Page 15'

Page précédente Page suivante

Les "TIPULES", de très grands "Moustiques" à très longues pattes (1) :

Les Tipuliformes correspondent à un groupe de grands Diptères Nématocères aux pattes longues et fragiles ("daddy long legs"), qui se détachent facilement du corps, et aux ailes bordées par un épaississement costal; ils sont parfois appelés "Cousins" ou "Faucheux" quand on les voit en autommne venir finir leur vie d'imago autour et dans les habitations, attirés par la lumière ! Ces adultes, inoffensifs, ne vivent que quelques jours et se nourrissent peu mais leurs larves saprophages ou phytophages peuvent faire des dégâts sur Céréales (Maïs), Graminées et Légumineuses en minant le collet des plantes et peuvent étre confondues avec les "vers gris" (chenilles de Noctuelles)

Les Véritables "Tipules" appartiennent à la Famille des Tipulides et ce ne sont pas des "Moustiques" : voir page 15-1


Silhouette d' un "Tipule" en vol : vol lourd et court

Rappel : Place dans la Classification : voir page 15

-O/ Diptères
-s-O/ Nématocères
-Section/ Tipuliformes

Caractères essentiels des Tipuliformes :

-environ 1500 espèces mondiales; peuvent mesurer jusqu'à 50 mm
-suture transverse en V sur le mésonotum
-pattes longues et fragiles
-ailes entourées par l'épaississement costal
-larves le plus souvent terrestres avec le 8e segment abdominal portant dorsalement un disque rétractile entourant des lobes sensoriels en rayons protégeant 1 paire de stigmates (aspect "étoilé" de l'extrémité du "ver")


Larves de Tipules terrestres et extrémité avec les lobes en rayons entourant les 2 stigmates


Extrémité de larve de Tipulide avec ses lobes rayonnants autour des 2 orifices stigmatiques noirâtres (photo D.Pollen)


Autres détails de l'extrémité abdominale de larve de Tipulide (photos P.Falatico)


Autre exemple d'extrémité de la larve de Nephrotoma sp....(photo M.Consolo)


Autres larves de "Tipules" que l'on peut trouver en nombre dans les sols des prairies, pelouses et dans les jardins se nourrissant des racines des plantes (photos Michel Noury)


Autre larve de Tipulide trouvée en nombre dans un tronc pourri...(photo P.Falatico)


La même larve avec sa tête enfoncée dans le prothorax...


Gros plan sur l'extrémité abdominale avec ses lobes sensoriels en étoile entoutant les stigmates : vue ventrale - vue dorsale...(photos P.Falatico)


Nymphe de Tipula sp. dans un tronc de Pin en décomposition : les prolongements prothoraciques correspondent aux stigmates (photo G.Chauvin)


Autre nymphe de Tipulide avec ses 2 "cornes stigmatiques" antérieures (photo P.Falatico)


Nymphe de Tipulide : détail de l'avant (cornes stigmatiques) et de l'extrémité (lobes sensoriels) (photos P.Falatico)


Début d'émergence du Tipule...qui donnera l'imago femelle suivant :


Lunatipula sp. femelle (photos P.Falatico)

Les Tipuliformes
FamillesF/ TrichoceridesF/ LimoniidesF/ Tipulides
longueur moyenne4-7 mm5-16 mm13-40 mm
antennes-16 articles non verticillés de soies-6 à 16 articles-6 à 16 articles
tête-non en museau-non en museau-prolongée en museau
palpes maxillaires-appareil buccal réduit-dernier article égal au plus à la longueur totale des 2 articles précédents-dernier article flagelliforme plus long que les 3 articles précédents réunis
nervation-sous-costale rejoignant la costale
-2e anale courte et courbée
-sous-costale rejoignant costale et radiale
-2e anale allongée légèrement courbe
- sous-costale rejoignant la radiale
-2e anale longue non courbe
nombre d'espèces en France2 genres et 8 espècesenviron 300environ 180



Nervation Trichoceride-Nervation Limoniide-Nervation Tipulide (lire rejoignant la radiale et non la médiane !)

1-Famille des Trichocerides :

-3 espèces communes (4-7 mm) aux larves saprophages et aux ailes hyalines : Trichocera hyemalis (ailes non tachées) et Trichocera regelationis (ailes tachées); Trichocera annulata à l'abdomen annelé


La "Trichocère hivernale" Trichocera hyemalis (=hiemalis), 4-5 mm, ailes subhyalines non tachées, commune d'octobre à avril...(photo M.Chevriaux)


Autre Trichocera hyemalis mâle (photos M.Billard, Savoie, 20/12/2010)


Autre Trichocera hiemalis...(photos M.Le Masson, décembre 2011)


Trichocera sp. : mâle - femelle (photos P.Falatico)


Trichocera annulata femelle incomplet ...(préparation de M.Blaise)


Trichocera annulata mâle, 6-7 mm de long : abdomen noirâtre à bandes jaunes, haltères jaunâtres à massue foncée, très commun pendant tout l'hiver...(photo M.Le Masson)


Trichocera sp.

