Page 13-4'-1

Page précédente Page suivante

LES NOCTUELLES, une famille qui a du (des) caractère(s) (11) :

Quelques espèces de chenilles de Noctuelles(2) :



Un jolie chenille de Noctuide Cuculliine : Cucullia chamomillae sur diverses Astéracées (Composées) dont Matricaria (camomille sauvage...), Anthemis, Leucanthemum (marguerite...) et aussi Artemisia (photos J.C.Jourdanneau)


Autres chenilles de Cucullia chamomillae (photos H.Maleysson)


Chenille de Cucullia lanceolata sur Verbascum pulverulentum (photo M.Chouillou, 2010-047-01, Cévennes)


Chenilles de la "Cucullie de la laitue "Cucullia lactucae, maxi 50 mm, 2 séries de taches noires rectangulaires séparées par une ligne médio-dorsale jaune orangé...(photos Y.Glon et E.Steckx)




Autre chenille de Cucullia lactucae...(photos P.Falatico)


Autre chenille de Cucullia lactucae...(photo M.Berger)




Autres chenilles de Cuculliine : Calophasia lunula ou "Calophasie d'Hufnagel" ou "Linariette", sur Linaire, sa coloration lui permet de se camoufler dans la végétation (photos E.Steckx)


Chenilles de la "Brèche" (Sharga)Cucullia verbasci, maxi 50 mm, tête jaune avec taches noires, bandes dosales transversales jaunes avec dessins noirs, taches jaunes et noires aussi sur les flancs, sur Molène à droite (photos A.Lous et T.Hueber)


Autre chenille commune de la "Brèche" Cucullia verbasci, maxi 50 mm, sur "Molènes" et Buddleia, long stade nymphal-Chenille du "Double Oméga" Diloba caeruleocephala, maxi 40 mm, sur Rosacées arbustives, colorations aposématiques, 1 génération/an (photos M.Chevriaux)




Autre chenille de (Sharga)cucullia verbasci et gros plan sur sa tête, sur Verbascum et Scrophularia (photos P.Falatico) - Autre chenille de Cucullia sp. (photo D.Leroy)


Chenille de Cucullia lucifuga, polyphage sur Astéracées (photos H.Robert)


Chenille de Cucullia tanaceti, sur Artemisia, Achillea, Tanacetum...


Chenille de la "Bréchette" (Sharga)cucullia lychnitis, maxi 50 mm, bandes jaunes et dessins noirs variables, sur Molènes et Scrofulaires (photos C.Ollieu)


Autre chenille de Shargacucullia lychnitis...(photo H.Maleysson)




Chenille de Shargacucullia scrophulariae sur Scrophularia auriculata (photos C.Fortune)


Autre chenille de Cuculliine : Omia cymbalariae sur hélianthème, dans le Midi surtout (photo M.Billard)


Autre Cuculliine : chenille de la "Noctuelle rameuse" Calliergis ramosa, 40 mm...(photo M.Billard)


Chenille proche de Polymixis flavicincta : corps vert avec une ligne dorsale plus sombre et une ligne subdorsale faite de petits marques blanchâtres, ligne blanche latérale au niveau des stigmates, du vert jaunâtre entre les segments surtout net au niveau des premiers, tête vert pâle ou brun pâle (normalement les stigmates sont d'un rose pâle entourés de noir mais on ne les voit pas bien ici) photo C.Fortune


Autre chenille de Diloba caeruleocephala, gris bleuté le plus souvent, soies sur des gros points noirs un peu saillants, bandes médio-dorsale et latérales discontinues jaunes, 5 paires de "fausses-pattes"...


Cocons de Braconides parasites sur chenille de Diloba caerulocephala...(photo C.Ollieu)


Forme de coloration type de la chenille de Mamestra brassicae, sur...chou ! (photos G.Champier)




Une des variantes de coloration de la chenille polyphage de la "Noctuelle du chou" Mamestra brassicae (Hadénine)... (photos H.Robert)


Autre belle chenille de Noctuelle que l'on voit de loin dans la végétation: le "Spectre" Apopestes spectrum surtout sur genêts (photos S.Clot et D.Guili)


Chenille de Noctua comes...(photo M.Ponsot)


Autres chenilles de Noctua comes, 2 rangées latéro-dorsales de taches noirâtres triangulaires plus marquées à l'arrière avec 8e segment abdominal renflé...


