Page 10-4'-2

Page précédente Page suivante

LES "PUCERONS", une famille polymorphe et prolifique (6) :

Famille des Aphidides (suite) :

On trouve une vingtaine d'espèces d'Aphides sur Salix fragilis dont les genres Cavariella, Chaitophorus, Pterocommus et Tuberolachnus :


Un "puceron du saule", Cavariella aegopodi : immature sur Salix fragilis; antennes égales au 1/4 de la longueur du corps, présence d'une caudicule sur le 8e segment abdominal recouvrant la cauda, cornicules longues et renflées (photo A.Wojtyra)
(Salix fragilis en est l'hôte secondaire, les hôtes primaires étant diverses Apiacées dont carotte, céleri, persil...)






Autres vues de Cavariella aegopodi sur Heracleum ("Grande berce") : divers aptères et alate...(photos A.Wojtyra)
(plusieurs espèces possibles sur Heracleum : C.aegopodi, C.pastinacae, C.theobaldi, C.archangelicae); les aptères sont verdâtres ou rougeâtres et les cornicules sont gonflés; C.theobaldi est plus spécifique sur Heracleum mais les cornicules ne sont pas gonflés...
une des autres espèces spécifiques sur Heracleum est Paramyzus heraclei mais qui a de longues antennes; l'hôte principal est le genre Salix et l'hôte secondaire correspond à plusieurs espèces d'Apiacées; non liés aux fourmis...)






Cavariella theobaldi : on voit ici les aptères immatures et adultes vivipares; verts avec l'extrémité des antennes et pattes sombres, antennes de la moitié du corps, cornicules longues et cylindriques non renflées et progressivement rétrécies de la base vers l'apex, présence d'un caudicule...(photos A.Wojtyra)
(l'hôte primaire est Salix spp. et l'hôte secondaire : diverses Apiacées (Pastinaca, Heracleum, Angelica...)




Colonie de Chaitophorus salijaponicus niger sur Salix fragilis en mai : aptères matures brun noir avec nombreuses soies, anneau pâle autour de la base des cornicules, ici avec des larves...(photos A.Wojtyra, Oise)




Plocamaphis flocculosa sur Salix caprea : aptères adultes couverts plus ou moins de poudre cireuse blanche, tête , antennes et pattes noires, larges paires de sclérites dorsaux sombres, cornicules oranges avec extrémité renflée; plusieurs sous-espèces...(photos A.Wojtyra, Oise)


Femelle aptère ovipare de Liosomaphis (Aphis) berberidis, environ 2 mm : jaune, vert-jaune ou orangé-rouge comme ici, antennes et pattes pâles, tibia 3 gonflé, ici sur Mahonia aquifolium...(photos A.Wojtyra)
(les antennes sont plus courtes que le corps et les cornicules sont un peu gonflés aux 2/3 apicaux, se trouvent à la face inférieure des feuilles de Berberis-Mahonia)


Autres Liosomaphis berberidis sur Mahonia : mâle aptère avec une larve- femelle aptère (tibia 3 gonflé)...






Diverses vues d'une autre colonie de Liosomaphis berberidis sur Berberis : immatures, aptères femelles, ailé mâle et copula...(photos A.Wojtyra)


Pucerons sur Hortensia - "Pucerons noirs" du Sureau, Aphis sambuci, avec fourmis commensales (forment un véritable manchon noir autour des tige de sureau)


"Manchon" de jeunes Aphis sambuci sur Sureau


Gros plans sur le "manchon" de jeunes Aphis sambuci : véritable crise du logement à tous les étages !! (photos P.Falatico)




Aphis sp. sur Rumex aptères et ailés (2,5 mm pour l'ailé) : le Rumex est la plante hôte secondaire d'une dizaine d'Aphis dont Aphis viburni (coloration variable) qui semble le plus proche...(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan, mai 2015)


