Page 11-32

Page précédente Page suivante

LES CHRYSOMELES, une famille colorée mais souvent phytophage (6) :

le genre Oreina correspond à un groupe d'espèces, surtout montagnardes, souvent bleu métallique mais avec de grandes variations de couleur àl'intérieur d'une espèce (sous-espèces seneconis, tussilaginis...) : elles sont inféodées à des plantes-hôtes souvent spécifiques (Apiacées ou Astéracées) et font l'objet de sujets d'études sur leur mécanisme de défense chimique et les relations avec leurs plantes-hôtes...


Chrysolina americana in copula -Oreina speciosa ? : 10 mm (nombreuses variations élytrales), Espagne (Photo Pierre Pinson)


Oreina (Chrysochloa) sp. : 8-11 mm, endroits humides des adrets alpins, sur Adenostyles alliariae (Astéracées), variations de coloration du verdâtre au noir bleuâtre ou violet sombre...


autres photos proches d'Oreina cacaliae, la "Chrysomèle alpine des Composées" (Alpes au-dessus de 1200 m) sur Petasites (photos D.Pollen)


Autre Oreina cacaliae sur Adenostyles, Astéracée alpine (1800m) photo D.Pollen


Les Oreina cacaliae sont inféodés aux Adenostyles(Cacalia) alliariae dont on voit ici les grandes feuilles de la base et les hampes florales (Alpes du Nord 1500 m)
(les larges feuilles de ces Adenostyles, et autres Petasites, servaient autrefois de couvre-chef pour se protéger du soleil en faisant les foins en montagne : "Chapeau chinois")


Adenostyles (Cacalia) alpina, hôte spécifique des Oreina cacaliae (Haute-Savoie, 1200 m)


Feuille d'Adenostyles alpina attaquée par Oreina cacaliae à droite...(Haute-Savoie, 1200 m)


Rassemblement d'Oreina cacaliae (on voit bien les pattes noires à reflets métallqiues) sur Adenostyle alpine (2400 m, Alpes du Sud) - Larves d'Oreina cacaliae sur Adenostyles leucophylla (photo M.Billard, Queyras, 2400 m)


Autre Oreina cacaliae aux pattes et antennes à reflets métalliques sur Adenostyles (2000 m, Alpes du Sud)


Oreina cacaliae sur Adenostyles...




Formes bleue et verte (bande bleue sur la suture) d'Oreina cacaliae, (photos Julie Mak, montagne de Chamrousse, 1500m)


Autre forme d' Oreina cacaliae, 8-11 mm, bandes bleues ou violettes sur chaque élytre (suturale et élytrale), antennes et pattes noires à reflets métalliques, réticulations élytrales (photo R.de La Grandière)


Oreina cacaliae (Hohneck, 1300 m, Vosges)




Autres Oreina sp. en nombre sur Mentha longifolia des prairies sèches alpines (1500 m - Haute-Savoie)


Oreina speciosa ?, 8-13 mm, sur diverses Apiacées...(photos H.Maleysson)
(pas évident de différencier O. speciosa d' O.fastuosa sur simple photo!)


2 colorations d'Oreina gloriosa sur Peucedanum ostruthium, 8-10 mm, Alpes 1500 m... (photos T.Bardagi)
(il est plus facile d'identifier les Oreina par leurs plantes-hôtes que par leur coloration très variable !)


Oreina coerulea (caerulea), 9-12 mm, 3 premiers articles des antennes tachés de roux, bourrelets latéraux du pronotum larges et saillants, élytres densément ponctués..., seule espèce de ce genre à se trouver en montagne et en plaine (photo C.Fortune, Bretagne)


Autres vues d'Oreina coerulea, 13 mm, ici sur framboisier..(photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1300 m)


Le "Doryphore de la pomme de terre" Leptinotarsa decemlineata, à nouveau en expansion dans certaines régions : adulte, larve et ponte (photo de droite de M.Chevriaux)


Leptinotarsa decemlineata, 7-11 mm, ravageur phytophage des Solanacées, au stade larvaire et adulte, introduit du Colorado au siècle dernier...(photos P.Falatico)


La "Lina du peuplier" Chrysomela (Melasoma) populi, 10-12 mm, élytres orangé à rouge vif, larve sur saules et peupliers (photos L.Weitten)


Autres exemplaires de Chrysomela populi...(photos C.Fortune et H.Robert)


Autre vue de Chrysomela populi montrant, entre autres, les élytres rouges avec une petite dépression tachée de brun dans l'angle apical (photo R.Stas)


Nymphe en formation de Chrysomela populi mais on ne peut exclure ici Chrysomela tremulae (photos P.Prevot et G.Colombel)


Le "Phédon du cresson" Phedon (Phaedon) cochleariae environ 4 mm, noir à reflets bleus, sur Nasturtium officinale...(photos P.Falatico)


Phaedon sp., 3 mm...(photos M.le Masson, vallée du Grésivaudan)


Exosoma lusitanica : 6-8 mm, roux orangé, adultes floricoles sur Astéracées, larves dans bulbes des Liliacées pouvant devenir nuisible et parfois sur la vigne...(photos S.Clot et P.Pinson)


Autres photos d' Exosoma lusitanica (accouplement par chevauchement)...(photos J.P.Marino)


Exosoma lusitanica femelle prête à pondre (photo J.M.Desjacquot, Gargano, Italie du Sud) - Autres Exosoma lusitanica in copula (photo P.Falatico)


Larves de la "Chrysomèle des feuilles de la Viorne" Pyrrhalta viburni, ravageuses sur Viburnum opulus


Autre Larve de Pyrrhalta viburni, 8 mm, ravageuse d'un Viburnum tinis ou "Laurier tin" dans un jardin de Savoie à 300 m (photo M.Billard)


"Galérucelle de la viorne" Pyrrhalta viburni, 5-6 mm, sur Viburnum opulus : corps brun jaunâtre luisant; vertex, bande médiane pronotale, scutellum (subcarré) et pointe des épaules brunâtres; antennes et pattes jaunâtres, 3e article antennaire beaucoup plus long que le 4e, élytres avez côtes humérales marquées..(photos C.Fortune)


Viburnum opulus attaqué par Pyrrhalta viburni (photo C.Fortune)




Pyrrhalta viburni nombreux sur Viburnum mais aussi sur Euonymus (photos A.Wojtyra, Oise)


Autres Pyrrhalta viburni, 6,5 mm...(photos M.Le Masson, Chartreuse, 500 m )

Les Smaragdines suivantes sont rangées actuellement dans la sous-famille des Clytrines (Clytrinae : Labidostomis-Macrolenes-Lachnaia-Tituboea-Antipus-Coptocephala-Clytra-Chilotomina-Cheilotoma-Smaragdina) :


Smaragdina affinis, 4 mm, sur divers feuillus arbustifs...(photos P.Pinson)


Autres photos de la "Smaragdine affine" trouvée en nombre sur des Noisetiers en Dordogne...


Smaragdina salicina(photo M.Chevriaux) - Smaragdina sp. in copula (photo J.M.Desjacquot, Epierre, Savoie)


la "Smaragdine dorée" Smaragdina aurita, 6,5 mm : pronotum orangé avec large bande médiane brune, apex du scutellum roux saillant, élytres noirs à reflets violacés, pattes orangées avec fémurs bruns à la base et tarses obscurcis, élytres ponctués comme la base du pronotum...(photos M.Le Masson, Chartreuse, 700 m)




Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-2-11-3-11-30-11-31-11-31'-11-31'-1-11-32- 11-32'-11-33-11-4-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48-49 -50-51-52-53-54-55-56-57