Page 10bisbis'

Page précédente Page suivante

Les"PUNAISES TERRESTRES" (3) :

s-F/ Scutellérines (élevée actuellement par certains au rang de Famille des Scutellérides) :

-scutellum très développé recouvrant l'abdomen

Clé de détermination des 3 principales espèces d'Eurygaster
-Eurygaster austriacaEurygaster mauraEurygaster testudinaria
Clypéus-enclos par les joues-non enclos par les joues-extrémité plus courte que celle des joues
Scutellum -avec carène -sans carène -sans carène
Pronotum -bord droit
-angles latéraux dépassant à peine la corie
-bord plus ou moins droit
-angles latéraux ne dépassant pas la corie
-bord bien droit
-angles latéraux dépassant la corie




"Punaises des céréales" ou "Punaises-tortue", environ 10 mm : Eurygaster maura - Eurygaster austriaca.. (photos M.Chevriaux et D.Dubroca)


Autres Eurygaster austriaca (photos C.Fortune et H.Maleysson)


Eurygaster austriaca...(photo J.Bailloux, Var)


Autres photos d'Eurygaster maura sur ...Framboisier !


Autre Eurygaster maura : profil - détail clypéus-joues (photos R.Stas)


Eurygaster maura et détail du clypéus...(photos H.Robert)


Eurygaster maura : (photo J.M.Desjacquot, Gargano, Italie du Sud) - in copula (photo C.Fortune)


Eurygaster testudinaria et juvénile...(photos H.Maleysson et M.Chevriaux)


Autre juvénile d'Eurygaster sp. (photo A.Bauvey, Isère)


Autres Eurygaster testudinaria sur Carex en Bretagne (photos C.Fortune)





Eurygaster integriceps, "ravageur" des céréales...(photo J.M.Desjacquot, Bulgarie)





Autre Scutelleride : Sciocoris sp., 7,3 mm, une cinquantaine d'espèces en Europe ! (photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1000 m)


Odontoscelis sp. (l'espèce la plus proche est O.fuliginosa), environ 9 mm...(photos J.M.Chauvin et P.Legros)


-"Scutellaire rayée" ou "Punaise arlequin" : Punaise rouge à raies noires ou Graphosome : Graphosoma italicum (lineatum) très nombreux sur les Ombellifères, sa coloration est un avertissement pour les prédateurs éventuels à cause de la toxicité de ses glandes odorifères
(malgré son nom vernaculaire de "Scutellaire", elle est donc placée actuellement dans un sous-famille de Pentatomides : les Podopines!)


La "Punaise arlequin" aux couleurs aposématiques Graphosoma iltalicum : individu isolé d'automne -individu du printemps...


Graphosoma italicum (photo Claudette Ovio) - Les Graphosomes aiment particulièrement les inflorescences d'Angélique pour s'accoupler en nombre !


Diverses phases du développement de Graphosoma italicum sur Fenouil (photos L.Delattre, Gard)


Accouplements en opposition de Graphosoma italicum sur inflorescence d'Angélique - Juvénile de stade 4 sur Fenouil (photo L.Delattre)- Juvénile au dernier stade (photo A.Vidal)


Autres Graphosoma italicum in copula, la photo de droite montrant un oeuf collé à la base du scutellum... (photos P.Falatico et C.Fortune)
(il s'agit le plus souvent d'oeuf pondu par un Tachinide endoparasite de divers Pentatomides : Gymnosoma, Ectophasia...)


Graphosoma italicum avec oeufs probablement du Tachinide Ectophasia crassipennis...(photos P.Falatico)


Gros plans sur la fce de Graphosoma italicum


Graphosoma italicum in copula - venant de muer (ténéral) (photos H.Maleysson)


Graphosoma semipunctatum, environ 10 mm, dans le Midi...


