Page 15terter-10

Page précédente Page suivante

LES PLATYPEZIDES, petites mouches aux mouvements incessants et aux larves fungivores

Petites mouches, souvent noirâtres, Cyclorrhaphes Aschiziens comme les "Syrphes" suivants; il y a un fort dimorphisme sexuel et les mâles ont souvent 2 gros yeux contigus avec des tarses postérieurs dilatés; elles courent souvent sur les feuilles rapidement en rond ou en zig-zag de façon incessante, ont un vol stationnaire formant des essaims dansant dans les frondaisons ; beaucoup de leurs larves vivent dans les champignons en nombre; on trouvera donc les imagos dans les strates arbustives des forêts humides ...


Platypézide femelle du genre Protoclythia (photo P.Legros)

Rappel : Place dans la Classification : voir page 15bis

-O/ Diptères
-s-O/ Brachycères
-Division/ Cyclohrraphes
-s-Division/ Aschiziens
-S-F/ Phoroïdes
-F/ Platypézides


Caractères généraux essentiels des Platypézides :

-2 à 5 mm; pilosité faible
-antenne à arista apicale
-yeux nus contigus chez les mâles (et parfois chez les femelles) et souvent très développés
-grandes ailes non pointues (cas des Lonchoptérides voisins) avec lobe anal (alule) net
-nervation : R4+5 fusionnées et souvent m1+2 fourchues (cas des genres Platypeza - Protoclythia)



-pattes courtes et robustes avec tarses 3 et 4 postérieurs dilatés
-génitalias mâles recourbées sous l'abdomen
-larves à corps élargi et déprimé avec appendices filiformes articulés vivant surtout dans les champignons (cf. Polyporivoria)
-plus d'une vingtaine d'espèces en France réparties en plusieurs genres : Agathomyia-Callomyia-Cyrtoma-Lindneromyia-Microsana-Paraplatypeza-Platypeza-Pesioclythia-Polyporivora-Protoclythia)



Polyporivora(Platypeza) boletina mâle
(noir velouté, gros yeux contigus, tarses postérieurs dilatés, aile grandes, courent rapidement en rond sur les feuilles en nombre (ici feuilles de tilleul), peuvent former des essaims sous les arbres; larves vivant dans les bolets...)


Paraplatypeza atra mâle...(photo A.Bauvey,Isère)


Autre Platypezide mâle : Polyporivora ornata, 3-4 mm, larves dans les Polypores... (photos P.Legros)


2 autres petits Platypézides mâles aux gros yeux contigus: Platypeza sp. - Protoclythia sp. (genres avec m1+2 fourchue) (photo P.Legros)


Platypeza consobrina femelle, environ 4 mm, abdomen gris aver tergite 1 à tache médiane noirâtre et tergites 2 à 4 au bord postérieur noir (photos P.Legros)


Platypeza consobrina femelle...(photos M.Le Masson)


Autre mâle : Protoclythia rufa, 4 mm (photos P.Legros)




Autre Protoclythia rufa mâle (photos P.Legros)




Protoclythia rufa mâle (photos A.Wojtyra, Oise)




Protoclythia rufa femelle (photos P.Legros)


Protoclythia modesta femelle...(photos P.Legros)


Femelle de Callomyia amoena, genre sans fourche sur m1+2 (fort dimorphisme avec le mâle) (photo I.Meininghaus)


probablement Callomyia elegans mâle avec ses cuillerons oranges et son tarse postérieur dilaté...(photo M.Le Masson)

Une espèce, autrefois placée chez les Platypézides, constitue la Famille des OPETIIDES : Opetia nigra




Opetia nigra mâle, 3,2 mm ; la femelle est plus rare...(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan, sur figue)
(antennes noirâtres, thorax noir brillant, ailes avec nervures bordées de brun et plus fortement teintées sur la marge antérieure, balanciers brun-noir, abdomen brillant brun sombre à noir; vole de mai à octobre dans les biotopes boisés)

Autre Famille proche : Famille des PHORIDES :

-petites mouches (qqs mm), au vol bref et à la course rapide saccadée, jaunes brunes ou noires aux pattes très développées et fémurs souvent aplatis
-3e article antennaire globuleux masquant en partie les autres
-nervation carctéristique : grossses nervures foncées localisées sur la partie antérieure du bord costal sur la moitié environ de l'aile, nombreuses espèces aptères ou microptères


Nervation type de Phoride (in Séguy)


Antennes de Megaselia : 3e article globuleux recouvrant les autres avec long chète sub-apical

-larves dans les matières organiques en décomposition, champignons et cadavres ou commensales de nids de fourmis, bourdons, guêpes ou abeilles, parfois parasites occasionnels...


Phora(Anevrina) urbana mâle - Phora sp., environ 2 mm, nombreux au printemps...(photo G.Chauvin)


Autre Phora sp. tout noir proche de Phora atra (photo E.Moons)


Phora atra entièrement noir...(photos A.Wojtyra, Oise)


Larve cylindro-conique de Phoride prélevée dans un Boletus impolitus début novembre 2008 et mis en élevage (ici au dernier stade) - pupes jeunes non encore tannées obtenues dans la boîte d'élevage fin décembre 2008 (photos G.Ghauvin)


Pupes âgées tannées fixées sur le couvercle de la boîte en mars 2009 (photos G.Chauvin)
(cette espèce hiverne donc au stade puparium!)


Adultes du Phoride proche de Megaselia rufipes 2-3 mm, sortis en nombre à l'ouverture de la boîte d'élevage fin mars 2009 (sans cesse en mouvement au vol rapide et saccadé donc peu faciles à photographier) (photos G.Chauvin)
(tête avec macrochètes noirs et dressés, nervure costale avec soies noires assez longues...)




Autres Megaselia sp....(photos M.Le Masson)


Megaselia rufipes...(photo M.Blaise)


Pattes très développées de Megaselia avec de longs chètes-épines (photo M.Blaise)


Probablement Megaselia scalaris femelle rentrée dans une cuisine (photos P.Falatico)


Autres Megaselia scalaris in copula (photos J.P.Marino)


Autre Megaselia scalaris femelle, environ 5 mm, trouvée dans un rayon de ruche parasaité par la "Teigne" (photos P.Falatico)


Megaselia scalaris mâle...(photos P.Falatico)

Megaselia scalaris (Loew, 1866) est l'une des espèces de Phorides les plus largement répandues dans le monde; grande variété de milieux larvaires : matières organiques mortes animale que végétale, les matières fécales, les cadavres, les champignons (saprophage polyphage) et parfois parasitoïde ou parasite facultatif d'insectes (parasitoïde de ruches), arthropodes, mollusques et vertébrés y compris l'homme (myases); in ENTOMO HELVETICA 2010)


Phalacrotophora fasciata femelle, environ 4 mm, sur lierre : on voit bien ici la moitié antérieure du 5ème tergite abdominal qui est ornée d'une sorte de fenêtre en forme d'oreille avec une membrane gris perle, glabre, semi-translucide; la femelle soulevait ses ailes pour montrer cette "oreille"...(photos P.Legros, Marne)


Autres Phalacrotophora fasciata...(photos P.Legros)


Autres Phorides à gros fémurs in copula proches de Diplonevra sp. (photo M.Chouillou, 2009-5-12, Cévennes)


Larves et pupes de Phoride issues d'une pomme de terre pourrie...(photos P.Falatico)

Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15ter-1-15ter-2-15terter-15terter'-15terter-1-15terter-10-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57