Page 15ter-11'

Page précédente Page suivante

LES ASILOIDES, des Mouches à moustaches ou à toison (3) :

2-Famille des Bombyliides (2) :


Bombylius sp. femelle

Nombreuses sous-familles dont :

-Bombyliines : Bombylius-Systoechus-Anastoechus...
-Anthracines : Villa-Anthrax-Exoprosopa...
-Lomatiines : Lomatia
-Cythereines : Cytherea-Chalcochiton...
-Cylleniines : Cyllenia...
-Toxophorines : Toxophora...
-Conophorines : Conophorus
-Usiines : Usia
-Phthiriines : Phthiria-Geron


Systoechus sp. mâle (photo O.Sigaud) - Autre Bombylius sp. : 1ère cellule basale plus longue que la 2e ! (photo P.Falatico)


Systoechus ctenophorus femelle et détail de l'aile...(photos M.Consolo)


Un Bombyliine méridional noir : la "Lomatie Belzebul" Lomatia belzebul - Bombylella atra mâle


Lomatia belzebul (photos C.Noir et P.Falatico)


Autre Lomatia sp....(photos C.Ollieu)


Autre Lomatia sp. (photos J.P.Marino et A.Peuch)


Lomatia sp. mâle et femelle...(photo H.Maleysson)




Lomatia sp. femelles plongeant leur abdomen dans le sable du sol (étant poisseux, leurs oeufs sont sablés; elles vont ensuite les projeter à l'entrée des nids d'abeilles soliatires où ils se confonderont avec le sable environnant...) photos A.Peuch


Bombyliide Phthiriine : Phthiria fulva (=Phthiria scutellaris ?), scutellum jaune, abdomen aux poils jaune doré..





Bombyliide des îles Canaries : Phthiria antiqua...(photos C.Fortine, Ténérife)
(2 espèces à Ténérife : P.antiqua et P.simonyi; Phthiria antiqua a plus de taches que chez P.simonyi, plus petite, qui a les ailes entièrement hyalines; il existe une autre espèce P.freyi sur Fuerteventura...)





Parageron incisus, 8 mm, méditerranéen...(photos F.Cregut et J.P.Lavigne)) - Bombylella atra (Bombylius niger), petit Bombyle de 5 mm...(photo P.Falatico)


Parageron incisus, environ 9 mm, yeux non échancrés à l'arrière, trompe plus courte que le le corps, abdomen noir à pilosité jaunâtre, bande jaunâtre au bord postérieur de chaque segment abdominal (photos Y.Glon, Haute-Provence)


Bombylella atra mâle...(photo T.Bardagi, Modane (Savoie) 1300 m)


Autres Bombylella atra femelles (photos M.Billard et P.Falatico)

La sous-Famille des Anthracines possède des ailes souvent bien enfumées à 2e nervure longue et cellule anale ouverte et une "fourrure" moins abondante que la sous-Famille des Bombyliines :


L'"Anthrax vrai" Anthrax anthrax, 7-13 mm, 2e et 3e tergites avec 4 taches d'écailles blanches et 2 demi-bandes sur tergite 6 (photo A.Guibentif) - Villa modesta mâle...(photo P.Falatico)


Autre Anthrax anthrax (photo P.Legros) -Anthrax antrax femelle surveillant l'entrée d'une galerie d'un "hotel à insectes" (photo J.Bierrewaerts)


Autre Anthrax anthrax...(photos P.Legros)


Anthrax anthrax : photo P.Falatico - femelle au vosinage d'un "hotel à insectes"


Anthrax anthrax explorant un trou de l'"hotel à insectes "avant d'y pondre sur les larves de l'abeille solitaire qui y loge et qui a ensuite rebouché le trou (photos A.Wojtyra, Oise)
(la femelle d'Anthrax a chosi le bon moment pour y pondre entre 2 allées et venues de l'hôte...)


Anthrax aethiops...(photos P.Falatico)


Autre Anthrax aethiops (photo P.Falatico)


Exhyalanthrax sp. - Anthrax sp. (photos P.Falatico)


Autre petite "Bombyle" Exhyalanthrax sp. (photo P.Falatico) - Exhyalanthrax simonae, espèce endémique des Canaries (photo J.M.Desjacquot, Grande Canarie)




Thyridanthrax perspicillaris sur Panicaut, environ 12 mm (proche de T.fenestratus mais abdomen plus blanchâtre), thorax à longue pilosité jaune mais blanche à la base des ailes et sur le pleures...(photos Prisca, Serres, Alpes du Sud, 670 m, 4/08/2012)


Autre Thryridanthrax perspicillaris ...(photo J.P.Lavigne, Cervières, Queyras)


Anthrax varius femelles : cellule alaire discale en grande partie hyaline, toutes les nervures transverses marquées d'une tache sombre... (photos J.P.Lavigne et P.Legros)


Anthrax sp. mâle, 11 mm...(photos M.Le Masson)


Anthrax trifasciatus...(photos P.Falatico)


Autre Anthrax trifasciatus...(photo P.Falatico)


Villa venusta ? (devenu Villa fasciata) sur Apiacée alpine (1500 m)


Probablement Villa modesta avec ses "épaulettes blanches"...(photos G.Champier)


Villa brunnea (photos P.Vanmeerbeeck et J.M.Desjacquot)


Le "Bombyle hottentot" Villa hottentotta 10-20 mm, trompe courte, longs poils sur l'avant du thorax, abdomen à pilosité jaune...(photo P.Dubois)
(noir couvert d'une fourrure jaune ou rousse, touffes de poils noirs sur les bords des tergites abdominaux 5 et 6, larve parasites de chenilles...)