Larve et adulte ailé du "Puceron commun du chêne" Tuberculatus annulatus, 1,5 mm : antennes annelées, tarses noirs, coloration variable suivant la saison, ici sur Quercus robur (photos A.Wojtyra, Oise)


Autre adulte ailé (virginipare) de Tuberculatus annulatus : on voit les antennes annelées, les processus épineux sur tergites abdominaux 1-3 (plus développés sur tergite 3) et les tarses noirs..., sur Quercus petraea (photos A.Wojtyra, Oise)




Autres variantes plus claires larvaires et d'adultes ailés de Tuberculatus annulatus sur Quercus petraea (photos A.Wojtyra)


Larve du Conioptérygide Semidalis aleyrodiformis se nourrissant des exuvies de Tuberculatus annulatus sur Quercus robur...(photos A.Wojtyra, septembre)




Autre "Puceron du chêne" sur Quercus robur, Thelaxes dryophila, aptères vivipares ovales aplatis brun rouge sombre à gris pourpre avec ligne pâle longitudinale, antennes, cornicules et cauda brunâtres, antennes moins longues que la moitié du corps...(photos A.Wojtyra, Oise)
(a noter qu'une autre espèce, Thelaxes suberi, ne se trouve pas sur Quercus robur)

Le genre Uroleucon (cauda pâle) correspond à de nombreuses espèces liées à certaines familles de plantes dont les Astéracées (=Composées) : U.achilleae, U.cichorii, U.cirsii, U.jaceae, U.picridis, U.pilosellae, U.solidaginis, U.sonchi, U.tanacetii, U.taraxaci...: ces espèces n" 'ont pas en général d'alternance d'hôtes et ne sont pas fréquentées par les fourmis !

Les photos suivantes correspondent à Uroleucon hypochoeridis en nombre sur la "Porcelle enracinée" Hypochaeris radicata :



Le "Puceron brun de la Porcelle", Uroleucon hypochoeridis : larves et aptères adultes vivipares sur la "Porcelle enracinée" (photos A.Wojtyra)
(gris rosé à brun, pattes pâles avec apex des articles assombris, antennes aussi longues que le corps, présence de scléroïdes sur l'abdomen surtout avant les cornicules qui sont longs et noirâtres, cauda pâle d'où le terme générique...)


Autre aptère d'Uroleucon hypochoeridis et gros plan sur la cauda et les cornicules...(photos A.Wojtyra)


Uroleucon achilleae très proche de l'espèce précédente, brun-rougeâtre à rouge, en nombre sur feuilles d'Achillea millefolium; ici les antennes sont pâles sauf les 2 premiers articles sombres et légèrement assombris pour l'extrémité des articles du flagellum...(photos A.Wojtyra)




Autres aptères et alates d'Uroleucon achilleae en nombre sur Achillea millefolium dans un potager en zone sèche...(photos A.Wojtyra)




Uroleucon campanulae : femelle vivipare sur "Campanule étalée" (photos A.Wojtyra)
(brun rouge, antennes, cornicules et cauda noires, pattes jaunes et noires, soies sur scléroïdes nets ...)




Autre vues d'Uroleucon campanulae


Larves rouges d'Acariens Microthrombidiides ectoparasites temporaires accrochées à Uroleucon campanulae ce qui provoque la sécrétion de gouttelette d'une phéromone d'alarme ou de stress par le puceron...


Gros aptère femelle vivipare d'Uroleucon cirsii sur Cirsium sp....(photos E.Gallet)
(brun rouge avec pattes pâles sauf apex des segments assombri; scléroïtes abdominaux avec soies, ceux latéraux fusionnés avec 3 soies, longs cornicules (environ 0,3 fois la longueur du corps)...sur Cirsium arvense et espèces voisines)




Aptères adultes brun brillant (cauda allongée) et immature (cauda triangulaire) d'Uroleucon taraxaci sur "Pissenlit" Taraxacum dens leonis au coeur des feuilles à la base, en octobre... (photos A.Wojtyra)
(antennes et pattes noires sauf la base des fémurs, scléroïtes abdominaux dorsaux noirs et nombreux, cornicules et cauda noirs...)






