Page 15-41

Page précédente Page suivante

LES "MOUCHES"(3), souvent liées à l'homme, aussi utiles que nuisibles :

2-Famille des Muscides :

-yeux très rapprochés chez les mâles
-pas de soies hypopleurales; épines costales souvent très développées
-larves cylindro-coniques à régimes variés


Chétotaxie simplifiée chez un Muscide du genre Helina (photo H.Robert)

2.1-sous-Famille des Muscines :

-Mouches qui vivent souvent dans les maisons
-Aspect très homogène; systématique difficile
-Morellia : "Mouche des jardins" à larve coprophage;-Muscina stabulans : "Mouche des étables" à larve omnivore pouvant provoquer des myases-Musca domestica : "Mouche domestique" qui a la 4ème nervure coudée; cosmopolite; très commune; larves coprophages ou saprophages




La "Mouche domestique" Musca domestica mâle, sur Achillée (M.autumnalis est très proche avec l'abdomen plus arrondi)


Autres Musca autumnalis mâles sur une vitre sale d'un clocher en avril...


Musca autumnalis mâle, yeux plus cohérents que chez M.domestica, plus trapue et abdomen avec plus d'orange, rentre en automne dans les maisons... (photos D.Choussy)


Des dizaines de Musca autumnalis femelles se ruent sur le cadavre d'une de leur consoeur écrasée...(photos P.Falatico)


Musca domestica mâle (photo M.Consolo) - Musca autumnalis femelle, 12 mm...(photo Y.Glon)


Musca autumnalis mâle...(photo M.Consolo)


Musca autumnalis femelle (photo A.Bauvey) - Autre aspect de Musca domestica femelle, 7-8 mm (photo H.Robert)


Autre Musca domestica femelle, abdomen à taches chatoyantes, jaune à la base et ventralement (photos G.Rubatto)


La "Mouche des étables" Muscina stabulans femelle, environ 11 mm, larve prédatrice des asticots de la "mouche domestique"...(photo M.Consolo)


Thricops sp. aux côtés de l'abdomen et au ventre jaune orangé, ici se nourrissant de nectar sur inflorescence de Lierre en automne...




Petit Muscide de 5-6 mm Thricops semicinereus, abdomen jaunâtre, thorax et scutellum noir brillant à pruinosité gris cendré, pattes noires, assez commun (photos H.Robert)


Autre Thricops semicinereus mâle ...(photo R.de La Grandière)


Autre Thricops semicinereus femelle montrant, entre autres, les 4 soies dorso-centrales...


Thricops semicinereus femelle...(photos A.Bauvey, col des Deux, Vercors, 1300 m)


Thricops diaphanus femelle : quelques soies faibles acrosticales présuturales, bande frontale médiane noirâtre, occiput grisâtre, arista noire pubescente...(photos C.Fortune)


Autre type de nervation de Muscide du genre Phaonia (photo H.Robert)

2 Hyménoptères parasitoïdes Ptéromalides efficaces contre les "mouches des étables et porcheries" utilisiées en Bretagne (commercialisées par la société MUSCIDIA) :

il s'agit de Muscidifurax raptor (1 mm) et de Spalangia cameroni (3 mm), parasitoïdes des pupes, utilisés en lutte biologique dans les bâtiments d'élevage bretons contre la mouche commune (essentiellement Musca domestica) qui peut pulluler à certaines époques de l'année en Bretagne; cela s'ajoute à l'utilisation d'un autre Muscide prédateur de ces "mouches", Ophrya anescens (voir en bas de la page 15-41)


La "Mesembrine de midi" Mesembrina meridiana mâle et femelle : 9-12 mm, commun sur fleurs et bouses, larve coprophage...(photo de droite L.Weitten)
(parfois confonfue avec le Tachinide Echinomyia grossa mais qui a l'occiput àpilosité jaune!)


Autre photo de Mesembrina meridiana mâle sur inflorescence d'Angélique - gènes ("joues") à pubescence dorée de la "Mésembrine"...


Autre Mesembrina meridiana mâle en avril...


Mesembrina meridiana femelle et gros plan sur sa face à joues à pubescence jaune d'or, ses antennes et palpes noirs et la base renflée de l'arista jaune (photos P.Falatico)


Autre "Mésembrine" mimant une "Volucelle" ou un "Bourdon": Mesembrina mystacea femelle sur bouses (patures alpines, 1300m), était en compagnie d'autres M.meridiana femelles (photos C.Noir)


Mesembrina mystacea : mâle (photo M.Le Masson) - femelle (photo M.Chevriaux)


La "Graphomyie tachetée" Graphomya maculata : 6-10 mm, commune sur les inflorescences au soleil, larves prédatrices d'autres diptères dans l'humus...femelle à gauche- mâle à abdomen ocre clair (les 2 photos de droite de M.Chevriaux) : fusion des 2 bandes médianes thoraciques


Graphomya maculata: sur inflorescences d'Angélique - mâle (photo A.Bauvey)

(il existe une autre espèce moins commune peu facile à différencier sur simple photo : Graphomya minor)


Mydaea sp. femelle : colerette de soies autour des yeux, yeux glabres, pruinosité du thorax glacée et j'ai vu à fort grossisement des sétules au niveau du noeud radio-cubital (photo M.Consolo) - L'"Aricie des bois" Mydaea lucorum, mâle, 7-8 mm, commune - femelle


Mydaea scutellaris femelle, environ 9 mm, scutellum jaune (photo M.Chevriaux) - Autre Mydaea sp. mâle (photo J.C.Bernard)


Mydaea sp. femelle...(photos A.Bauvey)


Autre Muscide Mydaéine : Hebecnema sp. mâle proche d'H.nigra (photos P.Legros)


Dasyphora albofasciata mâle : 2 soies thoraciques postsuturales intra-alaires bien développées, abdomen avec du vert métallique...(photo M.Consolo; Italie du Nord)


La "Mouche des jardins" Morellia aenescens mâle...(photo M.Le Masson)




Morellia hortorum, 8 mm : tibia postérieur avec rangée de soies antéro-ventrales occupant plus de la motié apicale et avec 1-2 soies plus longues (photos A.Woijtyra, Oise)


L'"Aricie pâle" Phaonia pallida : 5-7 mm, jaune, balanciers jaunes, pattes jaunes à tarses noirs, larves dans excréments-Phaonia rufiventris ?, 7-8 mm, raie médiane plus ou moins nette sur abdomen jaune...(photos M.Chevriaux)


Couple de Phaonia pallida, pattes jaunes à tarses noirs...(photo M.Chevriaux)


Autres photos de Phaonia pallida mâle où l'on voit bien les tarses noirs...(photos P.Falatico)


Phaonia pallida mâle...(photos A.Wojtyra, Oise)


Phaonia pallida femelle; genre Phaonia : forte soie postérieure préapicale sur tibia 3; espèce : femelle avec bande médiane frontale jaune et pas de soies croisées, 1/2 distale du 3e article antennaire noirâtre, arista plumeuse, occiput blanc crème, 2 fortes soies acroticales présuturales, pattes jaunes à tarses noirs...(photos C.Fortune)


Autre Phaonia pallida femelle...(photo A.Bon)


L'"Aricie du lard" Polietes lardarius femelle, 10-12 mm, yeux à pilosité fauve bien visible...ne se trouve jamais sur le lard mais sur les fleurs, buissons et excréments où sont leurs larves prédatrices et coprophages (photos C.Fortune)

Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15terterter'-15-4-15-40-15-41- 15-41'-15-42-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57