Page 10-4'-1

Page précédente Page suivante

LES "PUCERONS", une famille polymorphe et prolifique (4) :

4-Famille des Aphidides (suite) :

On trouve 5 espèces principales de pucerons sur l'ortie qui constitue 1 des hôtes pour ces espèces le plus souvent polyphages :

-Aphis urticata
-Myzus persicae
-Myzus cymbalariae
-Myzus ascalonicus ("Puceron de l'échalote")
-Microlophium carnosum




Microlophium carnosum : formes roses et verdâtres larvaires sur Urtica dioca(photos A.Wojtura, Oise)
(2 formes génétiques de coloration, cornicules beaucoup plus longs que la cauda...)


Microlophium carnosum : aptère virginipare - adulte ailé, 3-4 mm, sclérites sombres latéraux (en compagnie des précédents sur Urtica dioica : photos A.Wojtyra, Oise)


"Puceron de l'aubépine" Ovatus crataegarius sur Crataegus, se trouve aussi sur menthe (hôte secondaire ?) photos A.Wojtyra)


Virginipare de Myzus cerasi ? (photo M.Chevriaux)


Colonie du "Puceron noir du cerisier" Myzus cerasi : environ 2,5 mm, corps rond noir brillant (brun foncé pour les larves), cornicules noirs de longueur moyenne (photo J.L.Lett)


Myzus cerasi : gonflement et enroulement des dernières feuilles des pousses - 2 adultes aptères avec 2 tubercules frontaux (photos J.L.Lett)


"Puceron du tilleul" Eucallipterus tiliae adulte aptère (sexupare); blanc verdâtre avec bandes noires, yeux rouges, antennes annelées de noir; produit beaucoup de miellat, cycle mal connu...(photos M.Blaise)


Autres aptères d'Eucallipterus tiliae sur Tilia cordata (photos A.Wojtyra)




Ailé du "puceron du tilleul" Eucallipterus tiliae sur Tilia cordata...(photos A.Wojtyra, Oise)




Le "Puceron du Cornouiller" Anoecia corni, forme ailée, environ 2 mm, pterostigma noir sur l'aile, abdomen blanc et noir; hôte primaire : le Cornouiller sanguin; hôte secondaire : racines de poacées cultivées ou sauvages (photos M.Le Masson) - Autres larves et adultes d'Anoecia corni sur Cornus sanguineus (photo J.P.Marino)


Autres vues d'Anoecia corni...(photos O.Hépiègne, Ile de France)


Autre femelle ailée vivipare d'Anoecia corni sur Cornus sanguineus...(photos A.Wojtyra, Oise)


Le "petit puceron du noyer" Chromaphis juglandicola : forme aptère sexuée ovipare, sur Juglans (photos A.Wojtyra, Oise)


Juvénile de Chromaphis juglandicola (stade 3-4) sur Juglans (photos A.Wojtyra)
(larves et nymphes blanc jaunâtre avec ici paire de points noirs sur tergites 4 et 5 (en automne), soies sur abdomen...)


Chromaphis juglandicola sur Juglans : juvénile (immature) - individu ailé (photos A.Wojtyra)
(les ailés vivipares ont les antennes brun sombre aux articulations, cornicules coniques et lisses et une tache noire sur fémurs postérieurs, cauda an bouton, antennes courtes...)




Le "Puceron taché de l'Arum" Aulocorthum circumflexum, 2 mm, aptère avec bandes foncées thoraciques et large tache abdominale en forme de fer à cheval ouvert vers l'avant, sous les feuille mortes en avril...(photos A.Wojtyra)
(espèce très polyphage sur diverses plantes dont les plantes ornementales)


Le "Puceron laineux du hêtre" Phyllaphis fagi, peut pulluler certaines années sur semis et jeunes plants de hêtres provoquant des dégâts importants (photos J.M.Michalowski et M.Chevriaux)


Autres Phyllaphis fagi , mâles bleutés ailés d'automne (photos H.Maleysson et M.Ponsot)


Phyllaphis fagi sous une feuille de hêtre...(photo M.Blaise)


Autres Plyllaphis fagi : juvéniles - adulte ailé (photos A.Wojtyra, Oise)


Autres juvéiles de Phyllaphis fagi aux "poils laineux" fièrement dressés en arrière...(photos A.Wojtyra)


Immature (juvénile) de Phyllaphis fagi


Autres Phyllaphis fagi...(photo et montage-photo M.Blaise)


Détail du cornicule et de la cauda de Phyllaphis fagi : orifice corniculaire très petit et cauda petite et en bouton (micrographie M.Blaise)


Autre "Puceron laineux du hêtre" Phyllaphis fagi tombé comme un "flocon" sur un framboisier (photos P.Legros)


Phyllaphis fagi...(photos G.Champier, Isère)


Le "Puceron laineux du frêne" Prociphilus fraxini sur rejet de Fraxinus excelsior; migre en été sur son hôte secondaire, le sapin Abies alba dont il attaque les racines; peu de dégats dommageables sur le frêne...(photo M.Chevriaux)


