Page 10-6'

Page précédente Page suivante

LES JASSOIDES ou "CICADELLES", des petites "cigales" nuisibles aux plantes(4) :


2-Famille des Typhlocybides : redevenue depuis peu la sous-Famille des Typhlocybines


Morphologie des Typhlocybides

-diffèrent des Jassides par la nervation de la corie de l'homoélytre (schémas ci-dessus)
- mâles avec appareil stridulant (lame sur région antérieure abdominale)
-souvent inféodés à une espèce végétale
-en général, 2 générations/an
-nombreuses espèces nuisibles, en particulier pour la vigne


Larves de Typhlocyba rosae sur feuille de Rosier
(les Cicadelles du rosier décolorent le feuillage en provoquant un décollement de l'épiderme : Eutettix et Typhlocyba)


Typhlocyba bifasciata, environ 3,5 mm, fascies sombres d'extension variable, sur charme et orme (photo M.Chevriaux) - Edwardsiana sp., environ 4 mm, sur Cornouiller (nombreuses espèces proches)...(photo M.Billard)


Typhlocyba (Zonocyba) bifasciata sur Carpinus... (photos A.Wojtyra)


Autres Typhlocyba bifasciata in copula...(photos A.Wojtyra)


Edwardsiana sp., 3,5 mm - Edwardsiana sp. (photo A.Wojtyra, Oise)


Autre Edwardsiana sp. sur Quercus...(photo A.Wojtyra)


Edwardsiana rosae in copula sur Rosa rubiginosa...(photo A.Wojtyra, Oise)


Edwardsiana sp. : adulte - juvénile


Une "Cicadelle" commune et variable (du jaune au vert) d'environ 3-4 mm et polyphage : Empoasca flavescens avec taches blanches pronotales souvent...


Empoasca cf.decipiens, 3,5 mm, marques blanches sur pronotum et vertex, ici sur Solanum dulcamara (photos A.Wojtyra)


Autre Empoasca decipiens...

Eutettix tenellus transmet la maladie à virus de la betterave à sucre (enroulement)

Ce sont surtout 2 "Cicadelles de la vigne" connus pour leur dégâts qui nécessitent une lutte obligatoire :
-"Cicadelle des grillures de la vigne" Empoasca vitis
-"Cicadelle de la Flavescence dorée" Scaphoideus titanus

Empoasca vitis : "Cicadelle verte de la vigne", 2-3 mm, couleur verdâtre ou rose, provoque en piquant la sève des nécroses : dessèchement des nervures et brunissement des feuilles ("grillures"), les feuilles finissant par tomber si l'attaque est forte; adultes hibernant hors du vignoble, se déplacant en volant ou en marchant "en crabe" comme leurs larves


"Cicadelle verte de la vigne" : adultes et "grillures" sur feuille (photos ITV et Chambre Agriculture Gironde)


Empoasca vitis (reconnaissable à la cellule claire alaire latérale: cf.flèche); ici sur laurier-palme...(photos A.Wojtyra)

Scaphoideus titanus : "Cicadelle de la Flavescence dorée", 5 mm, pas de dégâts directs mais agent vecteur par la sève d'un mycoplasme (Bactérie sans paroi), une phytoplasmose grave ou flavescence; couleur brun ocre, tacheté de brun sombre (3 bandes transverses brunes sur la tête du mâle et 1 pour la femelle qui est plus grande); larves "sauteuses" avec 2 taches noires triangulaires sur le dernier segment abdominal; hibernation à l'état d'oeuf, cycle complet sur vigne (différence avec la Cicadelle précédente)


"Cicadelle de la Flavescence dorée" : adulte-Flavescence de la grappe (Photos ITV et Chambre Agriculture Gironde)

Empoasca peut s'attaquer à la pomme de terre : "Cicadelle de la pomme de terre" (petites taches blanches sur feuilles : "feuilles piquées")
D'autres Empoasca sont nuisibles au Cotonnier des variétés glabres


Eupteryx aurata, 2-3 mm - Eupteryx atropunctata, 3,5 mm (photo M.Chevriaux)


Autre Eupteryx atropunctata...(photos A.Wojtyra)


Eupteryx atropunctata et Eupteryx aurata in copula...(photos A.Wojtyra, Oise)


Eupteryx aurata, environ 2 mm, espèce polyphage courante en automme sur ortie en compagnie des "Cicadelle flavescentes"


Eupteryx aurata sur Helianthus...(photos A.Wojtyra, Oise)


Eupteryx aurata (photo A.Wojtyra) - Eupteryx origani, environ 3 mm, jaunâtre, 2 taches noires de chaque côté du pronotum...(photo M.Billard)


2 variantes d'Eupteryx origani (photos A.Wojtyra)


Autre Eupteryx aurata - Autre petites "Cicadelles" de 2 mm : Arboridia ribauti (2 taches noires ur le vertex et sur le scutellum)...


