Page 13terter'

Page précédente Page suivante

LES SPHINGIDES (2) , une famille de Lépidoptères particulière avec ses chenilles "cornues" :

B-Les "Sphinx" adultes :

-Les adultes ont des antennes courtes rectilignes avec un petit crochet apical pectiné




Antennes du "Moro-sphinx" (photo D.Choussy)


-Les tibias postérieurs ont 2 paires d'éperons
-Les ailes ont un couplage de type freinate (voir page 13); leur nervation est caractéristique (cf.schéma ci-dessous)
-Les ailes sont triangulaires et allongées; les ailes postérieures sont plus petites ("ailerons") et sont plus colorées (rose, rouge, jaune, ocelles...) que les ailes antérieures plus neutres et recouvrant le corps


-6 part de la tige qui porte 7 à 9
-8 réunie à la cellule par une barre et rapprochée de 7


L'adulte, à la tombée de la nuit (car ils sont souvent crépusculaires sauf les Macroglosses) va de fleur en fleur sans se poser, sans même étendre ses pattes et se maintient en équilibre devant la fleur; ses ailes battent si vite qu'il reste suspendu dans l'air, immobile devant la fleur qu'il touche seulement avec sa trompe qui s'enfonce au fond de la corolle (cette trompe peut atteindre le double de la longueur du corps!); il passe, en un clin d'oeil, d'une fleur à l'autre et repart aussi vite qu'il est venu


Tête de "Sphinx du liseron" avec sa longue trompe enroulée non visible ici...(photos P.Falatico)


La longue trompe déroulée d'Agrius convolvuli : plus de 60 mm...(photo P.Falatico)


Cette tête de Mimas tiliae sans trompe montre qu'il ne se nourrit pas également à l'état adulte (photo J.P.Marino)


-22 espèces en France; vol puissant et rapide favorisant les migrations (comme le Sphinx du laurier-rose qui traverse la Méditerranée !)



-Le plus grand Sphingide : "Sphinx tête-de-mort" Acherontia atropos a une trompe courte et robuste, un vol lourd et puissant
-Peut émettre un son plaintif et peut s'introduire dans la ruche pour se gorger de miel mais peut parfois se faire tuer par les ouvrières...
-On trouve souvent les chenilles et chrysalides dans les champs de pomme de terre


Acherontia atropos


Acherontia atropos 80-120 mm, trouvé mort à droite...(photos P.Falatico)


Détail de la "Tête de mort" thoracique...(photos P.Falatico)


Autre Acherontia atropos femelle car la vue ventrale montre l'absence des touffes de poils androconiaux à la base de l'abdomen (photos G.Champier)




Diverses vues d'Acherontia atropos femelle...(pjhotos G.Champier)

Les Macroglosses sont de petits Sphinx de 4 à 5 cm et qui volent pendant le jour : le plus commun de tous est le "Moro-sphinx" (c'est lui qui a un comportement rappelant vraiment un"Oiseau-mouche") et également le "Sphinx-Bourdon" aux ailes transparentes et au corps jaune; ce sont ceux que l'on voit voler le jour en plein été au-dessus des fleurs
Ils ont l'abdomen terminé et bordé par de larges pinceaux de poils qui augmentent la surface portante et les soutiennent en vol
(d'oùlesnomspopulaires de "Queue-de-carpe" ou "Queue-de-Pigeon"!)


Tête du "Moro-sphinx" Macroglossum stellatarum vue de face (photo G.Rubatto)


Macroglossum stellatarum vu de profil...


Vol stationnaire caractéristique, trompe déployée, du "Moro-sphinx" (photo L. Bonherbe) - en vol, trompe repliée (photo G.Rubatto)


Autre "Moro-sphinx", trompe en action (photo D.Choussy) Autre "Moro-sphinx" se nourrissant en vol stationnaire (photo T.Hueber)




Autres photos de Macroglossum stellatarum...(photos J.C.Pomies)


Macroglossum stellatarum : se nourrissant en vol stationnaire (photo P.Falatico) - autre attitude en vol sur Buddleia (photo P.Prevot)


Autre photo du "Moro-sphinx" Macroglossum stellatarum en vol stationnaire (photo E.Dees) - Le même au repos...(photo M.Chevriaux)


Autres Macroglossum stellatarum femelles (photos C.Fortune et H.Maleysson)


Autre Macroglossum stellatarum sur un tronc en vues dorsale et ventrale (photos P.Falatico)


Autres vues de Macroglossum stellatarum...(photos P.Falatico)


Autre Macroglossum stellatarum (montage-photo P.Prevot)


2 Macroglosses : "Moro-sphinx" (Macroglossum stellatorum)-"Sphinx-Gazé" (Hemaris fuciformis)


Autres photos du "Sphinx-gazé" Hemaris fuciformis sur Buddleia...(photos F.Monin)


Hemaris fuciformis...(photos S.Rolandez)


Hemaris fuciformis...


