Page 9bis-21

Page précédente Page suivante

LES "CRIQUETS" ou ACRIDIENS, une famille "chanteuse" (5) :

2-sous-Famille des Calliptamines :


Calliptamus italicus ou "Criquet italien" très commun : elytres ferrugineux tachés de brun et de jaunâtre; tibias post. rouges, base des ailes roses...(photos de droite D.Maillot)
(peut pulluler certaines années : étés 2004 et 2006 dans le Midi)


Calliptamus italicus aux ailes étalées : vue dorsale - vue ventrale (photos P.Falatico)


Calliptamus italicus...(photo P.Falatico)


Calliptamus sp. femelle et mâle...il faudrait observer la face interne des fémurs postérieurs pour distinguer C.italicus de C.barbarus et observer la forme des pénis ! (photos A.Guibentif et M.Chevriaux)


Petits mâles (13-26 mm) : Calliptamus italicus mâle avec les cerques en forme de pince - Calliptamus barbarus mâle (photos M.Chevriaux)
(la tache médiane interne du fémur 3 est plus importante chez C.barbarus)


Autre Calliptamus italicus mâle - Calliptamus barbarus, forme marginella (photos C.Ollieu)


Gros plan sur la tête de Calliptamus sp....


Forme ictericus de Calliptamus barbarus...(juillet-Cantal)


Calliptamus italicus femelle...(Queyras, 1800 m)


Femelle de Calliptamus italicus en train de pondre dans la terre - juvénile de Calliptamus sp. (photos C.Ollieu)


Autres juvéniles de Calliptamus sp. (photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Autres juvéniles de Calliptamus sp., celui de droite avec de nombreuses taches ochracées (photos J.P.Lavigne)


Calliptamus sp. (photo C.Ollieu) - Forme marginella de Calliptamus barbarus (moyenne montagne) : 20 mm, forme générale courte comme tous les Calliptèmes, pronotum à 2 bandes claires et à bord postérieur obtu...(Photo P.Pinson)


Autre Calliptamus sp. femelle - Autre Calliptamus barbarus mâle (photos L.Delattre)


Forme marginella de Calliptamus barbarus femelle...(photo F.Faubert)


Autre forme marginella (ourrelets blancs) de Calliptamus barbarus (photo L.Fabre)


Probablement un mâle (gros cerques recourbés) du "Caloptène occitan" Calliptamus wattenwylianus : tegmina n'atteignant pas l' extrémité de l'abdomen, mais atteignant au moins les lobes géniculaires postérieurs; il faudrait confirmer par la taille : 20 à 21,5 mm (photo A.Bon, massif de l'Estérel) - Calliptamus barbarus in copula...(photo L.Fabre)


2 autres variantes de Calliptamus barbarus femelles (photos H.Robert, Var)
(dans les 2 cas, les tegmina n'atteignent pas et ne dépassent pas les genoux postérieurs et sont bien amincis à l'apex; si cela avait été des mâles, on aurait pu distinguer le "Calliptème provençal" (C.siciliae) du "Calliptème occitan" (C.wattenwylianus) qui sont tous 2 dans le Var et départements voisins (il y a une clé pour cela); mais chez la femelle, c'est aléatoire et il faut se contenter donc d'une variante de C.barbarus; l'exemplaire de gauche présente une forme assez ramassée et pourrait être le "Calliptème occitan" femelle...)

3-sous-Famille des Truxalines : "Criquets à long nez"

-tête prolongée en cône avec yeux éloignés de l'occiput
-Antennes élargies et dépriméees à la base
-Pattes grêles avec fémurs postérieurs très peu dilatés
-élytres et ailes accuminés


Un curieux criquet commun dans le Midi : la "Truxale méditerranéenne ou occitane" Acrida ungarica mediterranea - juvénile d'Acrida sp....(photo de Turquie d'A.Guibentif)


Autre "Truxale" méridionale" ou "Criquet à long nez" : Acrida ungarica mediterranea avec sa tête très allongée vers l'avant et aux antennes larges et déprimées à la base...(photo A.Guibentif)


Autre variante d'Acrida ungarica mediterranea (photo G.Colombel, Chateauneuf-du-Rhône [26])


Acrida turrita ?, 50 mm, très fin et allongé...(photos prises en Tunisie par J.Dupuy)


Autre Acrida de Tunisie (photo G.Chauvin) - Acrida ungarica mediterranea, dans le Var (photo G.Chalet)

La "Truxale occitane" Acrida ungarica mediterranera (plus de 40 mm de long) est présente dans la région méditerranéenne jusqu'à la Hongrie !


Acrida ungarica mediterranea juvénile avec sa plaque supra-anale prolongée par une lame acuminée qui disparaitra au stade adulte (photos P.Falatico)




Autre juvénile de la "Truxale méditerranéenne" Acrida ungarica mediterranea avec sa lame supra-anale nette...(photos C.Fortune, Crète)


Acrida ungarica mediterranea et sa tête en forme de poire vue de face et de profil (photos P.Falatico)


Autres vues de la tête d'Acrida ungarica (photos P.Falatico)


Acrida ungarica mediterranea : face - vue ventrale (photos P.Falatico)


Autres vues d'Acrida ungarica mediterranea...(photos P.Falatico)


Xenotruxalis fenestrata : Truxaline africain du Chinguetti (photo P.Pinson)-Autre Truxalide exotique mâle montrant un grand développement des cerques noirs...

