Page 11bisbisbis-2

Page précédente Page suivante

Autres SCARABAEOIDES (Lucanides, Géotrupides,Trogides) et HISTERIDES (2) :

2-Famille des Géotrupides:

-Ce sont des "Bousiers" : plus de 500 espèces mondiales de moins de 25 mm
-ovales et convexes dorsalement, souvent noirs brillants avec reflets métalliques bleu-violacé
-antennes de 11 articles terminées en massue
-pattes antérieures fouisseuses : tibias larges et dentés


Patte antérieure fouisseuse de Geotrupes(photo P.Falatico) et de Ceratophyus (photo A.Peuch)

-élytres avec stries longitudinales marquées
-larves dans des terriers avec boulettes de bouses (plus ou moins verticaux suivant la nature du terrain) d'une dizaine de centimètres sous ou à côté de crottes ou crottins (cas du "Géotrupe stercoraire"" indigène)
-très utiles en tant qu'"éboueurs" (éliminent des déchets de toute sortes : excréments, charognes, bois décomposé et champigons pourris...)

-principaux genres en France : Geotrupes-Anoplotrupes-Typhoeus-Odontaeus


Le "Bousier" français commun sur les chemins forestiers :Anoplotrupes stercorosus, 18 mm, face ventrale bleue ou vert métallique et il semble y avoir 2 carènes externes tibiales postérieures ...(photo gauche de M.Chevriaux)


Anoplotrupes stercorosus....(montage photo P.Falatico)


Anoplotrupes stercorosus ? (tibias 3 mal visibles pour distinguer de Geotrupes stercorarius, sur Polypore...(photo H.Maleysson)


Anoplotrupes stercorosus...(photo A.Lous)




Autres vues d'un autre Anoplotrupes stercorosus...(photos A.Wojtyra)


Autre Anoplotrupes stercorosus : élytres brillants, interstries convexes avec rides irrégulières, 1 carène transverse en plus de l'apicale sur métatibias...(photos J.Bierrewaerts)


Geotrupes stercorarius avec les 3 carènes du tibia 3 visibles...(photos C.Fortune)


Comparaison des tibias 3 : nombre de carènes externes chez Geotrupes et Anoplotrupes (photos M.Le Masson)
(Chez Trypocopris, il y a aussi 2 carènes externes mais le pronotum est en partie rebordé à la base)


Geotrupes niger, en colonie sur un tas d'excréments d'oiseaux...(photo M.J.Ledoux, Var)


Anoplotrupes fulgidus(purpureus) photographié au S.E de la Bulgarie par J.Hausser...


Le "Minotaure" femelle, Typhoeus typhoeus,16-18 mm, brillant, mâle avec 3 cornes thoraciques dirigées en avant, galeries sous les crottes de lapins ou moutons en terrains meubles...(photos P.Pinson)


Le "Minotaure" mâle avec ses 3 longues cornes thoraciques dirigées vers l'avant, environ 20 mm...


Autre photo de Typhoeus typhoeus mâle (photo de gauche de M.Lamarlere)


Bolboceratine Bolboceras (Odontaeus) armiger, 7 mm, femelle (photo M.Ludwig)


Bolboceras (Odontaeus) armiger mâle avec sa longue corne mobile sur la tête, serait détritiphage et non coprophage...(photos M.Ludwig, Sud de Strasbourg)




Un Géotrupide du Portugal : Ceratophyus hoffmannseggi mâle, plus de 20 mm, fait son terrier sous les bouses et crottins, péninsule ibérique et Maroc...(photos A.Peuch)


Ceratophyus hoffmannseggi femelle (photos A.Peuch)


Trypocopris alpinus, autre Géotrupide coprophage alpin utilisant les crottes des "Bouquetins" à droite...(photos P.Falatico)
(Ce genre a la base du pronotum rebordé et les élytres plus ou moins lisses...)


Autre Trypocopris sp....(photo P.Falatico)


Trypocopris sp. découpant et trainant un morceau d'excrément vers les fourrés (photo J.P.Marino)




Trypocopris vernalis : on voit, entre autres, la ligne médiane des sternites ponctuée...(photos A.Bauvey, Gresse, 1300 m, Isère)


Trypocopris pyrenaeus, parfois brillant et un peu violacé mais il y a des sous-espèces plus ou moins sombres, espèce de plaine et de montagne dans toute la France (photos C.Fortune, Bretagne)
(proche de T.vernalis qui a la ponctuation pronotale nettement moins fine...)


