Page 14ter-3'-1

Page précédente Page suivante

LES ICHNEUMONIDES, une famille à l'instinct remarquable (4) :

3-sous-Famille des PIMPLINAE ou EPHIALTINAE (Pimplines) :

-Tarière rarement au-dessus de la demi-longueur de l'abdomen
-Abdomen sessile ou subsessile jamais comprimé latéralement, rarement quelque peu pétiolé sinon la tête est carrée ou sphérique
-Tergites abdominaux inégaux en surface par la présence de tubercules ou sillons transversaux; forte ponctuation
-Pronotum montrant habituellement une carène transversale postérieure
-Arérole alaire triangulaire ou absente, parfois petite et pétiolée

-on y trouve les plus grands Ichneumonides et les plus longues tarières

Megarhyssa superba-Rhyssa persuasoria-Ephialtes dux : 3 Ichneumonides à longue tarière ectoparasites de larves d'insectes xylophages; (tarière courbée en boucle; seuls les stylets sont introduits, la gaine restant dehors; peut pénétrer dans le bois jusqu'à plusieurs cm après que la femelle ait longtemps inspecté le bois pour y "sentir" la larve du xylophage !)
Pimpla instigator : noir, tarière plus courte, parasites de chenilles


Très grand Ichneumon femelle à pattes rousses (sauf tibias et tarses 3 noirâtres) : Dolichomitus imperator, 20-35 mm, gaine redressée et tarière enfoncée dans le vieux bois d'une clotûre...(photos P.Falatico)


Gros plans de Dolichomitus imperator enfonçant sa tarière dans le bois...(photos P.Falatico)


Megarhyssa superba parasite de larves xylophages, 20-35 mm, jaune bariolé de brun clair, tarière très longue


Le "Grand Ichneumon" Rhyssa persuasoria 12-26 mm, pondant dans des billes d'épicéa (photo Dr.C.Nicol)
(on voit bien la courbure dorsale de la gaine reprenant les extrémités des stylets pour mieux perforer)




Rhyssa persuasoria, 3 cm de long + tarière égale, femelle "tâtant" avec ses antennes un tronc de pin abattu pour y pondre...(photos J.Laurent, Col du mas de l'Ayre, Cévennes gardoises)


Autre photo de Rhyssa persuasoria femelle (photo T.Chejfec) - Autre Rhyssa ou Dolichomitus femelle ? (photo A.Guibentif)


Autre femelle de Rhyssa persuasoria, 18-35 mm...(photo D.Balcon)


Rhyssa persuasoria mâle, 22 mm...


Rhyssa parsuasoria femelle (photo A.Bauvey)


Rhyssa persuasoria : femelle en ponte dans un résineux âgé sous l'oeil du mâle à droite...(photos M.le Masson, massif de Belledonne, 1300 m)


Megarhyssa parasite de larves xylophages avec sa tarière en "boucle" en position de ponte


Autre Pimpline femelle (photo G.Rubatto)


Autre Pimpline du genre Ephialtes ou Dolichomitus ? : seule l'observation de l'extrémité de la tarière sous le bonoculaire permettrait de trancher...(photo R.Stas)


Ephialtes sp. femelle (photo jjbo37)






Ephialtes sp. femelle avec gros plans sur l'abdomen et l'extrémité dentée de sa tarière...(photos M.Blaise)
(Pour le genre, entre Ephialtes et Liotryphon, Dolichomitus reste possible; P.N.Libert dt)




Ichneumonide Ephialtine de la tribu des Ephialtini : Ephialtes sp. (Gravenhorst 1829), femelle (plus de 300 formes dans ce genre !...) photos J.P.Marino


Autre Ephialtine de la tribu des Ephialtini femelle ...(photo P.Falatico)


Autre Ephialtini Ephialtes sp. femelle, longueur du corps 10 mm, longueur de la tarière 12 mm (photo R.Stas)


Pimpla hypochondriaca (instigator) femelle : 10 mm, entièrement noir, pattes rouges longues, parasite de chenilles commun; (photo M.Chevriaux) - Pimpla (Itoplectis) maculator femelle : 1 cm, parasite polyphage de chrysalides (Doc.ACTA)


Itoplectis maculator femelle, tarses 3 bicolores...(photo A.Delannoy)


Itoplectis maculator femelle sorti d'un "cocon" parasité sur Salix...(photos A.Wojtyra)
(Cette espèce pond dans les "pupes" (chrysalides enveloppées) d'Yponomeuà rorrella à l'intérieur de la toile fait par les chenilles)


Autre Itoplectis maculator femelle en ponte sur une chenille (non visible ici) d'Hedya nubiferana sur Prunus... (photo M.Billard, Savoie, 535 m)


Itoplectis (Pimpla) sp., mâle en mai sur Ronce... (photo R.Clochard, Piriac)


Autre Itoplectis (Pimpla) sp. mâle non identifiable sur photo...(photos P.Legros)


Pimpla instigator (rufipes ou hypochondriaca)...(photo M.Chevriaux) - Autre Pimpla proche de Pimpla contemplator...(photo J.P.Marino)




Pimpla rufipes femelle (trouvé sur buis parasité par la "Pyrale du buis"), parasite de chenilles de nombreuses familles...(photos P.Falatico)


