Page 13-4'-2

Page précédente Page suivante

LES EREBIDES, une nouvelle famille de NOCTUOIDES ! :

Regroupe les anciennes Familles des Arctiides et Lymantriides ainsi que des espèces auparavant classées dans les Noctuides; c'est le résultat des travaux des phylogénéticiens (travaux moléculaires préludes à de futurs changements systématiques importants) initiés par Fibiger et Lafontaine (2004) puis Zahari, Kitching and Co...dont l'aboutissement est paru, entre autres, dans "Zoologica scripta" de mai 2010 (journal international de Systématique animale); voici les sous-familles concernées ci-après ; mais on attend cependant une publication synthétique argumentant avec précision ces changements...

-sous-Famille des Arctiines (Tribus des Arctiini et des Lithosiini) : voir ancienne Famille des Arctiides page 13ter-5
-sous-Famille des Lymantriines (Tribus des Arctornithini, des Leucomini, des Lymantriini, des Nygmiini, des Orgyiini) : voir ancienne Famille des Lymantriides page 13ter-6

-sous-Familles auparavant classées dans les Noctuides :

-1-Aventiines (Laspeyria)


Le "Crochet" Laspeyria flexula, envergure 28 mm, brun grisâtre à brun pourpre, chenille licheniphage sur les troncs (photos P.Falatico et H.Robert)

-2-Erebiines (Catocala-Euclidia-Dysgonia-Minucia-Apopestes-Lygephila...) : Voir page 13-40' pour les Catocala, Apopestes, Dysgonia et Minucia


La "Doublure jaune" (pour ses ailes postérieures) Euclidia glyphica., envergure 30 mm..(photo de droite de P.Falatico)


Euclidia glyphica vue sous un autre angle peut faire penser à une espèce différente !!


Autre Euclidia glyphica...(photos P.Falatico et P.Prevot)


Euclidia glyphica, vues originales de profil...(photos P.Prevot, VILLER 57340, le 06/05/2011)


Espèce en régression : L'"Ophiuse de l'Astragale" Lygephila pastinum, chenille sur Astragale et Vesce comme L.Craccae proche...(photo M.Chevriaux)


Autre Lygephila pastinum, envergure 40 mm, étendue variable du noir dans la réniforme...(photos C.Fortune)


L'"Ophiuse des pois à crapauds" Lygephila craccae, envergure 40 mm, chenille sur diverses Fabacées...(photo de droite de M.J.Ledoux)


Autre Lygephila craccae...(photos M.J.Ledoux, Var)

-3-Eublemmines (Eublemma-Odice)


Eublemma ostrina mâle


Eublemma ostrina femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Eublemma ostrina, envergure 20 mm (photo J.Balda, Espagne) - Autre "Anthophile chaulée" Eublemmea pura...(photos M.J.Ledoux, Var)


Eublemma pura femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


L'"Anthophile superbe" Eublemma pulchralis, envergure 15 mm, chenille sur Helichrysum dans le Midi (photo M.J.Ledoux) - Une des variantes de la "Noctuelle purpurine" Eublemma purpurina, envergure 25 mm, chenille sur fleurs de Cirsium... (photo P.Falatico)


Eublemma purpurina...(photo M.Chouillou, 2011-05-20, Cévennes)



Eublemma purpurina mâle (photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Eublemma purpurina, dans les Cévennes en juin (photo M.Chouillou) - Eublemma amoena, envergure 22 mm, xérothermophile, chenille sur Onopordum acanthium (photo C.Fortune, Corse)


Eublemma purpurina vu de profil...(photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Eublemma pura envergure 18 mm (photo O.Sigaud) - Odice jucunda, envergure 20-25 mm, coloration variable plus ou moins foncée (photo J.M.Chauvin)


Odice suava, envergure 25 mm, femelle plus foncée au milieu ?...(photos J.M.Chauvin)


Odice suava mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Odice suava femelle - Autre forme plus foncée de l'"Anthophile gracieuse" Odice jucunda...(photos J.M.Chauvin)


Autre Odice suava...fait partie du groupe suava-blandula en révision actuellement (photo M.J.Ledoux, Var) - Odice jucunda...(photo J.Bailloux, Var)

-4-Hermniines (Herminia-Pechipogo-Zanclognatha...)