Chenille de Noctua fimbriata (photos P.Legros)


Autre chenille de Noctua fimbriata avec ses stigmates blanchâtres entourés plus ou moins largement de noir...(photo P.Falatico)


Autres chenilles de Noctua pronuba...(photo de gauche de H.Maleysson)


Chenille de Noctua pronuba, maxi 50 mm, 2 rangées latéro-dorsales de traits bruns bordées extérieurement d'une ligne blanchâtre, tête brun clair avec zones foncées...(photos P.Falatico)


Autre Chenille de Noctua pronuba trouvée dans la terre (photo J.Bierrewaerts)


Chenille de Xestia xanthographa


Autres variantes de la chenille de Noctua pronuba...(photo C.Fortune)


Probablement une chenille jeune de Xestia xanthographa (photos C.Fortune)




Chenille polyphage de Noctua comes et sa chrysalide (photos G.Chauvin)


Chenille de Noctua orbona (photos J.L.Lett)




Autre chenille de Noctuine : Ochropleura sp. (photos C.Fortune)


Chenille de Xestia xanthographa (photo G.chauvin) - Chenille de Noctua pronuba (photo J.Bierrewaerts)


Chenille de Xestia xanthographa très commune... (photo G.Chauvin)


Autre variante claire de la chenille de Xestia xanthographa avec ses 3 lignes dorsales claires et ses 2 rangées de taches noires...(photos G.Champier)




Autre chenille de Xestia xanthographa dans une salade : 3 lignes claires et 2 rangées de taches noires dorsales, une paire de larges bandes latérales brun foncé, tête brun jaunâtre avec 2 bandes brun foncé...(photos C.Fortune)
(A noter cependant qu'il est difficile de la distinguer de celle de Xestia sextrigata qui a pratiquement la même chenille !)


Autre chenille de Noctuine : la "Méticuleuse"Phlogophora meticulosa, coloration variable, ligne médio-dorsale blanche discontinue, stries obliques sombres latéro-dorsales, bandes latérales claires, tête avec dessins brun foncé...(photo C.Fortune)


Autre variante de chenille de Phlogophora meticulosa...(photo C.Fortune)




Une chenille de Noctuine, probablement Chloanthia (Actinotia) hyperici, 15 mm, normalement sur Millepertuis...(photos M.Le Masson)


Chenille de Xestia sp. proche de X.castanea, sur chêne , chenille polyphage mais plutôt sur Bruyères...(photos M.Billard)


Autre chenille de Xestia castanea ?...




Chenille de Xestia sp. proche de X.xanthographa : corps brun ocreux clair, avec bandes brun noir, région dorsale ornée de 3 lignes claires et 2 rangées de taches noires... (photos M.Billard)
(mais impossible distinguer de Xestia sextrigata : donc il vaut mieux indiquer Xestia sp.)


Chenille de Noctuelle de la sous-Famille des Agrotines : chenilles adipeuses glabres à 3 paires de vraies pattes et 5 paires de fausses pattes abdominales, se roulent en boule en réaction de défense comme beaucoup de "vers gris" (photos L.Weitten)


Chenille d'Agrotine proche d'Agrotis exclamationis, sur nombreuses plantes basses sauvages ou cultivées (photo M.Billard)


Autre chenille d'Agrotis sp. proche d'Agrotis segetum (photo J.Bierrewaerts)


Chenille d'Agrotis puta : ligne dorsale fine et 2 latéro-dorsales plus sombres avec taches brunes; tête brune avec zones claires et macules sombres; 3 taches brunes latérales par segment abdominal avec région ventrale gris clair, stigmates petits et noirâtres, sur plantes basses...(photos C.Fortune)


La chenille de la "Xyline de Boisduval" Lithophane leautieri, 38 mm maxi, homochrome sur un Cyprès (photos D.Dubroca)


Autres chenilles de "Noctuelles" : proche d'Helicoverpa (Heliothis) armigera et proche du genre Orthosia (photos M.Ponsot)


Chenille d'Helicoverpa (Heliothis) armigera...