Arboridia ribauti sur Rubus...(photos A.Wojtyra, Oise)


Ribautiana tenerrima, 3,5 mm...(photos A.Wojtyra, Oise sur Quercus petraea et O.Hépiègne, Marne)


Autre variante de Ribautiana tenerrima (photos A .Wojtyra, Oise)


Ribautiana debilis, 3,5 mm, sur Carpinus (photos A.Wojtyra, Oise)


Fruticidia bisignata, à peine 3 mm, sur Salix spp. (photos A.Wojtyra)


Eupteryx urticae 3 mm, sur feuilles d'ortie et de "Guimauve" - Zygina (Erythroneura) flammigera, 3,5 mm, scutellum entièrement brun chocolat, polyphage (photo P.Legros)


Eupteryx melissae...(photos A.Wojtyra, Oise)




Eupteryx thoulessi, 3 mm, une petite marque noire au-dessus de chaque antenne, sur Lavatera...(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


Autre espèce proche mais un peu plus petite : Eupteryx decemnotata, 2,5 mm (photos A.Wojtyra, Oise)


Eupteryx urticae, variante avec couleur bleue, sur ortie...(photos A.Wojtyra)


Autre variante d'Eupteryx urticae...(photos A.Wojtyra, Oise)


Larves d'Eupteryx urticae sous une feuille d'ortie...(photos A.Wojtyra, Oise)


Exuvie larvaire d'Eupteryx urticae (photo A.Wojtyra)


Zygina discolor 3 mm, diffère de Zygina flammigera par la scutellum orange-rouge, sur Rosacées (photo M.Consolo, Italie du Nord) - Eupteryx vittata sur Galeopsis (photo A.Wojtyra)


Zygina flammigera sur rosier grimpant...(photos A.Wojtyra, Oise)


Autre variante de Zygina flammigera (photo A.Wojtyra)


Zygina angusta, 3 mm, espèce variable, sur Rosier grimpant (photo A.Wojtyra)




Zygina nivea, 3,5 mm, forme à taches rouges sur le vertex et 2 points rouges à la marge du scutellum, sur Rosa rubiginosa (photos A.Wojtyra)


Autre variante de Zygina nivea sur "Laurier-palme"...(photo A.?Wojtyra)




Zygina schneideri, 3 mm, sur Rosier grimpant...(photos A.Wojtyra)


Zygina suavis, 3 mm : mâle avec tarses postérieurs noirs, sur "Laurier-palme"...(photos A.Wojtyra)


Zygina lunaris sur Rosier grimpant (photos A.Wojtyra)


Peut-être Zygina griseombra sur Rubus (photos A.Wojtyra, Oise)




Larve aux longues antennes de Zygina sp....(photos A.Wojtyra, Oise)


Kybos cf.smaragdula, environ 4 mm, sutures alaires assombries, plusieurs espèces identifiables que sous loupe binoculaire et microscopie


Alebra sp. sur rosier grimpant - Alebra albostriella formle typica, 4 mm, sur Quercus robur...(photos A.Wojtyra)
(Alebra walhbergi est très proche mais pas sur chêne !)


Emergence d'Alebra sp. sur Crataegus opxyacanthae...(photos A.Wojtyra)


Autre Alebra albostriella : adulte et juvénile sur Quercus petraea (photos A.Wojtyra)




Probablement Alebra viridis, forme discicollis, inféodé à Quercus petraea (Alebra albostriella est lié, en principe à Quercus robur !) photos A.Wojtyra, Oise


Autre Typhlocybine Erythoneurini Zyginidia scutellaris, environ 2,5 mm, 3 marques noires en triangle sur le scutellum...(photos P.Falatico)




Zyginella pulchra, 3,5 mm, sur Eglantier... (photos M.Le Masson)


Zyginella pulchra mâle : clavus et scutellum rouges que n'a pas la femelle + tache noire apicale...(photos A.Wojtyra)


Eurhadina pulchella, 4 mm...(photo A.Wojtyra, Oise)


Autre Eurhadina pulchella sur Quercus robur...