Noctuide Herminiine : l'"Herminie plumeuse" Zanclognatha(Herminia) lunalis et gros plan sur les palpes, chenille détritiphage, espèce thermophile (photos J.P.Marino)


"Herminie de la vigne-blanche" Zanclognatha(Herminia) tarsipennalis, envergure 30 mm, chenille polyphage sur feuilles sèches - l'"Herminie des ronces" Herminia tarsicrinalis, envergure 25 mm, chenille sur Rubus fruticosus et autres arbustes et plantes basses (photos A.Linda)


Autre Herminia tarsipennalis...(photos P.Prevot, 07/06/2012, Bening 57800)


L"Herminie brune" Zanclognatha zelleralis, envergure 32 mm, espèce méditerranéenne dont la chenille vit sur plantes basses diverses (photos M.J.Ledoux, Var)


Autres Zanclognatha zelleralis...(photos D.Martin et M.J.Ledoux, Var)


Zanclognatha zelleralis femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


L'"Herminie dérivée" Paracolax tristalis mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


L'"Herminie marseillaise" Orectis massiliensis mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Herminiine : Pechipogo strigilata mâle, envergure 32 mm, sur feuilles de chêne - l'"Herminie des ronces" Herminia tarsicrinalis, envergure 26 mm, chenille sur Ronces, Clématite...(photos A.Linda)


La "Tâteuse" Polypogon tentacularia femelle, envergure 23 mm...(photo G.Champier)




Polypogon tentacularia mâle et gros plan sur ses antennes...(photos G.Champier)


Nodaria nodosalis femelle, envergure 30mm, chenille polyphage, migrateur occasionnel du Sud-Est (photo J.Bailloux, Var)


La "Noctuelle des cimetières" Idia calvaria...(photos M.J.Ledoux, Var)

-5-Hypénines (Hypena)


"La Noctuelle à museau" Hypena proboscidalis aux longs palpes, sur décombres où poussent les orties, envergure 30 mm, chenille sur Ortie...


Autre photo d'Hypena proboscidalis (photo O.Sigaud) - exemplaire attiré par la lumière dans une maison en automne


Autres Hypena proboscidalis...(photos A.Linda)


Hypena proboscidalis (photos C.Fortune et J.M.Chauvin)


Autre variante d'Hypena proboscidalis...(photo J.Balda, Nord Espagne)


2 variantes d'Hypena lividalis, envergure 23 mm, espèce méditerranéenne dont la chenille est sur la Pariétaire...(photos J.Bailloux, Var)


Hypénine Hypena obsitalis...(photos P.Falatico)


Hypénine : Hypena obsitalis, chenille sur Orties et Pariétaires, envergure 26 mm, hiverne au stade adulte, rentre dans les maisons, surtout dans le Midi (photos P.Falatico et J.Bailloux)


Autre Hypena obsitalis (photo P.Falatico) - Hypena rostralis (photo J.M.Chauvin)


Le "Toupet" Hypena rostralis, envergure 30 mm, chenille sur Urtica... (photos M.J.Ledoux, Var)

-6-Hypenodines (Schrankia)

-7-Phytométrines (Phytometra...)


La "Noctuelle couleur de bronze" ou "Petite barre pourpre" Phytometra viridaria, envergure 18 mm, chenille sur Polygala (photos M.J.Ledoux et A.Linda)


Autre variante de Phytometra viridaria sur Trollius europaeus (photo C.Fortune, Queyras)

-8-Rivulines (Rivula-Parascotia)


Noctuelle commune de la sous-Famille des Rivulines : La "Soyeuse" Rivula sericealis, envergure 22 mm, chenille sur Poacées (photo de droite de M.Chevriaux)


Autres exemplaires de Rivula sericealis (photos G.Chauvin et A.Linda)


Une allure de Géométride : L'"Inégale" Parascotia fuliginaria femelle, envergure 30 mm, chenille sur lichens et champignons corticoles (photo A.Linda)


La "Petite inégale" Parascotia nisseni mâle, envergure 20 mm, chenille sur lichens et champignons (photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Parascotia nisseni...(photo A.Peuch, Portugal)

-9-Scoliopterygines (Scoliopteryx)



Noctuelle Scoliopterygine : la "Découpure" Scoliopteryx libatrix, envergure 45 mm, première sortie printanière après hivernage (greniers, caves ou autres abris obscurs...)