Autre variante espagnole de Trypocopris pyrenaeus: noir brillant, marges vertes, pronotum rebordé à la base sauf au milieu de chaque côté de cette base, ponctuation très fine peu visible...(photos J.Balda, 3/06/2013, Somiedo (Asturias), 1700m )


Trypocopris pyrenaeus : sternites abdominaux ponctués sauf au centre...(montage-photos M.Blaise)


Trypocopris pyreanaeus retourné et attaqué par Formica selysi (photo J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Les Géotrupides coprophages transportent souvent des Acariens sous leur ventre : phorésie...(photos M.Nicolosi)
(Ces acariens sont des Deutonymphes phorétiques transportées à l'état quiescent (arrêt des processus de nutrition et reproduction) : stratégie de dispersion chez ces aptères petits; il y a 3 groupes de Deutonymphes phorétiques (Gamasides, Acaridida, Uropodes); les Acaridida sont accrochés par des ventouses, les Uropodes par secrétion anale constituant un pédicelle et les Gamases par les chélicères accrochés aux soies; ici ce sont des Gamasides : il faut compter le nombre de soies sur les tibias, sur les palpes, sur l'opisthogaster, observer les corniculi et la forme des plaques sternales génitales...tout ceci non visible ici... En fait, il y a 3 espèces possibles : Poecilochirus carabi (plutôt sur les Silphides), Pergamasus crassipes et Gamasus coleoptratorum)

-Certains font encore des "Geotrupes" une sous-Famille des Scarabeides : sous-Famille des Geotrupines (c'est pour cette raison que je les ai traités également dans les Scarabeides!)

3-Famille des Trogides :

-petite Famille de nécrophages communs (ou vivant dans les déchets des nids des petits Rapaces) aux pronotum et élytres rugueux voire perlés..




Petit Trogide commun : Trox perlatus, 8 mm...


Autre Trox perlatus...(photo P.Falatico)


Trox perlatus, coprophage et nécrophage (dernier maillon de la chaine), souvent en nombre...(photos P.Falatico)


Autre Trox perlatus...(photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)

4-Famille des Histérides : non Scarabéoides

-2000 espèces surtout tropicales
-petits Insectes de 2 à 15 mm, souvent noirs avec parfois des taches rouges sur les élytres
-tégument très sclérifié présentant généralemement des parties lisses, luisantes
-antennes coudées à massue compacte
-tibia antérieur aplati et dentelé plus ou moins fouisseur
-élytres un peu tronqués laissant le dernier segment abdominal découvert
-capable en cas de danger de rentrer la tête sous le prothorax, de rentrer les pattes et devenir immobiles...



-typiquement carnivores pour la larve et l'adulte recherchant les cadavres et fumiers mais on en trouve aussi dans les champigons, dans les nids d'Oiseaux et petits Mammifères, dans les fourmillières et termitières et dans les grottes....

Les espèces les plus communes en France sont l'"Hister à 4 taches" dans bouses de vache et crottins de cheval et l'"Hister strié" sous l'écorce des hêtres et bouleaux pour sucer la sève...




Hister inaequalis (inaequatus) aux mandibules inégales (photo C.Ollieu)




L"Hister à 4 taches" Hister quadrimaculatus que l'on peut trouver dans les bouses ou le crottin, un des plus communs...(photo de gauche de C.et B.Rigoulat)


Autre Hister quadrimaculatus, 7-11 mm...(photos P.Falatico)


Autre Hister quadrimaculatus... (photo C.Fortune)


Hister quadrimaculatus...(montage-photo M.Blaise)
(Il y a 3 espèces d'Hister avec du rouge en France : H.quadrilmaculatus, H. quadrinotatus et H.illegiri (=sinuatus) + H.pustulosus en Corse)




Autre Hister quadrimaculatus (photos P.Falatico)


Autre petit Histéride : Carcinops pumilio, 2,5 mm...(photos P.Falatico)


Margarinotus sp., environ 6 mm (plusieurs espèces proches...) photos M.Le Masson




Autre Margarinotus sp....(photos P.Falatico)


Margarinotus merdarius, 7 mm (photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)
(pronotum avec 2 stries plus ou moins parallèles aux bords, massue antennaire brun-rouge, tibia antérieur avec 4 dents dont l'apicale divisée en 2 (cf.photo) et surface entre les stries latérales pronotales avec ponctuations...)


Margarinotus purpurascens...(photos O.Hépiègne, Savigny)




Un Histéride Saprinine : Saprinus sp., 2,5-4 mm, antennes insérées sous le front devant les yeux, dessus ponctué (surtout base et côtés), tibias antérieurs larges et dentés...(photos P.Falatico)




Saprinus semistriatus sur cadavre animal, à peine 5 mm, avec, entre autre, son mesosternum grossièment et régulièrement ponctué; son métasternum non bombé indique probablement un mâle...(phtos A.Wojtyra, Oise)

La détermination des espèces demande l'examen précis des stries céphaliques, pronotales et élytrales


Petit Histéride : Abraeus perpusillus, 1,5 mm; tibias dilatés et anguleux avec une dent avant l'apex (ce qui le distingue d'Abraeus granulum)...(photos A.Wojtyra, Oise)




Petit Histéride Dendrophiline noir : Onthophilus striatus, 2,5 mm, une des 3 espèces françaises...(photos A.Wojtyra)
(pronotum très transverse avec 6 côtes dont les externes abrégées vers l'avant et finement ridé en long...)

et beaucoup d'autres espèces....




Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis-11bisbisbis'- 11bisbisbis'-1-11bisbisbis-1-11bisbisbis-2-11-1-11-11-11-12- 11-2-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57