Autres Graphosoma semipunctatum (photos H.Maleysson et P.Falatico)


Graphosoma semipunctatum in copula (photo P.Falatico)


Autre variante de Graphosoma semipunctatum du Midi (photo H.Maleysson)

A propos des Graphosomes européens (Etude ancienne du Dr.Horvath) :

-2 grands types :
-type 1/2 punctatum (pronotum à taches noires en 2 rangées transverses, 2 bandes latérales de l'écusson un peu éloignées du bord externe) et type lineatum (=italicum)

le type 1/2 punctatum est le plus variable de tous par l'étendue plus ou moins importante des dessins noirs et aussi par la couleur dorsale rouge plus ou moins vif ou jaune d'ocre (couleur jaune dans les zones plus sèches du Midi et Bassin méditérannéen...); il existe donc des variétés caractérisées par l'augmentation ou la diminution des dessins noirs ; à partir de la forme classique de 1/2 punctatum, ou aura par l'augmentation progressive des dessins noirs :
-variété subaequale : anastomose des 2 taches basilaires noires du pronotum avec les 2 taches juxta-médiaires de la rangée transversale postérieure (cas de la photo précédente)
-variété anceps : + fusion avec les taches juxta-médiaires antérieures donnant ainsi 2 bandes juxta-médiaires pronotales
-puis variétés de plus en plus de noires (decipiens, melanium, interruptum devenue une esp¸ce : Graphosoma interruptum)

donc la photo précédente est probablement Graphosoma semi-punctatum var. subaequale !


Graphosoma semipunctatum forme subaequale...(photo C.Fortune, île de Rhodes, Grèce)


Autre Podopine de la même tribu (Graphosomatini) que les "Graphosomes" à l'aspect atypique de Scutellerine : Ventocoris rusticus (photos H.Maleysson)


Ventocoris rusticus...(photos S.Rolandez)





Autre Ventocoris sp. de la plaine marocaine, près de Marrakech (photo C.Fortune)




On range aussi parmi les Scutellerines, le genre Eu(Ey)sarcoris :


Eusarcoris aeneus, 5 mm (on voit bien comment cette petite "Punaise", à droite, positionne son rostre en le courbant à angle droit sur le 1er article pour avoir plus de force pour piquer...) photos P.Pinson


Rubiconia intermedia - Autre Eysarcoris (Eusarcoris) aeneus...(photos E.Steckx)


Eusarcoris venustissimus, 6 mm... (photo de droite : M.Chevriaux)


Autres Eusarcoris venustissimus (photo J.P.Marino) -autre individu de face...


Eusarcoris venustissimus : photo A.Wojtyra - in copula (étaient en grand nombre sur "Epiaire"...)


Autre Eusarcoris venustissimus en mai...


Autre Scutellerine : Odontotarsus robustus, environ 11 mm...(photos P.Falatico)


Odontotarsus robustus : les angles du pronotum dépasent nettement de l'abdomen...(photo J.M.Desjacquot, Péloponèse)


Odontotarsus purpureolineatus...(photos P.Falatico et C.Fortune)


Odontotarsus purpurolineatus : à l'abri sur Euphorbe provençale - récupéré dans la main


Autre Odontotarsus sp. parasité par un champignon Entomophtoride (photos H.Maleysson)







Scutelléride exotique africain : Calidea dregii juvénile et adulte, environ 16 mm pour ce dernier...(photos C.Fortune, Tanzanie)


Autre Scutelléride exotique africain : Solenostethium lilligerum : dans son environnment - sur le bout d'un doigt (photos C.Fortune, Tanzanie)
((les taches jaunes postérieures du scutellum sont ici confluentes mais elles peuvent être isolées souvent...)





Podopine : Podops inuncta, 7 mm, grand développement du scutellum et 2 petits prolongements du pronotum de chaque côté de la tête, sur le sol...(photos C.Fortune et P.Pinson)


Psacasta exanthematica, Scutellerine qui vit surtout sur la Vipérine (Echium vulgare)...(photos H.Robert)


Forme noire de l'espèce précédente : Pscacasta exanthematica cerinthe sur Anchusa sp., Moyen-Atlas marocain (photo C.Fortune)
(certains la considèrent comme une espèce à part : Psacasta cerinthe...)




Oeufs et Larves ("Juvéniles") de divers Pentatomides de 2 "Punaises vertes" : Nezara viridula - Palomena prasina (photos E.Thuillier et P.Le Fevre)


Ponte et juvéniles 1 et 2 de Nezara viridula sur feuille d'olivier (photos Y.Thonnerieux)
(On peut remarquer le petit Arachnide qui a attendu l'éclosion pour exercer sa prédation)


Quelques juvéniles de Pentatomides (photo M.Chevriaux)


Une "Araignée crabe" Thomiside Heriaeus hirtus et sa capture, un Pentatomide...




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-10bisbis-01-10bisbis'-10bisbis'-01-10bisbis'-1-10bisbis-1-10ter-11 -11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46 -47-48-49-50-51-52-53-54-55-56-57