Autre Pimpla sp. femelle proche de Pimpla instigator (photo A.Lous)


Pimpla turionellae femelle...(photo R.Stas)


Pimpla hypochondriaca femelle sortie d'une chrysalide de Papilionide (genre Iphiclides?)... (photos G.Colombel)


Il s'agit d'un Pimplinae, Tribu des Pimplini femelle typique (aréole SR2) et tergites tuberculés; le genre est Apechthis (photos P.Falatico)




Apechthis compunctor femelle, ovipositeur terminéen crochet, environ 7 mm, sur "Aunée" (Inula helenium), septembre en Bretagne (dét. P-N.Libert)


Autre Apechthis compuctor femelle sur plant de tomate, en ponte à droite sur une chenille dans une feuille enroulée (photos M.Le Masson, Isère)






Apechthis quadridentaus femelle : on voit l'ovipositeur terminée en crochet (genre) et les 4 griffes du tarse postérieur (espèce)...(photo J.M.Desjacquot, Cléry, Savoie, 800 m)




Theronia atalantae, det. K. Zwakhals, trouvé sur haie de buis parasité par la "Pyrale du buis"...(photos P.Falatico)


Perithous albicinctus femelle (dét. P.N.Libert) photo G.Le Déroff


Pimpline femelle : Pimpla sp. (photo Th.Fuhlhaber) parasite de larves de Coléos xylophages-autre Pimpline à longue tarière (photo H.Robert)


2 autres Pimplines (?) d'environ 10 mm (photos J.Gouzanet)


Cocon du Tortricide Aphelia paleana parasité par un Ichneumonide...(élevage de M.Billard, Savoie)




L'Ichneumon sorti du cocon précédent est probablement un Scambus sp. mâle...(élevage de M.Billard, Savoie)


Autre Pimpline femelle : la non visibilité de l'aréole alaire ne permet pas d'aller plus loin...(photos P.Falatico)


Petit Pimpline Xoridine femelle à longue tarière


Autres Pimplines femelles à longue tarière ou a tarière courte (photos M.Chevriaux)


Individu isolé mâle de Pimpline du genre Dolichomitus, 30 mm, volant autour d'un tas de bois avant de rejoindre le rassemblement ci-dessous


rassemblement de mâles de grands Pimplines, antennes dressées ?? (durée : 4 jours!)
(il s'agit surement, d'après J.Valemberg, d'une attraction collective phéromonale pour une femelle prête à émerger immédiatement apte à la copulation)


Autre petit Pimpline coloré Tromatobia sp. femelle...


Tromatobia sp. femelle...




Tromatobia ovivora mâle, environ 9 mm (sans les antennes!), parasite des ovisacs des Araignées (photos R.Stas)


Tromatobia ovivora sortant d'un ovisac d'Aranéide...(photos M.Billard)


Tromatobia lineatoria femelle (photo A.Cipière)

3'-sous-Famille des ACAENITINAE (Acaénitines) :


Un Acaenitine femelle à allure de Pimpline : Coleocentrus excitator (dét. P.N.Libert) photos D.Choussy


Autre Acaenitine Phaenolobus terebrator mâle...(photos A.Bauvey)


Autre Phaenolobus terebrator mâle...(photos A.Bauvey, Isère)


Phaenolobus terebrator femelle (photos M.Le Masson)
(Hypopygium (dernier sternite abdominal), qu'on devine ici, bien développé et dépassant un peu l'apex du métasome, ovipositeur aussi long que ce dernier...)

3"-sous-Famille des XORIDINAE (Xoridines) :


Autre Xorides sp. femelle (photo M.Chevriaux)
(les Xoridines ont les antennes filiformes droites, les palpes maxillaires très longs, la tête globuleuse et une tarière assez longue...)


Xorides sp. femelle (photo C.Pallard, Bretagne)


Autre Xoridine proche de Xorides filiformis, dét.P.N.Libert...(photo A.Lous)




Xorides praecatorius femelle, det.K.Zwakhals, 9,5 mm (antennes et ovipositeur exclus), ectoparasite des larves de Cérambycides comme le gnene Tetropium...(photos A.Delannoy, Normandie)


Neoxorides sp. mâle...(photo A.Bauvey)


Xoridine à fémur 3 avec forte dent médiane ventrale, mandibule à 2 dents : Odontocolon dentipes, 11,5 mm : femelle - Gros plan sur le fémur 3 du mâle
(Tibia 2 excavé vers l'intérieur, tous les tergites bruns à noirs, fémur 3 rouge, tibia 3 uniformément rouge, ptérostigma brun-noir)


Odontocolon dentipes mâle, 11,5 mm : fémur 3 rouge, notaules lisses sans striation transverse... (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1100 m, juillet)
(O.geniculatum : fémur 3 noir, O.rufiventris : abdomen rouge, O.spinipes : fémur 2 fortement assombri, O.appendiculatum : pterostigma brun jaune, O.quercinum : moins de 10 mm, O.thomsoni : plus de13 mm)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-21-14ter-3-14ter-3-1-14ter-3'-14ter-3'-1-14ter-3'-2-14ter-30-14ter-31-14ter-4-14ter-5-14ter-6-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57