Page 10-4'-01

Page précédente Page suivante

LES "PUCERONS", une famille polymorphe et prolifique (4) :

Famille des Aphidides (suite) :


Pucerons du rosier (on voit une femelle ailée vivipare)-Macrosiphum roseum


Macrosiphum rosae sur ...Rosier (photos J.P.Marino)
( se reconnait avec ses cornicules longues et noires sur toute la longueur; les individus peuvent être indifféremment roses ou verts; on peut également rencontrer Macrosiphum euphorbiae qui a les cornicules claires ou légèrement pigmentées; elles sont également longues)


"Puceron du rosier", forme aptère Macrosiphum rosae, 2,8-3,5 mm,, vert ou brun, longues cornicules, longue "queue" conique nette, antennes au moins aussi longues que le corps, pattes annelées de noir, nombreuses plantes-hôtes secondaires...(photos L.Weitten et D.Pollen)


Forme verte de l'aptère de Macrosiphum rosae sur Rosier grimpant


Larves de Macrosiphum rosae...(photos A.Wojtyra)


Macrosiphum rosae : Montage dans le PVA ( conservateur à l'alcool polyvinilique) (J.C.Pouchard)


Autres photos du "Puceron du rosier" Macrosiphum rosae : virgine aptère et larves (photo A.Guibentif) - Ailé et larve sur Rosa canina (photo P.Legros)


Autre alate (individu ailé) de Macrosiphum-rosae...(photos A.Wojtyra)


Vue postérieure de Macrosiphum rosae...(photo D.Pollen) - Macrosiphum parasité par un Hyménoptère Aphidius (photo M.Chevriaux)


face ventrale antérieure montrant le rostre à 4 articles de Macrosiphum hellebori, 4,5 mm, sexupare aptère, espèce monophage inféodée à l'Hellébore...(photo M.Blaise)
(est fortement suspecté de transmettre des virus dont la "maladie des taches et rainures noires" sur l'Hellébore)




Aptères du "Puceron vert et rose de la pomme de terre" Macrosiphum euphorbiae venus hiverner dans une serre à fraisers (photos J.L.Lett)
(vert ou rose-rouge, antennes plus longues que le corps et pigmentées, cornicules longues un peu pigmentées et réticulées, cauda pointue, aritculations des pattes un peu plus sombres...très polyphage (plantes florales, solanacées, plantes de serres...)




Aphidines Macrosiphoni : aptères de Macrosiphoniella absinthii, environ 2 mm, à la base d'un Artemisia absinthium rabattu (photos M.Le Masson, jardin en Isère)
(les aptères se distinguent de ceux de Macrosphionella artemisae par les soies du corps situées sur des sclérites noirs et les cornicules au moins égaux ou plus longs que la cauda !)


Ailé de Macrosiphoniella absinthii...(photo M.Le Masson)




Nymphes et femelles aptères vivipares de Macrosiphoniella artemisiae sur Artemisia (photos A.Wojtyra)
(gris verdâtre poudré de cire; antennes et pattes noires sauf la base des fémurs antérieurs, cornicules et cauda noirs; sur les parties supérieures d'Artemisia vulgaris surtout parmi les fleurs...)


Autres Macrosiphoniella artemisiae aptères sur Artemisia vulgaris


Alate de Macrosiphoniella artemisiae : présence de sclérites marginaux sur l'abdomen...(photos A.Wojtyra)






Macrosiphoniella millefolii sur Achillea millefolia : ici des larves de stade 3-4 des plus petites aux plus grosses poudrées de cire sauf une bande sur l'abdomen et avant les cornicules et nombreux longs poils sur les scléroïdes; plus un adulte femelle ailé vivipare - individu plus âgé avec ébauches alaires (photos A.Wojtyra)
(il manque les aptères adultes vivipares aussi : antennes, cornicules et cauda noires pour les adultes, pattes surtout noires sauf pour la partie basale des fémurs 1)


Adulte ailé de Macrosiphoniella millefolii...