Uroleucon sonchi sur Sonchus asper : aptères adultes brunâtres avec brillance plus ou moins lustrée; scléroïtes dorsaux abdominaux ici très petits peu marqués par rapport aux autres Uroleucon, coxae sombres (net sur coxa 3)...(photos A.Wojtyra)






Aotres colonies d'Uroleucon en nombre sur les tiges florales d'Hieracium pilosella en septembre : on peut trouver sur cette plante Uroleuocn pilosellae, Uroleucon obscurum, Uroleucon cichorii et d'autres (photos A.Wojtyra)




Thecabius affinis sur Ranunculus spp. : ici on a des aptères adultes verdâtres couverts densément de spicules de cire avec antennes courtes (1/4 du corps); pas de cornicules et cauda arrondie, les ailés apparaissent en automne...(photos A.Wojtyra)
(hôte primaire : Populus spp. galles sur feuilles formées à partir des feuilles repliées de peuplier)
(hôte secondaire : Ranunculus spp. (colonies cireuses surtout à la base des tiges des Renoncules)


Individus ailés de Thecabius affinis : antennes courtes, abdomen clair avec rangées de plaques cirières, cornicules absentes...(photos A.Wojtyra)

Il existe aussi au niveau du sol de nombreuses espèces de "Pucerons des racines", le plus souvent des pucerons blancs aptères en symbiose avec des fourmis (en particulier Lasius sp.) qui les protègent et les élèvent pour le miellat : genres Baizongia, Forda, Geoica, Paracletus, Tetraneura, Anoecia...); ce stade racinaire correspond le plus souventt à l'hôte secondaire (Poacées, Astéracées...) l'hôte primaire pouvant être le Pistachier, le Cornouiller...

Les photos suivantes d'A.Wojtyra
concernent 2 genres d'Aphidides racinaires sur racines de Poacées d'une pelouse :




"Puceron blanc des racines", Geoica sp : aptères dont les adultes sont des virginipares


Autre "Puceron blanc des racines" sur betterave rouge sous paillis, Smynthurodes betae : aptères adultes globuleux blanc jaunâtre couverts de poudre cireuse avec de nombreuses soies fines, pas de cornicules, antennes de 5 articles...(photos M.Angers, Cher)
(ici, c'est le second hôte de l'espèce qui est variable, l'hôte primaire étant le Pistacia; ils sont élevés (réserves de miellat) et transportés par des fourmis Lasius flavus qui les protègent et les déplacent en cas de danger...)




"Puceron orange des racines", Forda sp. : aptères...




Autre "puceron des racines" sur racines de Pâquerette, Aphis vandergooti, espèce à un seul hôte (Astéracées dont Bellis perennis) : ici aptères adultes vert-bleu sombre avec zones plus claires sur le dos et un immature vert pâle...(photos A.Wojtyra)
(Tuberbules marginaux nets, cornicules sombres assez longues un peu élargies à l'apex, antennes plus courtes que le corps avec le 3e article long et pâle, cauda sombre plus longue que sa largeur basale; logés au niveau des racines ou stolons ou collets des Astéracées dans des abris avec les fourmis surtout du genre Lasius (Lasius niger...); souvent parasités par le Braconide Aphidiine Lysiphlebus fabarum)

Conclusion sur les divers types rencontrés chez les Aphides

Types biologiques et physiologiquesdéfinitions
-Fondatrices-pucerons femelles naissant de l'oeuf d'hiver
-Virginipares-femelles parthénogénétiques sur l'hôte primaire
-Migrantes-ailées changeant d'hôte
-Exilées-ailées agames se reproduisant sur l'hôte secondaire
-Sexupares-femelles agames engendrant des sexués qui conçoivent des oeufs d'hiver




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4-10-4'-10-4'-01-10-4'-1-10-4'-2-10-5-10-6- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57