Autre Villa hottentotta...(photos S.Maget et P.Falatico)


Femelle de Villa hottentotta prenant des grains de sable à l'extrémité de l'abdomen pour camoufler ses oeufs poisseux avant de les pondre en vol près de l'entrée des nids d'"Abeilles solitaitres" (photo P.Falatico) - Autre individu (photo M.J.Ledoux)


Villa hottentotta mâle...


Villa hottentotta femelle et gros plan sur sa face non saillante au péristome et poils écailleux jaunes et poils noirs sur le front (photos P.Falatico)


Autres Villa sp. proches de V.agrippina (photos P.Legros et Dr.Y.Glon)


Villa sp. (photos P.Legros et P.Falatico)


Villa ixion mâle...(photos P.Falatico)


Autre Villa ixion mâle, 8 mm, noir recouvert d'une pilosité claire, abdomen à à 4-5 bandes d'écaille snoires, ailes hyalines... (photos Prisca, Aix-en-Provence, 30/06/2013)


Villa sp. mâle...(montage-photo P.Prevot)




Face de Villa sp. : tête sphérique à face non saillante au péristome, courte trompe charnue peu visible...


Villa cingulata ? femelle...(photo M.Billard, Savoie 2300m) - Autre Anthracine du genre Villa non identifiée (photo C.Fortune, Alpes du Sud)


Villa cingulata mâle...(photos M.Le Masson)


le "Bombyle chamaré" Exoprosopa jacchus, 10 mm, trompe courte...(photos P.Falatico)


Exoprosopa jacchus : mâle - femelle (photos P.Falatico)


Autre "Bombyle chamarré" Exoprosopa pandora...(photos P.Falatico et C.Noir)


Exoprosopa capucina, 9-14 mm, cellule R1 entièrement sombre, abdomen brun-rougeâtre avec taches blanches médianes et derniers tergites plus ou moins rougeâtres...(photos C.Fortune, Queyras)


Hemipenthes sp. - Hemipenthes morio, 4-12 mm, noir, larve parasite d'Hyménoptères ou de Diptères, poils fauves à la base latérale de l'abdomen, motif alaire noir en escalier vers la partie distale...


Hemipenthes morio : mâle (photo P.Falatico) - femelle


Autre Hemipenthes morio en moyenne montagne de Savoie, 1100m (photo T.Bardagi)


Hemipenthes morio mâle (photo C.Fortune) - Une autre façon de voir Hemipenthes morio...(photo P.Legros)


Autre photo de mâle d'Hemipenthes morio, aire basale de l'aile noire et motif en escalier distal, larve endoparasite dans les larves de Tachinides (photo Anne Marie)-Hemipenthes velutina, 10 mm, souvent confondu avec l'"Anthrax vrai" Anthrax anthrax...(photos M.Chevriaux et J.P.Lavigne)


Hemipenthes velutina, (photos J.P.Lavigne, Vivon-sur-Verdon et G.Colombel, Sud-Ardèche, 220 m)


Hemipenthes vokerothi ou maura ? , exemplaire alpin alt-1500m - "Anthrax à fenêtres" Thryridanthrax fenestratus, Cévennes alt-700 m (photos M.Chouillou)


Hemipenthes vokerothi...(photo J.P.Lavigne, Cervières, Queyras)


Chalcochiton holosericeus femellele, environ 7 mm...(photo C.Fortune, Corse)


Autre Clalcochiton holosericeus femelle...(photos A.Bauvey, Sardaigne)


Hemipenthes maura...(photos M.Billard et C.Noir)

sous-famille des Usiines :


Un Bombylide floricole un peu bossu du Midi à a la trompe relativement longue et fortement indurée : Usia sp. proche d'U.aenea (photos C.Ollieu)
(Le genre Usia a 3 cellules postérieures alaires, une cellule anale fermée courtement pédonculée, trompe forte, abdomen large, pattes noires...)




Usia aenea : thorax et abdomen à villosité claire courte, ailes largement rembrunies à la partie médiane et nettement jaunes à la base, balanciers jaune citron...(photos H.Robert)


Autre Usia sp....(photos A.Peuch)

sous-Famille des Conophorines :


Bombyliides des biotopes chauds et secs : Conophorus virescens, fortes antennes poilues, Sud de la France (photo E.Moons) - sous-Famille des Toxophorines : Toxophora sp., environ 8 mm, 1er article antennaire très long, corps noir aux écailles jaunes, paires de taches noires sur les tergites abdominaux, Portugal (photo A.Peuch)


Conophorus virescens...(photos J.P.Lavigne, Cervières, Queyras)


Autre Conophorus virescens femelle sur Chrysanthemum coronarium, Moyen-Atlas marocain (photos C.Fortune)


Autre Conophorus virescens en compagnie d'un Mordellide (photos J.M.Desjacquot, Eubée, Grèce)

sous-famille des Cylleniines :


Cyllenia rustica (maculata) : 6-12 mm, trompe aussi longue que la tête qui est forte, base des cellules alaires tachées de brun, abdomen allongé noir à pilosité ferrugineuse, macrochètes au bord des tergites et 2 lignes longitudinales noires surélevées...(photos M.Chouillou : 2011-06-13, Lozère, Cévennes)



Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15ter'-15ter-1-15ter-10-15ter-11-15ter-11'-15ter-12-15ter-2-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57