Autre variante de chenille de l'"Armigère" Helicoverpa armigera : lignes longitudinales blanc jaunâtres variables, polyphage sur plantes sauvages et cultivées... (photos C.Ollieu)




Autre variante de la chenille d'Helicoverpa armigera trouvée dans un jardin sur "Souci" en septembre (photos M.Le Masson)


Autre variante de couleur brun de la cghenille d'Helicoverpa armigera, 30 mm... (photo M.le Masson, jardin)


Autre chenille d'Heliothis sp. : peut-être une forme verte d'Heliothis viriplaca ?, sur "Centaurée scabieuse" à 1750 m d'altitude (photo M.Billard, Pralognan)


Chenille proche d'Heliothis viriplaca sur Plantago media, 1600 m en Savoie...(photos M.Billard)
(coloration variable verte, brun rougeâtre, rosée ou pourprée, 2 bandes latéro-dorsales blanc jaune, une paire de bandes latérales bicolores, tête vert clair avec petites taches noires...)


Chenille de Noctuine proche d'Eugnorisma depuncta (photo E.Moons) - Chenille de Mythimna impura...(photo R.Clochard)


Autre chenille de Mythimna impura...(photo J.Bailloux)


Chenille polyphage de Mythimna albipuncta (photo P.Falatico)


Chenille de Noctuelle Ipomorphine : Eupsilia transversa, "Noctuelle-satellite", maxi 45 mm, 2 traits oranges prothoraciques, 2-3 taches blanches en avant et 1 en arrière, tête rougeâtre marquée de noir, sur Feuillus...(photo M.Chevriaux)




Autre chenille d'Eupsilia transversa...(photos G.Champier)


Chenille de Noctuelle Acronictine : Simyra albovenosa, "Noctuelle veineuse, sur Poacées hygrophiles ("roseaux") et Carex donc au bord de l'eau...(photo M.Chevriaux)


Chenille polyphage de "La Brunâtre" Xylena exsoleta (photo R.de La Grandière)


Autre variante de la chenille de Xylena exsoleta : maxi 65 mm, corps vert avec lignes latéro-dorsales jaunes, ocelles noirs à centre blanc, ligne latérale blanche et rouge avec autres ocelles, polyphage (photo H.Maleysson)


Autre photo de la chenille de Xylena exsoleta (photo H.Robert) - Chenille d'Aporophyla nigra, coloration très variable, ligne blanche latérale longeant les stigmates et surmontant une bande vert jaunâtre...(photo E.Moons)


Chenille de l"Ecu blanc" Dryobota labecula sur Quercus ilex (photo M.Chouillou, 2010-06-16, Cévennes)

Les 3 chenilles suivantes ont été photographiées dans la lande bretonne et sont plus ou moins homochromes dans cette végétation; à noter que la coloration peut être variable suivant le stade (plus claire ou plus foncée entre autre) ce qui ne facilite pas la détermination : photos de G.Chauvin


2 chenilles vivant sur airelles et bruyères : "Noctuelle myrtille" Anarta myrtilli - "Noctuelle de la bruyère" Lycophotia porphyrea


Autre chenille d'Anarta myrtilli, espèce bretonne type des landes à bruyères et forêts de pins sur sols acides, sur Callune et Myrtille (photo C.Fortune) - Chenille de "la Chrysographe" Pyrrhia umbra au dernier stade


Autre chenille d'Anarta myrtilli...(photos C.Fortune, Bretagne)


Chenille de Noline : la "Halie du hêtre" Pseudoips prasinanus, sur divers Feuillus (photo G.Chauvin)
(Les Noctuelles Nolines sont actuellement reclassées dans la Famille des Nolides)


Cocon de nymphose de Pseudoips prasinanus : environ 2 cm de long, rigide et parcheminé, il est collé à la face inférieure d'une feuille de chêne de la litière forestière; il a la forme d'une barque retournée ( l'adulte en sort par la proue !) - Nymphe isolée (photos G.Chauvin)


Autre chenille de Nolide : Nola sp. (photo C.Ollieu)




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-4-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13terter-13terterter-13-4-13-4'-13-4'-1-13-4'-2-13-40-13-41- 13-41-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57