Macrosiphoniella millefolii in copula...(photos A.Wojtyra)


Aptère femelle vivipare de Macrosiphoniella millefolii donnant "naissance" à une larve...(photos A.Wojtyra)


Macrosiphoniella millefolii : aptère de couleur plus rouge - Formicine du sous-genre Chthonolasius attaquant des aptères (photos A.Wojtyra)


Autre espèce sur Achillea millefolia : Macrosiphoniella sejuncta aptère vivipare...(photos A.Wojtyra)
(Aptère gris tacheté à brun rouge, antennes plutôt sombres pâles à la base, cornicules longs brun verdâtre à brun pâle et gonflés et pâles à la base et un peu élargis à l'apex, des sclérites sombres à la base en avant de ces cornicules...)






Autre Aphidine Macrosiphoni : le "Puceron vert de l'épicéa" Elatobium abietinum, vivipares femelles aptères et ailés (longueur du corps = 2mm) et juvénile, sur Abies picea (photos A.Wojtyra, Oise)
(plus ou moins vert, yeux rouge brun, cornicules longues, cylindriques et pâles, cauda pâle et pointue...)


Probablement aptères du Macrosiphine Acyrthosiphon cyparissiae sur Euphorbia cyparissias...(photos A.Wojtyra, Oise)


Un des 3 principaux "Pucerons des céréales" : forme ailée de Metopolophium dirhodon sur Rosa en vue dorsale et ventrale (microphotos M.Blaise)
(Ce Puceron a comme hôte primaire les Rosa et comme hôtes secondaires Blé et Orge puis Maïs; il transmet des virus nanisants sur Orge et Maïs)


Metopolophium dirhodon : tête avec son petit tubercule frontal - longue cornicule claire plus ou moins cylindrique à apex un peu assombri (microphotos M.Blaise)


Antenne de Metopolophium dirhodon : sensoriae


Antenne de Metopolophium dirhodon : article antennaire assombri à l'extrémité (microphotos M.Blaise)


Pucerons sur feuille de Citrus accompagnés d'Acariens rouges (A: Phytoseiulus?) et d'un petit Jasside (B) (photo J.Gouzanet))


Myzus persicae (transmet des viroses sur pomme de terre)-Sitobion-Sitobion fragariae (Doc.ACTA) : les Sitobion ont des cornicules noires ou foncées




"Puceron des épis des céréales" Sitobion avenae sur épi de Poacée sauvage: ailé (tête et thorax brun rouge, abdomen rouge ou vert avec sclérites latéraux sombres, cornicules noirs...) - aptère (coloration variable, extrémité des fémurs, tibias et tarses foncée, caudale claire...) photos A.Wojtyra
(Hôte primaire : Rubus, hôtes secondaures : Poacées sauvages et céréales)


Formes aptères de Myzus persicae...


Forme ailée de Myzus (Nectarosiphon) ascalonicus (sous réserve d'une observation complémentaire sous loupe binoculaire), environ 2 mm : très polyphage avec préférence pour Liliacées ("Puceron de l'échalote") et Solanacées; trouvé sur Topinanbour (photos M.le Masson, vallée du Grésivaudan)
(plaque dorsale abdominale noire trapézoïdale, antennes longues fines et noires, cornicules renflées en massue allongée noires, cauda triangulaire noire courte, ailes avec nervures épaisses et sombres...)


Aphidide Pterocommine : Le "Puceron noir du saule" Pterocomma salicis, vivipares aptères aux cornicules oranges...(photos M.Ludwig)


Le "Puceron jaune du nosetier" Myzocallis coryli, femelle adulte ailée : jaune pale ou blanc jaunâtre, antennes avec anneaux noirs, ailes antérieures avec une tache noire à la base du pterostigma; les mâles ont tête et thorax bruns...(photos M.Le Masson, Isère)


Autre Myzocallis coryli : Adulte mâle ailé et femelle aptère ovipare in copula...(photos A.Wojtyra)




Le "Puceron du charme" Myzocallis carpini : adulte ailé vivipare jaune pâle, ailes antérieures avec une tache noire à la base du pterostigma et antennes annelées de noir; les larves ont le corps couvert de soies capitées...(photos A.Wojtyra, Oise)




