Page 8''-1

Page précédente Page suivante

Les BLATTES ou "CAFARDS", des insectes de mauvaise réputation (2) :

2-Famille des Blatellides ou Ectobiides :

-environ 1700 espèces mondiales; taille moyenne 8-25 mm
-grand nombre de petites formes aux pattes grêles et aux antennes plus ou moins ciliées (Ectobius)
(beaucoup de genre d'Ectobius se rencontrent en forêt...)
-la Blatte domestique la plus répandue est la petite "Blatte germanique" Blatella germanica


La petite Blatte germanique *Blatella germanica (adultes et larve) : 11-12 mm, testacé roussâtre avec 2 bandes brunes longitudinales sur le pronotum, plage sous-génitale du mâle avec 1 seul style, les 2 sexes sont ailés (épiceries, boulangeries, cuisines, bateaux...)
(il existe une espèce voisine Supella supellectilium plus foncée, plaque sous-génitale du mâle avec 2 styles)




Larve (juvénile) de Blatella germanica, environ 5 mm (on devine les 2 futures bandes pronotales de l'adulte...) photos R.Stas


Exemplaire trouvé mort de "Blatte germanique" (antennes et pattes cassées, abdomen mangé par d'autres "Blattes") avec ses 2 bandes brunes longitudinales pronotales...


Autre individu de Blatella germanica avec les 2 bandes longitudinales pronotales foncées nettes (photo F.Cregut)

La "Blatte germanique" femelle traine son oothèque plusieurs jours puis la dépose dans un coin sombre avant l'éclosion (oothèque d'environ 7 mm de long)


Oothèque de "Blatte germanique" : A=portée par la femelle-B=vue par dessous et de profil




Femelle de Blatella germanica trainant son oothèque...(photos R.Stas)


Blatella germanica femelle (plaque supra-anale non prolongée)...(montage-photo M.Blaise)


exemplaire trouvé mort - Oothèque de "Blatte germanique" (photo G.Marien)


juvénile ("nymphe") femelle de Supella longipalpa (supellectilium) ou "Blatte des meubles et des cuisines" ou "Blatte à bandes brunes", 10 mm, devenue cosmopolite...(photos E.Rossignol)


Adulte mâle de Supella longipalpa, 18 mm, coloration moins uniforme que la "Blatte germanique" (base des élytres tachée de brun et 2 styles presque égaux...(photos E.Rossignol)


2 petits Ectobiides (8-11 mm) de nos bois, élytres plus ou moins longs selon le sexe : Ectobius sylvestris (disque du pronotum noir, les 2 sexes ailés)-Ectobius lapponicus (disque du pronotum femelle brun, femelle brachyptère, commune)


Loboptera decipiens : 8-9 mm, noir brillant, bordure blanche autour du corps, élytres squamiformes latéraux (sous les feuilles mortes ou pierres) - photo A.Guibentif


Loboptera decipiens (photo C.Ollieu) - Loboptera decipiens avec son oothèque trouvé sous une pierre par J.P.Marino...


Autre femelle de Loboptera decipiens trainant son oothèque...(photo S.Maget)


Loboptera decipiens in copula...(photo H.Maleysson)


Autre Loboptera decipiens...(photos M.J.Ledoux, Var)


Ectobius lapponicus aux élytres tachetés de brun : juvénile femelle (photos P.Pinson)


Ectobius lapponicus mâle avec son pronotum à disque noir aux marges pas nettes et élytres tachés (photos M.Le Masson et R.Antoine)


Ectobius lapponicus et gros plan sur son pronotum : tête noirâtre, antennes noires, pronotum à disque noir chez le mâle (le cas ici), brun foncé chez la femelle à bord translucide non blanc peu contrasté d'avec le disque central, ailes lancéolées longues (un peu plus courtes chez la femelle) tachetées de brun...(photo C.Fortune)


Ectobius sylvestris et gros plan sur son pronotum : même caractè;res que le précédent mais disque du pronotum noir à bords nets blancs...(photo C.Fortune)


Autre mâle d'Ectobius lapponicus...