Autre petit "Sphinx-gazé" très velu Hemaris fuciformis, 40-47 mm...


Hemaris fuciformis butinant...


Autre Hemaris fuciformis...(photos D.Choussy)


Autre Hemaris fuciformis...(photos J.P.Lavigne)


Hemaris fuciformis, envergure 40 mm, au repos sur une feuille de laurier...(photos P.Prevot, le 02/08/2015 RACRANGE 57340)


Autre Hemaris fuciformis (photo J.Muller) - Le "Sphinx-Bourdon" ou "Sphinx de la Scabieuse" Hemaris tityus, envergure 40 mm, activité diurne...(photo E.Moons)


Hemaris tityus mâle sur Erysimum ruscinonense (photos G.Colombel, Drôme, 350 m)


Hemaris fuciformis in copula : photo J.P.Marino - sur Echium vulgare (Alpes du Sud, 1600 m)





Autre Macroglossine Hemariine du Canada (Boucherville, Québec) : Hemaris diffinis...(photo M.Tardif)
(on trouve au Québec : H.thysbe, H.gracilis, H.diffinis, H.senta...)


Un Macroglossine africain (Burkina-Faso) : Basiotha medea mâle... (photos H.Robert)


Un Sphingide de Guyane : Xylophanes neoptolemus...(photo J.M.Chauvin)




Un Sphingide africain : Rufoclanis numosae (photos C.Fortune, Tanzanie)


Macroglosssines exotiques africains : Hippotion celerio - Autre grand Sphingide : Nephele peneus (photos C.Fortune, Tanzanie)


Sphingide Macroglossine du Laos : Elibia dolichus...(photo H.Maluski)





2 Sphinx communs : 2-Sphinx du liseron (Agrius (Herse) convolvuli 3-Sphinx du troéne (Hyloicus ligustri)


"Sphinx du troène" Sphinx (Hyloicus) ligustri...(photo M.Ponsot)


Autre Hyloicus ligustri...(photos C.Fortune, Corse)


Le "Sphinx du liseron" Agrius convolvuli, envergure 105 mm, ailes et thorax gris sans rose, taches orangées au 1er segment abdominal, très longue spiritrompe, espèce migratrice en expansion vers le Nord...(photos L.Weitten et J.P.Petit)
(sa (spiri)trompe est plus longue que le corps !)


Agrius convolvuli venu en septembre sur la façade d'une maison (photos P.Duchamp-Vignal)


Autre photos du "Sphinx du liseron"; celui de droite ayant perdu toutes ses écailles et qui va mourir...(photo B.Parent)


Autre Agrius convolvuli (photos P.Falatico)
(migrateur remontant de plus en plus haut vers le Nord de l'Europe pour y mourir en automme...)


Agrius convolvuli, exemplaire africain (photo C.Fortune, Tanzanie)


Agrius convolvuli : formes claire et foncée...(photos P.Falatico)




Autres formes foncée et claire d'Agrius convolvuli...(photos P.Falatico)


Le thorax d'Agrius convolvuli forme un dessin qui stimule l'imagination de Pierre Falatico, le photographe alienophile...


Sortie un peu ratée d'un Agrius convolvuli de sa chrysalide...(photo P.Falatico)


Nymphe d'Agrius convolvuli trouvée morte dans un sol identifiable par sa corne circinée : fourreau saillant à la surface du corps contenant la future trompe et ressemblant à une anse...(photo G.Chauvin)


"Sphinx du pin" Hyloicus pinastri : chenille sur Pin sylvestre surtout mais aussi sur Sapin, Epicea et même Mélèze..(photos N.Martin)



"Sphinx du tilleul" (Mimas tiliae) peut être vert, brun-rouge ou les 2 couleurs mélangées-Sphinx de l'euphorbe (Deilephila euphorbiae)



"Sphinx du tilleul" mâle Mimas tiliae avec ses taches antérieures ici brun-rouge : chenille sur Tilleul et Orme en juillet-septembre (photos A.Depaire)


Mimas tiliae...


Autres photos de Mimas tiliae : la photo de profil montre l'abscence de trompe (un des "Sphinx" qui ne se nourrit pas à l'état adulte !) (photos D.Dubroca)


Autre Mimas tiliae...(photos P.Falatico)


Mimas tiliae : aspect type (photo P.Falatico) - variante (photo C.Boiteau)
(plusieurs variations portant sur le fond de coloration et la disposition des dessins alaires pour cette espèce !)


Mimas tiliae : femelle récemment émergée et séchant ses ailes - in copula (photos J.Dassié)
(les adultes ne se nourrissant pas, ils cherchent à s'accoupler très vite après émergence...)