5-Un Aphidoïde la Famille des Chaitophorides lié aux Erables (ici, sous feuilles d'"Erable rouge") : Periphyllus sp. proche de P.acerifoliae...(photo M.Chevriaux)


Le "Puceron de l'Erable" Periphyllus sp. et ses différents stades et formes... (photos P.Legros)




Le "Puceron de l'érable" Periphyllus testudinaceus (sclérites abdominaux noirs, cornicules courtes et latérales, stigma alaire brun clair...) photos P.Falatico




Autres vues d'une femelle ailée de Periphyllus testudinaceus sur Acer campestre (photos A.Wojtyra)



"Puceron de l'érable" Periphyllus sp. (P.testudinatus ?) : forme momifiée endoparasitée par un Braconide du genre Discritulus dont la larve endoparasite a tissé un cocon maintenu par des fils de soie sous le Puceron (forme "plate" au contraire du genre Praon qui fabrique une "tente" ou "tabouret" sous le puceron momifié) (photos P.Legros)


Autre "forme plate" du puceron de l'érable momifié parasité par le Braconide Aphidiine Discritulus planiceps
(le puceron peut être un Periphyllus ou un Drepanopsiphum...)


Le Braconide parasite du "puceron de l'érable" Discritulus planiceps (photos P.Falatico)


Larve poilue de Periphyllus sp., qui vient de muer, en compagnie d'une ouvrière de Lasius emarginatus (photos P.Legros)


Larves de Periphyllus sp. momifiées par le Braconide du genre Aphidius - Chalcidien Pteromalide du genre Asaphes venant pondre sur le Braconide à l'intérieur de la "momie" (hyperparasitisme) (photos P.Legros)
(il s'en passe des choses à la face inférieure des feuilles d'Erables au printemps : tout un petit écosystème en action à l'abri du regard des hommes !)

Autre "Puceron de l'érable" : Drepanosiphum platanoidis, alates vivipares de 2 sortes (avec bandes sombres abdominales et pâles sans bandes)


Drepanosiphum platanoidis sur Erable sycomore : ici forme pâle - larve de stade 4 (ébauches alaires) et son exuvie (photos A.Wojtyra)




Alates de Drepanosiphum platanoidis...(photos A.Wojtyra, Oise)
(tête jaune brun, thorax avec marques brunes, abdomen vert pâle avec ou sans bandes sombres abdominales variables, pterostigma limité par 2 bandes longitudinales brunes...)

On trouve une vingtaine d'espèces d'Aphides sur Salix fragilis dont les genres Cavariella, Chaitophorus, Pterocommus et Tuberolachnus :


Un "puceron du saule", Cavariella aegopodi : immature sur Salix fragilis; antennes égales au 1/4 de la longueur du corps, présence d'une caudicule sur le 8e segment abdominal recouvrant la cauda, cornicules longues et renflées (photo A.Wojtyra)
(Salix fragilis en est l'hôte secondaire, les hôtes primaires étant diverses Apiacées dont carotte, céleri, persil...)






Autres vues de Cavariella aegopodi sur Heracleum ("Grande berce") : divers aptères et alate...(photos A.Wojtyra)
(plusieurs espèces possibles sur Heracleum : C.aegopodi, C.pastinacae, C.theobaldi, C.archangelicae); les aptères sont verdâtres ou rougeâtres et les cornicules sont gonflés; C.theobaldi est plus spécifique sur Heracleum mais les cornicules ne sont pas gonflés...
une des autres espèces spécifiques sur Heracleum est Paramyzus heraclei mais qui a de longues antennes; l'hôte principal est le genre Salix et l'hôte secondaire correspond à plusieurs espèces d'Apiacées; non liés aux fourmis...)




Colonie de Chaitophorus salijaponicus niger sur Salix fragilis en mai : aptères matures brun noir avec nombreuses soies, anneau pâle autour de la base des cornicules, ici avec des larves...(photos A.Wojtyra, Oise)


Femelle aptère ovipare de Liosomaphis (Aphis) berberidis, environ 2 mm : jaune, vert-jaune ou orangé-rouge comme ici, antennes et pattes pâles, tibia 3 gonflé, ici sur Mahonia aquifolium...(photos A.Wojtyra)
(les antennes sont plus courtes que le corps et les cornicules sont un peu gonflés aux 2/3 apicaux, se trouvent à la face inférieure des feuilles de Berberis-Mahonia)


Autres Liosomaphis berberidis sur Mahonia : mâle aptère avec une larve- femelle aptère (tibia 3 gonflé)...