Ectobius lapponcius femelle (photo C.Crismer) - Ectobius sylvestris mâle avec son pronotum à disque noir aux bords nets et élytres non tachés (photo M.Chevriaux)


autres photos d'Ectobius lapponicus mâle (photos L.Weitten)


Ectobius pallidus (lividus) au corps jaunâtre tacheté de petits points bruns : juvénile femelle (photo P.Pinson)


Autre juvénile d'Ectobius pallidus (lividus) (photo J.P.Marino)


Ectobius pallidus (lividus), adulte aux élytres jaunâtres avec petites taches brunes...(photos M.Ponsot)


Autre exemplaire d'Ectobius pallidus et juvénile...(photos P.Legros)


Juvénile d'Ectobius vinzi : corps clair et points brun-rougeâtres (groupe des E.erythronotus) photo P.Legros, Sud de la France


Autre Ectobius pallidus femelle, bande ferrugineuse entre les yeux bien visible (photo P.Falatico) - femelle d'Ectobius trainant son oothèque (photo J.M.Chauvin)




Ectobius pallidus et son oothèque sculptée (photos M.Blaise)


Ectobius pallidus juvénile (photo C.Fortune) - Juvénile d'Ectobius sp. venant de muer donc encore transparent et blanchâtre avant de se repigmenter par tannage des protéines tégumentaires (photo P.Legros)


Juvénile du Réduviide Rhynocoris sp. enfonçant son rostre dans un Ectobius sp. en train de muer !




Ectobius panzeri femelles ou "Blatte des landes" (surtout sur bruyères) : testacé avec tête brune, disque du pronotum taché de brun avec bords presque transparents, élytres tronqués droit ne couvrant que la base de l'abdomen (photos J.M.Chauvin et A.Renaud)


Capraiellus(Ectobius) panzeri femelle..(photos P.Falatico)


Juvénile d' Ectobius lucidus...(photo A.Bauvey)

et beaucoup d'autres....





Autre Ectobius sp. non déterminé du Moyen-Atlas marocain (photos C.Fortune)


Un Blatellide exotique africain proche du genre Rhyparobia...(photos C.Fortune, Tanzanie)




3-Famille des Blaberides :

-famille exotique connue en Europe car ces grandes Blattes sont utilisées comme sujets d'étude dans les labos unversitaires (etude des sensilles et de la communication chimique...) et élevées pour servir de nourriture à divers gros animaux de compagnie...; elles hantent les habitations et les villes sud-américaines et sont communes dans les forêts tropicales
-on peut citer Blabera fusca ( 60mm)-Blabera gigantea (55 mm)-Blabera craniifer...


Blabera fuscus femelle (photo du centre M.Chevriaux)-Blabera gigantea


Autre Blabera fuscus de Colombie


Autre grand Blatte du genre Blabera trouvée dans un caniveau à Paris (échappée d'un labo ou d'une animalerie ?) photo P.Legros

D'autres grandes Blattes tropicales sont élevées en France : Nauphoeta cinerea (30 mm)-Gromphadorhina portentosa (90 mm) la plus grosse, Blatte de Madagascar aptère ou "Blatte siffleuse"


La grande Blatte de Madagascar Gromphadorhina portentosa, peut dépasser 10 cm, souffle quand elle est est dérangée, les mâles sifflent pour attirer les femelles, pas d'oothèque mais ovoviviparité, facile à élever...


Une autre Blatte de laboratoire : Nauphoeta cinerea


Toutes ces grandes Blattes élevées sont d'origine néotropicales et ne peuvent donc heureusement survivre à l'extérieur sous nos latitudes; d'une façon générale, les Blattes sont fortement hygrophiles, thermophiles, obsuricoles et omnivores; si les forêts tropicales constituaient à l'origine leur mileu de prédilection, elles se sont adaptées à d'autres biotopes et ont pu établir des relations avec d'autres organismes et en particulier l'homme dont elles sont des commensaux domestiques sous le nom de Cafards; malheureusement, nos déchets et notre saleté les intéressent et en plus des allergies, elles véhiculent de nombreux germes ! Mais certains mangent leurs oothèques grillées (Laos; Thaïlande...) , nos chers animaux de compagnie les dégustent et ce sont maintenant des "cobayes" de laboratoire utilisés dans différentes recherches dont la communication chimique et les types de sensilles...





Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-7ter-7terter-8-8'-8''-8''-1-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57