Début novembre, Gorges Chauvin a obtenu des adultes de Mycétophilides à partir d'un Bolet dont la décomposition a été suivie en boîte d'élevage ("aventure" relatée page 15-32 du site). Dans ce bolet déliquescent ont été aussi récupérées et isolées d'autres larves (3 Sp. différentes); l'une de ces espèces a donné des adultes malgré le froid ! (boîtes d'élevage placées dans un abri non chauffé) : ce sont des Trichocérides correspondant aux photos suivantes de G.Chauvin :


Trichocera regelationis : sur sa boîte d'élevage - nervation


Trichocera regelationis : larves - larve isolée - exuvies nymphales en collection...

2-Famille des Limoniides (Limnobiides) :

-espèces communes à la biologie variée : larves saprophages, phytophages, mycétophages ou zoophages ; certaines vivent dans la vase ou dans l'eau donc, on trouvera les imagos partout (bois, jardins, villes, endroits humides, bords de l'eau..)
-les plus connues sont les "Limnobies" : Limnobia aux larves saprophages ou mycétophages


Larve aquatique de Limoniide : 5 paires de fausses pattes abdominales, 5 lobes sensoriels ciliés dans un "bachal" (tronc d'arbre évidé servant de bassin en Savoie) (photo M.Billard)


Aile de Limoniide : la flèche montre la sous-costale rejoignant la costale et la radiale - Limnobie à 2 bandes *Limnobia bifasciata,12-16 mm, suspendue à une feuille par l'extrémité des tarses antérieurs
(jaunâtre, ailes couchées au repos sur l'abdomen comme les "Moustiques")


Limoniide sur inflorescence d'Euphorbe en Bretagne...(photo C.Fortune)


Limonia bifasciata mâle avec 2 raies noires (non visibles ur cette photo) sur le thorax bombé ("dansait" en groupe avec d'autres mâles sous un chêne !)


Accouplement de Limoniides (photo O.Sigaud)


2 espèces communes en forêt : Limonia phragmitidis, 8-9 mm, surtout jaune rougeâtre, 3 taches le long des ailes-Limonia nubeculosa, 10 mm, fémurs jaunâtres avec anneaux sombres... (photos M.Chevriaux)


Limonia nubeculosa; on voit bien ici les 3 bandes foncées mésonotales et les 3 anneaux sombres des fémurs...


Limonia quadripunctata (photo M.Chevriaux) - Autre Limonia nubeculosa avec ses 3 anneaux sombres sur les fémurs nets...


Autre Limonia nubeculosa mâle...


Un Limoniide commun en avril sur les murs : Dicranomyia chorea femelle, 6-8 mm


Mâle de Dicronomyia chorea venu se plaquer sur le mur presque au même endroit le jour suivant
(les 2 individus sont restés longtemps agités d'un tremblement continuel caractéristique sur leurs longues pattes : moyen de communication ?)

Cette espèce est notée la plus commune de ce genre mais il y aurait une centaine d'espèces de Dicranomyia donc il faut rester modeste en notant Dicranomyia sp....


Dicranomyia(Dicranoptycha) sp. mâle et détail des antennes et des palpes - gonostyles mâles vus de profil (microphotos M.Blaise)


Détail des pièces sexuelles mâles ou hypopygium de Dicranoptycha sp. avec, au milieu, les génitalias visibles par transparence (microphotos M.Blaise)
(Cet hypopygium ressemble beaucoup, dans mes références , à celui de Dicranomyia didyma; c'est surtout cette espèce que l'on voit, par groupes nombreux, danser au coucher du soleil au moment des accouplements!)


Autre Dicranomyia sp. femelle...(photos P.Legros)




Dicranomyia luteipennis mâle : mesonotum à peu près unicolore brun mat sans bandes bien définies, antennes brunes, abdomen roux, pattes jaunes avec extrémité des fémurs et tibias brune, ailes jaunâtres avec transverses enfumées et quelques autres et des taches sous le pterostigma et au niveau des transverses...(photos A.Delannoy, Noemandie)


Dicranomyia luteipennis mâle : tête - maculation alaire

Il existe un certain nombre de Limoniides aux ailes tachées ou tachetées qui ont changé de nom au cours du temps dont les 2 suivantes observées au printemps en Bretagne :


Limoniides aux ailes tachées : Rhipidia maculata (Bretagne, Lamballe) - L.punctata peut-être


Limnophila (Poecilostola) punctata - Limonia (nigro)punctata...(photo R.de La Grandière)


Limnophila schranki, 12-14 mm de long, un des Limoniides très commun (photos C.Fortune)
(Poecilostola punctata est devenu, avec la nouvelle nomenclature, Limnophila schranki !)