4-sous-Famille des Cyrtacanthacridines :

On trouve surtout dans ce groupe les "Criquets grégaires" responsables de grandes migrations ravageuses en zones sahéliennes et tropicales :
"Criquet pélerin" Schistocerca gregaria,"Criquet migrateur" Locusta migratoria, "Criquet egyptien" Anacridium egyptiacum, "Criquet nomade rouge" Nomadacris septemfasciata .....
Ils passent de la phase solitaire inoffensive à la phase grégaire nuisible (aires grégarigènes)


Juvénile du "Criquet egyptien" Anacridium aegyptium
(yeux traversés de lignes verticales, tibias à épines banc-jaunâtres à pointes noires, pronotum sans carène latérale, carène médiane droite dans la métazone avec souvent étroite ligne jaune sur la crête du pronotum, fémurs avec 3 taches brunâtres sur le dessus, brun cendré ou gris jaunâtre, juvénile souvent vert ponctuéde brun...;dans le Midi mais remonte dans le Nord de la France à la suite du commerce des fruits et légumes venant du Midi où l'on en trouve dans les serres !! peu de dégâts occasionnés); l'adulte mesure de 40 à 65 mm, assez commun en régions sèches, non grégaire et peu dangereux...


(photo M.Verolet)


Juvénile et adulte d 'Anacridium aegyptium (photos J.P.Marino)


Autre juvénile femelle d'Anacridium aegyptium (photos F.Cregut)


Autres juvéniles femelles d'Anacridium aegyptium (photos J.P.Lavigne et F.Cregut)


Autre juvénile d'Anacridium aegyptium (photo F.Cregut)
(criquet surtout arboricole du Midi qui ne fait pas de gros dégâts comme d'autres "Criquets"...)


Autre photo d'Anacridium aegyptium femelle...(photo J.Dupuy, Tunisie)


Anacridium aegyptium mâle sorti d'hibernation (février 2006)


Cette vue dorsale d'Anacridium aegyptium montre la ligne jaune étroite sur la tête et la crête du pronotum ainsi que les fémurs postérieurs avec 3 taches brunes sur le dessus... (photo J.L.Pujol)








Diverses vues d'Anacridium aegyptium et gros plan sur le tibia 3...(photos P.Falatico)


Autres Anacridium aegyptium et détail de la tête...(photos P.Falatico)


Gros plans sur l'oeil d'Anacridium aegyptium (photos P.Falatico)


Autre face de juvénile d'Anacridium aegyptium...

Les 2 plus grands ravageurs sont le "Criquet pélerin" (attaque toutes les cultures) et le "Criquet migateur" (attaque les Graminées :mil, maïs, riz, canne à sucre, blé...)


Nomadacris septemfasciata : phase solitaire-Criquets pélerins jeunes : phase grégaire


Le "Criquet pèlerin" Schistocerca gregaria : 5-6 cm (mâle) 6-9 cm (femelle), forme solitaire (photo P.Pinson-Mauritanie)


On trouve parfois, chez des espèces différentes, des immatures d'Acridien (surtout dans les zones sub-désertiques) de couleur rose, couleur qui disparait lors d'une mue suivante... (photo A.Guibentif en Anatolie)

Pour ceux qui veulent en savoir plus : "Manuel pratique de détermination des Acridiens du Sahel" (Dr.M.Launois, Eco-entomologiste) Gerdat, sous l'égide du Ministère de la Coopération !
(Toutes les sous-Familles et les tribus y sont !)


Forme africaine (Burkina-Faso) d'Anacridium aegyptium mâle (il existe d'autres espèces africaines d'Anacridium aux antennes noires : A.melanorhodon, A.wernerellum...)


Anacridium aegyptium africain : juvénile - Mâle en vue dorsale (photos H.Robert, Burkina-Faso)


Anacridium aegyptium, gros plan sur la partie antéreiure dorsale : sommet du vertex bordé de carènes latérales, ligne jaune sur la tête et la crête du pronotum, carène pronotale médiane concave en avant puis droite...(photo H.Robert)


Autre Anacridium aegyptium du Maroc (Moyen-Atlas) (photo C.Fortune)


Anacridium aegyptium des Canaries (photo C.Fortune, Ténérife)


Un Anacridium sp. arboricole de Guadeloupe...(photo C.Fortune)


Juvéniles d'Acridide africain exotique au pronotum très tectiforme (photos C.Fortune, Tanzanie)




Un autre Cyrtacanthacridine africain : Acanthacris ruficornis ssp.ruficornis, 65 mm de long... (photos C.Fortune, Tanzanie)


Acanthacris ruficornis citrina : antennes jaunes et ponctuation sur l'arrière des bords latéraux du pronotum...(photo M.Magnouloux, près Kaolack, Sénégal)


Ornithacris cravoisi : pronotoum tectiforme, tégument rugueux ou granuleux et on devine le gros tubercule prosternal à apex conique renflé au milieu, très nombreux dans arbres et arbustes...(photos C.Desjacquot et M.Magnouloux, Kaomlack, Sénégal)
(plutôt Ornithacris turbida cravoisi, Ornithacris turbida turbida ayant l'extrémité des ailes enfumée)


Dimorphisme sexuel très accusé chez ce couple d'Acridide du Pérou : Hippacris diversa (photo M.F.Grenouillet)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8'-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9bis-20-9bis-21-9bis-22-9bis-3-9bis-4-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57