Autre Scoliopteryx libatrix...(photos P.Falatico)


Scoliopteryx libatrix : imago - chenille vert velouté, ligne latéro-dorsale jaune verdâtre soulignée de noir, strie claire au niveau des stigmates qui sont orangés, tête globuleuse verte... sur Saules et Peupliers (photos C.Fortune)


Autre Scoliopteryx libatrix et sa chenille sur Populus trichocarpa (photos C.Fortune, Bretagne)




Chenille d'Erébide Calpine sur "Pigamon" : Calyptra thalictri...(photos C.Fortune, Mercantour)




Erébide Erébine : La "Zéthède insulaire" Zethes insularis, envergure 34 mm... (photos C.Fortune, île de Rhodes, Grèce)


Erébide Ophidérine assez commune aux Antilles : Azeta repugnalis, chenille sur Canavalia maritima (Fabacée)...(photo C.Fortune, Guadeloupe)


Autre Erébide des Antilles : Massala sp. (photo C.Fortune, Guadeloupe)




LES NOLIDES, une nouvelle famille de NOCTUOIDES ! :

Ancienne sous-Famille de Noctuides (Nolines) élevée au rang de Famille comprenant des papillons de taille moyenne ou petite à activité nocturne ayant les ailes à plat ou en toit en repos; 24 espèces en France

comprend actuellement 2 sous-Familles :

-1-sous-Famille des Chloéphorines (Bena-Pseudoips-Nycteola)


Une belle Nolide Chloéphorine de plus de 40 mm d'envergure : Bena bicolorana (ailes postérieures blanchâtres) ou "Halias du chêne", dans les forêts de feuillus (photos M.Chevriaux et B.David-Testanière)


Autres "Halias du chêne" Bena bicolorana...(photos G.Colombel et M.J.Ledoux, Var)


Bena bicolorana en vue ventrale...(photo M.J.Ledoux, Var)


Chloéphrorine : la "Halias du hêtre" Pseudoips fagana (prasinanus), envergure 35 mm, chenille sur Hêtre, Charme, Chêne...(photos A.Linda et P.Falatico)


Autre Pseudoips prasinanus...(photos G.Colombel)


"Halias du peuplier" Earias vernana...(photos P.Falatico)


Une des nombreuses variantes de la "Sarrothripe de Revay" Nycteola reveyana, envergure 24 mm, chenille sur Quercus (photo A.Linda)


La "Sarrothripe de Revay" Nycteola revayana femelle


Nycteola revayana mâle




Chenille de Nycteola reveyana (photos J.M.Gratet, Savoie)


Nycteola columbana femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Nycteola revayana f. ramosana...(photos M.J.Ledoux, Var)

-2-sous-Famille des Nolines (Meganola-Nola)


2 variantes de la "Nole blanche" Meganola albula, envergure 23 mm (photo A.Linda et J.Bailloux)


La "Nole confuse" Nola confusalis, envergure 17 mm, chenilles sur plantes basses et lichens (photos A.Linda) - La "Nole-capuchon" Nola cucullatella, envergure 20 mm (photo C.Fortune)


La "Nole striolée" Meganola strigula, envergure 22 mm, chenille polyphage sur arbres et arbustes (photos M.J.Ledoux et J.Bailloux, Var)


Meganola strigula femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Nole togée" Meganola togatulalis mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Meganola togatulalis femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Nole de l'euphraise" Nola chlamitulalis, envergure 18 mm, chenille sur plantes herbacées (photos J.M.Chauvin et M.J.Ledoux, Var)


Nola chlamitulalis mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Autres Nola chlamitulalis...(photos C.Fortune, Queyras et M.J.Ledoux, Var)


Nolide : la "Cicatrice" Nola cicatricalis, envergure 18 mm, chenille licheniphage sur troncs de chêne et hêtre... (photos M.J.Ledoux et J.Bailloux, Var)


Nola cicatricalis...(photos M.J.Ledoux, Var)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-4-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13terter-13terterter-13-4-13-4'-13-4'-1-13-40-13-41- 13-41-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57