Nymphe d'Eurhadina pulchella (photos A.Wojtyra)


Eurhadina concinna : pas de tache noire à l'apex de l'aile comme l'espèce précédente proche, sur Quercus petraea (photos A.Wojtyra, Oise)


Eurhadina sp. : imago venant d'émerger, près de son exuvie - exuvie nymphale


Eurhadina sp. (probablement E.concinna) venant d'émerger, sur Quercus petraea (photos A.Wojtyra)


Typhlocyba quercus, 3,5 mm, sur Quercus petraea (photos A .Wojtyra, Oise)


Autre variante de Typhlocyba quercus


Erasmoneura(Erythroneura) vulnerata, environ 3 mm, surtout sur Vigne et Vigne vierge...(photo M.Consolo, Italie du Nord)




Linnavuoriana decempunctata, 3,5 mm, sur rosier grimpant, peut avoir des taches fusionnées ou non...(photos A.Wojtyra)


Linnavuoriana sexmaculata et son exuvie : 4 taches sur le pronotum et pas 6 comme en a le plus souvent l'espèce précédent et taches élytrales moins marquées à la base (photos A.Wojtyra)


Juvénile de Linnavuoriana sexmaculata...


Autre Linnavuoriana sexmaculata avec ses 4 taches pronotales et ses 2 autres sur le vertex (photos A.Wojtyra)

et beaucoup d'autres difficiles à identifier car leur coloration et ornementation sont variables....

3-Famille des Ledrides ou Scarides :

-1 espèce connue en France, notre plus grande Cicadelle, 12-17 mm, 2 protubérances lamelleuses sur le pronotum, abdomen court aplati latéralement, saute très bien, sur chênes (homochrome des écorces), peu commune


1er stade larvaire de Ledra aurita (6 mm) : on reconnait déjà l'abdomen court aplati latéralement (aplatissement accentué par l'impact sur une pare-brise où a abouti cette larve!) les tibias 3 en lamelle dentée, les protubérances thoraciques qui se développeront par la suite...(photos J.Courdier)


Juvénile de Ledra aurita hivernant sous l'écorce d'un platane en janvier (photos B.Titre)




Autre juvéile de Ledra aurita...(photos A.Wojtyra)


Ledra aurita adultes


Larve du "Grand Diable" Ledra aurita (on voit bien les ébauches alaires) : tibias postérieurs en lame dentée externe, pronotum avec 2 protubérances lamelleuses (photos C.Barrier)


Autre larve de Ledra aurita de 11 mm...(photos A.Delannoy, Normandie)


Photos du "Grand Diable" au stade adulte Ledra aurita (photos C.Barrier)


Autre Ledra aurita...(photo A.Linda)


Autre Ledra aurita...(photos G.Dallot)


Autre exemplaire de Ledra aurita (photos P.Falatico)


Gros plan de la Tête de Ledra aurita avec bizarrement une allure ...d'Hippopotame vue de face avec les "faux yeux" au-dessus des vrais !! (photos P.Falatico)




Autres vues de Ledra aurita adulte...(photos Prisca)




Autres vues d'un autre Ledra aurita sur Rubus dans l'herbe (photos A.Wojtyra)

4-Famille des Ulopides :


-vertex expansé en avant, joue avec pièce distincte surelevée


Ulopa reticulata : 3,5 mm, élytres coriaces à fascies claires, sur bruyères, commune

L'utilisation d'une entomofaune parasite pour le contrôle naturel des populations de Cicadelles (en particulier les Typhlocybides) est à l'étude :
-Hyménoptère Mymaride Anagrus parasite des oeufs, Hémiptère Miride Malacocoris prédateur, divers Hyménoptères Dryinides parasites des oeufs; la lutte contre les 2 Cicadelles fléaux de la vigne est malheureusement, pour le moment, limitée essentiellement aux insecticides...

Une Cicadelle exotique africaine Poecilocarda (photo M.Boulard)
(on voit bien le tibia postérieur prismatique garni d'épines)






Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4- 10-5-10-6-10-6-1-10-6'-10-7-10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis -11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57