Espèce que l'on trouve sur châtaignier et divers chênes : Ailé de Myzocallis castanicola avec sa bande sombre sur tête et thorax (ici encore peu marquée car jeune) et des paires de bandes sombres dorsales et latérales sur l'abdomen, sommet des tibias et tarses sombres, nervures avec des taches brunes, sur Quercus robur en mai (photos A.Wojtyra)


Myzocallis castanicola sur Quercus robur : Alate vivipare ("naissance" d'une larve) - immatures (photos A.Wojtyra)




Le "Puceron jaune du groseillier" Cryptomyzus (Capitophorus) ribis, environ 1,5 mm : Aptères, le plus souvent jaune orangé, situés au verso des feuilles; ses piqûres provoquent des boursouflures foliaires à la face supérieure prenant une teinte rougeâtre en avril-mai...


Cryptomyzus ribis : formes aptères adultes jaune pâle à orangé aux antennes plus longues que le corps et yeux rouges, à la face inférieure d'une feuille...(photo J.L.Lett)




Aptere adulte, nymphe et alates de Cryptomyzus ballotae sur Lamium purpuratum : grande plaque quadrangulaire sur tergites 3-6 et des grands sclérites marginaux; cornicules renflées vers l'apex, cauda triangulaire arrondie; sur les Lamiacées (Ballota, Marrubium, Lamium dont L.purpuratum); un seul hôte (photos A.Wojtyra; Oise)




Le "Puceron farineux du prunier Hyalopterus pruni sur prunier début juin, 3 mm maxi, individus aptères vert pâle avec pruinosité farineuse; provoquent la chute des feuilles et l'atrophie des fruits (le prunier est l'hôte primaire, roseaux et molinies sont les hôtes secondaires)


Hyperomyzus sp. sur "groseillier fleur"




Hyperomyzus lactucae sur Sonchus sp.: aptères, immatures et alates; l'hôte principal est le groseillier (Ribes), les hôtes secondaires sont des Astéracées (Sonchus, Lactuca); transmet des virus de la mosaïque; ici sur Cassissier (photos A.Wojtyra)
(aptère vert jaunâtre, antennes pâles foncées à l'apex de chaque article, long fouet, à peine la longueur du corps, cornicules gonflées au milieu, cauda en forme de doigt, alate avec plaque abdominale foncée, antennes longues et foncées, cornicules renflées et pigmentées, cauda pâle...)




Le "Puceron rouge de la laitue" Nasonovia ribisnigri sur Lactuca serriola en octobre : immmatures et alates, coloration variable; hôte primaire : Ribes sp. (Groseiller, Cassissier...), hôte secondaire : Astéracées dont la laitue Lactuca... (photos A.Wojtyra)
(ici ailés rougeâtres, antennes longues et noires, bandes segmentées abdominnales peu nettes ainsi que les sclérites marginaux, cornicules cylindriques et sombres, cauda digitée, pattes sombres nettement aux articulations...)




Petit puceron commun très polyphage : Aulacorthum solani sur Symphytum ou "Puceron à taches vertes de la pomme de terre" : aptère à l'abdomen brillant, vert clair à jaune avec tache d'un vert plus foncée à la base des cornicules qui sont longs et pigmentés à l'extrémité, ravageur sous serres...(photos A.Wojtyra)




Metopeurum fuscoviridae sur Tanacetum vulgare : large tache sombre sur l'abdomen et du rose, cornicules et cauda sombres, tubercules antennaires développés...(photos A.Wojtyra, Oise)






Immatures et ailés du "Puceron du bambou" Takecallis arundicolens sur Roseau, originaire de Chine (que l'on trouve en Europe sur Bambous et Roseaux); on voit ici des adultes vivipares ailés à l'abdomen jaune clair et de la cire blanc bleuâtre sur antennes et partie antérieure du corps, la cauda est noire et se distingue bien de loin mais elle n'est pas noire chez les petits immatures qui ont des soies capitées...(photos A.Wojtyra, Oise)


Chalcidien Aphélinide Aphelinus sp. ici parasitoïde d'un immature du Takecallis précédent...(photos A.Wojtyra)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4-10-4'-10-4'-01-10-4'-1-10-5-10-6- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57