Page 14ter-7'

Page précédente Page suivante

LES FORMICOIDES ou "FOURMIS", instinct ou intelligence ? (6) :

6-Famille des Formicides (suite) :

-Groupe des Formica : la plus connue, en France, est la "Fourmi rousse" Formica rufa , 6-9 mm, polygine insectivore, fourmilière en dôme jusqu'à 1,25 m de haut, les mâles sont brun-noir; elles déruisent beaucoup d'insectes nuisibles comme les chenilles de Processionnaires
(contrairement aux Camponotus, les ouvrières des Formica ont des ocelles et une préférence pour les proies animales (protéines ) comme le montrent certaines photos suivantes !)


La "Fourmi rousse ou fauve" Formica rufa : ouvrières
(la plus connue, téte et abdomen brun-noirâtre, thorax rougeâtre, grandes fourmillières, ouvrières 4-9 mm, femelles et mâles 9-11 mm)


La "Fourmi rousse" Formica rufa : 5-10 mm (ouvrière), dessus de la tête, thorax antérieur, gastre et pattes brun-noir, le reste rougeâtre, commune (photo M.Chevriaux) - Trophallaxie entre 2 ouvrières (photo P.Ledoux)


Ouvrière de Formica rufa...(photos R.de La Grandière)


Ouvrière de Formica rufa : bord occipital de la tête sans poils dressés mais pilosité sur le pronotum...(photos M.Le Masson, Valbonnais, 1000 m, fin mai)


Ailé de Formiva rufa avec les précédents... (photo M.Le Masson)


Reines de Formica sensu stricto (photos J.P.Lavigne)


Acridien femelle Arcyptera fusca attaquée, encore vivante, par des fourmis proches de Formica polyctena (sur un chemin alpin, altitude 1500 m)


Formica cunicularia tirant un Halictide femelle pas encore mort par les mandibules...


Autre Formica sp. ayant capturé un Bibio mâle (photo P.Legros)


Une Formica sp. s'attaque à un Lasioglossum (Evylaeus) femelle...(photo A.Cipière)
(groupe des Serviformica (F.gagates, F.lemani, F.fusca) : peut-être Formica gagates ici)

Ces Formicines n'hésitent pas à s'attaquer aux Hyménoptères Pompilides :

La "Fourmi sanguine" Formica sanguinea : une de nos "fourmis esclavagistes", ressemble beaucoup à la "fourmi rousse", fourmillières moins grandes sous les pierres ou vieilles souches, fourmi esclavagiste dans les nids des petites fourmis comme Formica fusca


Formica sanguinea, ressemble à F.rufa mais pattes rouges, tête et gastre brun foncé (photo M.Chevriaux) - Formica rufibarbis "rouge" en son milieu (J.P.Marino)


Mâle ailé de Formica sp. (photo A.Cipière)


Ouvrière de Formica pratensis attaquant une chenille d'Aedia leucomelas (photos G.Champier, Isère)


Ouvrière de Formica pratensis avec gros plan sur la partie antérieure : 4-9 mm, gastre sombre, tête et mésosome roux avec du brun sombre (macules foncées à bordure nette), commune (photos M.Consolo)




Ouvrières de Formica fusca et gros plan sur la face : 4-7 mm, noires, pas de poils dressés sur le pronotum...(photos A.Woijtyra, Oise)


Formica cunicularia environ 5 mm, brun sombre avec taches orangées sur mésosome et joues, pas de poils dressés sur le pronotum...(photos P.Falatico, Drôme)


Espèce assez courante en milieux urbains et pelouses sèches : Formica rufibarbis : ouvrières dans un jardin du Sud (photos P.Falatico)
(tête et mésosoma présentant des plages rougeâtres plus ou moins étendues, présence de poils dressés sur le pronotum; teinte générale de la tête et du mésosoma variable entre colonies et entre individus d'une même colonie les plus petits étant les plus foncés (il y a des formes sombres !)


Formica rufibarbis : Reine et détail de la tête et du thorax...(photos P.Falatico)
(normalement il faudrait voir des poils sur le pronotum pour s'assurer qu'il ne s'agit pas de F.cunicularia, mais la "princesse" en photo a une tâche rousse en forme de "H" sur le thorax qui est caractéristique et les ouvrières ont un thorax très clair...d'après T.Colin)




"Princesse" de Formica rufibarbis (photos P.Falatico)


Gros plans sur la face et la tête de Formica rufibarbis précédent...


Nymphes de Formica rufibarbis : jeune -âgée (photos P.Falatico)




Les Formica selysi sont décidément insatiables ; celles-ci, de belle couleur argentée, trainent un autre criquet comme source future de protéines (photos P.Falatico)
(Difficile d'identifier avec certitude les nombreuses espèces de Formica françaises...)


Ce grand "Pompile" n'a pas le tempos de dégainer son aiguillon face aux redoutables ouvrières de Formica selysi. (photos P.Falatico)








Ouvrières de Formica selysi, 4-7 mm, avec gros plans sur la tête : noirâtre pâle avec pattes et une partie du mésosome gris rougeâtre, pubescence dense (aspect gris argenté); sous-genre Serviformica (photos P.Falatico)
(se rencontre près des torrents de montagne, en particulier gravières dans le lit des torrents et landes sableuses : ici, faisait des allers-retours du bord de l'eau vers la gravière et le talus sablonneux)


Habitat type de Formica selysi...


Formica sp. (groupe Formica au sens strict) in copula (photo G.Champier)


Reine de Formica sp. : "on peut éliminer Formica truncorum, mais il est difficile de voir la pilosité du bord occipital de la tête de la Reine sur les photos" d'après T.Colin (photos M.Le Masson)

On peut les classer en 3 types éthologiques :

-Type ServiFormica : la reine seule est capable de fonder 1 société ; cas de Formica fusca (nid sous les pierres)
-Type Formica : la reine doit être accompagnée d'ouvrières essaimantes pour construire un nid ; cas de Formica rufa (fourmillière en dôme)
-Type Raptiformica : la reine usurpe les fourmillières en respectant la reine légitime; cas de la "Fourmi esclavagiste" Formica sanguinea


La Fourmi sanguine esclavagiste et son "esclave" Formica fusca


Colonie de Formica sanguinea (oeufs-nymphes-ouvrières) et son "esclave", Formica fusca ?...(photos J.P.Marino)

Des colonies entières de très petites Solenopsis fugax vivent dans la fourmillière de Formica rufa


Leurs moeurs si variés et adaptés au moindre changement d'environnement, leur vie en société avec les nombreux modes de communication utilisés, la division du travail, les animaux qu'elles élèvent comme du bétail, les végétaux qu'elles culivent pour leur alimentation, les réserves qu'elles stockent en prévision des mauvais jours, les guerres qu'elles se livrent, les esclaves qu'elles emportent pour les servir....cela ne vous rappele-t-il pas une autre société bien connue ? Mais ce que certains appellent un peu vite "intelligence" n'est finalement que la mise en oeuvre de simples molécules messagères chimiques !


Cataglyphis nodus : une Formicine très active et vive avec des ouvrères major et minor, taille maxi 12 mm, (S-E de la Bulgarie) photos J.Hausser




Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-4-14ter-5-14ter-6-14ter-6'-14ter-7-14ter-7'-14ter-8-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57