Pucerons sur Hortensia - "Pucerons noirs" du Sureau, Aphis sambuci, avec fourmis commensales (forment un véritable manchon noir autour des tige de sureau)


"Manchon" de jeunes Aphis sambuci sur Sureau


Gros plans sur le "manchon" de jeunes Aphis sambuci : véritable crise du logement à tous les étages !! (photos P.Falatico)




Aphis sp. sur Rumex aptères et ailés (2,5 mm pour l'ailé) : le Rumex est la plante hôte secondaire d'une dizaine d'Aphis dont Aphis viburni (coloration variable) qui semble le plus proche...(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan, mai 2015)


Larve et adulte ailé du "Puceron commun du chêne" Tuberculatus annulatus, 1,5 mm : antennes annelées, tarses noirs, coloration variable suivant la saison, ici sur Quercus robur (photos A.Wojtyra, Oise)


Autre adulte ailé (virginipare) de Tuberculatus annulatus : on voit les antennes annelées, les processus épineux sur tergites abdominaux 1-3 (plus développés sur tergite 3) et les tarses noirs..., sur Quercus petraea (photos A.Wojtyra, Oise)




Autres variantes plus claires larvaires et d'adultes ailés de Tuberculatus annulatus sur Quercus petraea (photos A.Wojtyra)


Larve du Conioptérygide Semidalis aleyrodiformis se nourrissant des exuvies de Tuberculatus annulatus sur Quercus robur...(photos A.Wojtyra, septembre)




Autre "Puceron du chêne" sur Quercus robur, Thelaxes dryophila, aptères vivipares ovales aplatis brun rouge sombre à gris pourpre avec ligne pâle longitudinale, antennes, cornicules et cauda brunâtres, antennes moins longues que la moitié du corps...(photos A.Wojtyra, Oise)
(a noter qu'une autre espèce, Thelaxes suberi, ne se trouve pas sur Quercus robur)






Macrosiphoniella millefofolii sur Achillea millefolia : ici des larves de stade 3-4 des plus petites aux plus grosses poudrées de cire sauf une bande sur l'abdomen et avant les cornicules et nombreux longs poils sur les scléroïdes; plus un adulte femelle ailé vivipare - individu plus âgé avec ébauches alaires (photos A.Wojtyra)
(il manque les aptères adultes vivipares aussi : antennes, cornicules et cauda noires pour les adultes, pattes surtout noires sauf pour la partie basale des fémurs 1)


Adulte ailé de Macrosiphoniella millefolii...




Macrosiphoniella millefolii in copula...(photos A.Wojtyra)


Aptère femelle vivipare de Macrosiphoniella millefolii donnant "naissance" à une larve...(photos A.Wojtyra)


Macrosiphoniella millefolii : aptère de couleur plus rouge - Formicine du sous-genre Chthonolasius attaquant des aptères (photos A.Wojtyra)


Autre espèce sur Achillea millefolia : Macrosiphoniella sejuncta aptère vivipare...(photos A.Wojtyra)
(Aptère gris tacheté à brun rouge, antennes plutôt sombres pâles à la base, cornicules longs brun verdâtre à brun pâle et gonflés et pâles à la base et un peu élargis à l'apex, des sclérites sombres à la base en avant de ces cornicules...)

Le genre Uroleucon (cauda pâle) correspond à de nombreuses espèces liées à certaines familles de plantes dont les Astéracées (=Composées) : U.achilleae, U.cichorii, U.cirsii, U.jaceae, U.picridis, U.pilosellae, U.solidaginis, U.sonchi, U.tanacetii, U.taraxaci...: ces espèces n" 'ont pas en général d'alternance d'hôtes et ne sont pas fréquentées par les fourmis !

Les photos suivantes correspondent à Uroleucon hypochoeridis en nombre sur la "Porcelle enracinée" Hypochaeris radicata :



Le "Puceron brun de la Porcelle", Uroleucon hypochoeridis : larves et aptères adultes vivipares sur la "Porcelle enracinée" (photos A.Wojtyra)
(gris rosé à brun, pattes pâles avec apex des articles assombris, antennes aussi longues que le corps, présence de scléroïdes sur l'abdomen surtout avant les cornicules qui sont longs et noirâtres, cauda pâle d'où le terme générique...)




Uroleucon campanulae : femelle vivipare sur "Campanule étalée" (photos A.Wojtyra)
(brun rouge, antennes, cornicules et cauda noires, pattes jaunes et noires, soies sur scléroïdes nets ...)




Autre vues d'Uroleucon campanulae


Larves rouges d'Acariens Microthrombidiides ectoparasites temporaires accrochées à Uroleucon campanulae ce qui provoque la sécrétion de gouttelette d'une phéromone d'alarme ou de stress par le puceron...


Gros aptère femelle vivipare d'Uroleucon cirsii sur Cirsium sp....(photos E.Gallet)
(brun rouge avec pattes pâles sauf apex des segments assombri; scléroïtes abdominaux avec soies, ceux latéraux fusionnés avec 3 soies, longs cornicules (environ 0,3 fois la longueur du corps)...sur Cirsium arvense et espèces voisines)

Conclusion sur les divers types rencontrés chez les Aphides :

Types biologiques et physiologiquesdéfinitions
-Fondatrices-pucerons femelles naissant de l'oeuf d'hiver
-Virginipares-femelles parthénogénétiques sur l'hôte primaire
-Migrantes-ailées changeant d'hôte
-Exilées-ailées agames se reproduisant sur l'hôte secondaire
-Sexupares-femelles agames engendrant des sexués qui conçoivent des oeufs d'hiver




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4-10-4'-10-4'-1-10-5-10-6- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57