Limnophila schranki in copula : le mâle est en haut...(photos C.Fortune)




Autre Limnophila schranki...(photos A.Bauvey)




Limnophila punctipennis, 12-13 mm de long : antennes grises un peu noirâtre à la base, mésonotum gris à 4 bandes brunes et une ligne médiane fine noirâtre, ailes à larges taches foncées au bord antérieur et piquetées de taches ovales ailleurs, fémurs jaunes à la base (variantes avec taches plus ou moins nettes) photos C.Fortune


Limonia tripunctata : in copula (photo J.M.Chauvin) - détail avec larves rouges d'Acariens thrombidiiformes sur le thorax en ectoparasites temporaires (photo j.Dassié)
(antennes jaunes un peu brunes vers l'extrémité (L.nigropunctata a les antennes brunes à base noire et les ailes sont largement enfumées à l'extrémité), fémurs à extrémité brunâtre pâlement annelés, 3 points noirs au bord antérieur alaire...)


Autres Limonia tripunctata in copula (photo M.Billard)


Limnophila (Poecilostola) punctata en autommne, plaqué sur une façade, très commun...






Phylidorea (Limnophila) ferruginea, environ 11 mm...(photos M.Le Masson)
(2e cellule postérieure (2) pétiolée, discoïdale (D) fermée, thorax ferrugineux ou jaunâtre, mesonotum unicolore, ailes unicolores, transverse M Cu sur le mileu de la cellule discoïdale, antennes brunes aux 1ers articles jaunes, yeux verts...)


Epiphragma ocellare mâle, envergure 25 mm, au printemps en lisière, commun (photos P.Legros en mai)


Epiphragma ocellare femelle...(photos M.Le Masson)


Autres Epiphragma ocellare : femelle (photo R.Stas) - mâle (photo G.Champier)




Ilisia maculata : ailes à taches brunes annelées, brun jaunâtre, fémurs à 2 anneaux bruns, balanciers jaunâtres...(photos M.Le Masson)


Autre Limoniide aux ailes maculées : Achyrolimonia decemmaculata mâle : thorax roussâtre, antennes noirâtres, pattes brunes, abdomen brun avec bord des tergites plus clair, 5 taches brunes au bord antérieur de l'aile...(Achyrolimonia neonebulosa a 3 taches brunes sur le bord de l'aile...) photos M.Le Masson, marais de Montfort, Isère




Rhipidia maculata femelle, 7-8 mm de long (exemplaire pris dans une toile...)





Dicranoptycha livescens femelle : 13 mm de long, premiers articles antennaires jaune argile, poils des verticilles flagellaires longs, larves dans la litière...(photos H.Robert)




Accouplements ci-dessus en opposition de Limoniides non déterminés...(photos P.Falatico et C.Ollieu)


Autres Limoniides in copula montrant un net dimorphisme sexuel concernant la taille et la couleur des ailes !


Ces 2 photos de Limoniide montrent la hauteur et la longueur des pattes de ces frêles créatures (photos P.Falatico)




Chilotrichia sp....(photos M.le Masson)

On trouve aussi tout l'année une espèce ressemblant aux Trichocérides et Limoniides à nervure sous-costale longue et nervure anale peu courbée n'atteignant pas le bord de l'aile : la "Sylvicole des fenêtres" de la petite Famille des Anisopodides qui n'est pas un Tipuliforme mais un Bibioniforme (nommée ainsi parce qu'elle est attirée par les lumières et s'observe donc aux fenêtres...)


La "Sylvicole des fenêtres" Sylvicola (Anisopus) fenestralis, 6-8 mm, 3 bandes thoraciques foncées, pterostigma jaune au milieu bordé de brun à chaque extrémité, ailes tachées, commune toute l'année...(photos C.Fortune et J.P.Marino)


Autres Sylvicola fenestralis : (photos Mme Héraut) - (photo A.Wojtyra, Oise)




Autres aspects morphologiques de Sylvicola fenestralis avec le 2e article des palpes agrandi... (photos M.Blaise)




Sylvicola fenestralis femelle...(photos H.Robert)


Autre Sylvicola fenestralis...( photos P.Falatico)


Sylvicola cinctus mâle, très proche de la précédente (hypoprocte arrondi) (photos M.Consolo, Italie du Nord)


Sylvicola punctatus : aile est non tachée à l'extrémité et la 2e cellule médiane est rétrécie à la base; on voit aussi que la tache sombre costale au niveau de R1 est prolongée jusqu'à la base de la nervure MA2 (microphoto M.Blaise)


Sylvicola punctatus, 5-6 mm...


Exemplaire mort de Sylvicola punctatus sur une main


Sylvicola punctatus in copula (photo P.Legros)




Sylvicola fuscata : la tache sombre costale au niveau de R1 n'est pas prolongée jusqu'à la base de la nervure MA2 (cas de S.punctata) et en plus sombre à la base de MA1 (photos H.Robert)


Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15-15-01-15-02-15'-15'-1-15-1-15-2-15-3 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57