Autre variante de Mimas tiliae issu d'un élevage de P.Falatico


Le "Sphinx du chêne" Marumba quercus femelle : vol lent, chenille sur chênes dont le chêne-liège...


Autre "Sphinx du chêne-vert" Marumba quercus...(montage-photos M.J.Ledoux, Var)


Le "Sphinx de l'Epilobe ou de l'Onagre" Proserpinus proserpina forme brunnea, envergure 35-40 mm, bande médiane sombre avec tache noire, localisé, espèce protégée (photos M.Durand et G.Chauvin)

Le "Sphinx du peuplier" Laothoe (Amorpha) populi: ailes antérieures avec tache cellulaire blanche, ailes postérieures avec grande tache brun rouille que le papillon montre si on le dérange (couleur aposématique?); les ailes n'ont pas de "frein" ce qui explique que les ailes postérieures dépassent les antérieures en avant au repos; vole mal et ne se nourrit pas; chenille sur Saule, Peuplier et Bouleau...:




Laothoe populi, envergure 70 mm, longueur du corps 30 mm...attiré par la lumière (photos P.Prevot, BENING 5780, le 09/05/2012)


Autre coloration de Laothoe populi...(photo D.Billard)


Autres Laothoe populi femelles, envergure 90 mm (photos A.Linda et M.Chevriaux)


Laothoe populi...(photo P.Falatico)


Autre Laothoe populi sur un doigt...(photos C.Fortune)


Le "petit Sphinx de la vigne" Deilephila porcellus : chenille sur gaillet et Epilobe - gros plan sur la tête (photo G.Rubatto)


Autres Deilephila porcellus (photos S.Rolandez et H.Maleysson)


Le "Grand Sphinx de la vigne" Deilephila elpenor, envergure 65 mm...(photo N.Nelson)


Autre Deilephila elpenor ("Elephant Hawk-moth" pour les Anglais !) ...(photos P.Falatico)


Couple de "Sphinx demi-paon" ou "Sphinx ocellé" Smerinthus ocellata in copula (photo G.Chauvin)


Nymphe du "Sphinx ocellé" qui vient de se former à côté de son exuvie larvaire; elle est encore verte, son tégument n'étant pas totalement tanné (photo G.Chauvin)


Hyles (Celerio) lineata livornica ou "Sphinx livournien" : espèce migratrice d'origine africaine (photo de E.Thuillier prise en Espagne) pouvant être très commune dans le Midi certaines années - Autre Hyles sp. en vol stationnaire en Corse (photo M.O.Lecomte)


Autre "Sphinx livourien ou Sphinx orangé" Hyles livornica, envergure 75-80 mm, chenille sur plantes basses (photos P.Falatico)


Hyles livornica (photos J.M.Desjacquot, Grande Canarie)


Chenille d'Hyles titymali sur Euphorbia regis jubae (photo J.M.Desjacquiot, Grande Canarie)




"Sphinx de l'euphorbe" Hyles euphorbiae...(photos C.Fortune, Queyras)
(l'adulte montre ici des écailles roses envahissant les parties claires esssentiellement aux aile postérieures, c'est donc peut-être la forme rubescens (plusieurs formes possibles chez cette espèce : rubescens, paralias, grentzenbergi, latifolii, cuspidata, helioscopiae, mediofasciata et suffusa...); c'est probablement ici une "posture d'intimidation" car les ailes postérieures possèdent un vrai contraste avec le noir , le rouge et le blanc comme pour la chenille !)


Autre Hyles euphorbiae...(photos M.J.Ledoux, Var)




Autre Hyles euphorbiae...(photos P.Falatico)



Hyles euphorbiae : chenille-chrysalide-imago (montage-photos P.Falatico)


"Sphinx de la garance" Hyles gallii probablement femelle, environ 50 mm, sédentaire dans le Centre et le Sud mais migrateur dans le Nord...(photo D.Pollen)


Un Sphinx remarquable du Midi : le "Sphinx du laurier-rose" (Deilephila (Daphnis) nerii), espèce subtropicale et tropicale puissant voilier capable de traverser la Méditerranée à partir de l'Afrique - photo C.Salmon (Taba, Egypte)


Un Sphingide exotique (Amérique du Sud) à la trompe démesurée : Cocytius lucifer (source N.H.M. London)

NB : Les échelles des images ne sont pas respectées




Un grand papillon à, allure de Sphingide, de la Famille des Castniides, introduit accidentellement dans les années 90 en Europe du Sud :


Le "Clandestin des palmiers" Paysandisia archon, envergure environ 100 mm, chenille parasite des palmiers provoquant leur dessèchement...(photos A.Auffret, Pyrénées orientales)
(voir aussi page 54)







Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-3-13ter-4-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13ter-8 -13terter-13terter'-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57