Page 15'-2

Page précédente Page suivante

Les "TIPULES", de très grands "Moustiques" à très longues pattes (3) :

Les espèces suivantes de Ctenophora ont les antennes mâles pectinées (3 ou 4 branches par article) et leurs larves vivant dans le bois pourri


Mâles de Ctenophora ornata au thorax brun rouge : : 15-33 mm, tache stigmatique sur les ailes, fémurs postérieurs annelés, commun, bois, parcs - photo J.M Edaliti


Ctenophora festiva au thorax noir et fémur 3 annelés de noir : femelle (photos P.Falatico)


Ctenophora festiva mâle, longueur 15 mm (photos P.Denebe) - Ctenophora festiva mâle (photo H.Maleysson)
(pour certains auteurs, C.ornata et C.festiva correspondent à la même espèce!)


Ctenophora festiva femelle, thiorax noir, fémurs 3 annelés, anneau tibial postérieur distal foncé...(photos M.Ponsot)


Autre femelle de Ctenophora festiva (photos P.Falatico)


Ctenophora elegans femelle...(photo P.Falatico)


Ctenophora elegans femelle et autre gros plan sur la tête (photos P.Falatico)


Femelles de : Ctenophora festiva et Ctenophora sp. (photos A.Lous et A.Macneall)


Ctenophora elegans mâle...(photos P.Falatico)


Gros plan sur les antennes du mâle de Ctenophora elegans...(photos P.Falatico)


Ctenophora festiva mâle (photo J.Bailloux, Var) - Ctenophora flaveolata femelle (photo G.Chauvin)


Autre Ctenophora flaveolata femelle...(photos P.Falatico)


La "Tanyptère noire" Tanyptera (Ctenophora) atrata femelle : 18-26 mm, larves dans le "terreau" des vieux arbres (photos F.Prevost et M.Ponsot)


Femelle de Ctenophora atrata avec des Pseudoscorpions accrochés à ses pattes (flèches jaunes) : phénomène connu de phorésie (photos P.Tissier)


Gros plans sur les Pseudoscorpions accrochés aux pattes...(photos P.Tissier)


Tanyptera atrata mâle : l'abdomen du mâle est variable (tout jaune, tout noir ou jaune avec taches noires comme ici) photos C.Fortune


Autre Tanyptera atrata mâle...(photo R.Stas)


Autre Tanyptera atrata femelle (photo Ludovic) - Ctenophora pectinicornis femelle...


Dictenidia bimaculata femelle avec 2 taches alaires plus ou moins nettes (photos Mme Héraut)


Autre Ctenophora pectinicornis femelle (photos M.Ponsot)


Autre Ctenophora pectinicornis femelle sur une vitre d'un garage en juin...


Ctenophora pectinicornis femelle...(photos A.Bauvey)

La série de photos suivantes de H.Robert montrent plus de détail de cette espèce commune :


Ctenophora pectinicornis femelle, avec l'abdomen jaune ocreux à taches dorsales noires et les fémurs 3 non épaissis, le plus commun des "Cténophores"...




Aile de Ctenophora pectinicornis au pterostigma bien marqué...


Profils antérieurs de Ctenophora pectinicornis femelle montrant les hanches (coxae) ferrugineuses...


Extremité abdominale de Ctenophora pectinicornis femelle...


Nephrotoma crocata femelle (photo M.Chevriaux) - Nephrotoma appendiculata : 16-20 mm ou "Nephrotome de Pierre", larves phytophages des racines et collets des plantes cultivées (photo R.Henry)


Nephrotoma appendiculata : in copula - gros plan sur le thorax de la femelle (photos R.Stas)


Nephorotoma crocata femelle...


Nephrotoma crocata femelles (photos H.Maleysson et H.Robert)


Autre vue de Nephrotoma crocata femelle...(photo P.Falatico)


Nephrotoma crocata mâle...(photos P.Falatico)


Le "Néphrotome safrané" mâle à 3 bandes abdominales, Nephrotoma crocata et détail de la tête, environ 30 mm (photos P.Falatico)


Le "Néphrotome safrané" femelle à 3 ou 4 bandes entières safranées, Nephrotoma crocata et déailt de la tête, environ 30 mm (photos P.Falatico)


Autre Nephrotoma sp. femelle proche de N.crocata mais ici, le "museau" est rouge presque dans sa totalité ! (photos M.Blaise)


Nephrotoma appendiculata femelle, commune en été...


Nephrotoma appendiculata femelle en ponte dans le sol d'un jardin en juillet...


Autre photo d'un mâle de Nephrotoma sp. et accouplement en opposition...(photos J.C.Bernard et M.Chevriaux)


Autre Nephrotoma in copula (photo P.Falatico)


Nephritoma appendiculata in copula (antennes et palpes bruns, nervures avec du jaune...) photo R.Stas



Nephrotome proche de Nephrotoma terminalis : mâle - femelle (photos M.Chevriaux)


Nephrotoma flavescens : femelle (photo R.Stas) - mâle (photo L.Fonteneau)


Nephrotoma flavescens in copula (photos P.Falatico)
(la bordure étroite terne le long de la partie antérieure de la bande centrale thoracique (cf. flèche jaune) exlue une espèce très proche : Nephrotoma submaculosa...)


Gros plan sur la copulation...(photo P.Falatico)


Autre Nephrotoma flavescens femelle : bande claire (lunule préstigmatique) allant du pterostigma à la cellule postérieure...(photo R.Stas)


Nephrotoma flavescens femelle (photo Anne-Marie)- Cylindrotoma sp. femelle ??


Petit Tipulide : Nephrotoma cornicina mâle, envergure 20 mm, longueur 10 mm...


Nephrotoma quadrifaria ?...


Autre Nephrotoma quadrifaria...(photo P.Falatico)


Nephrotoma quadrifaria mâle, MCu et Cu enfumées, couleur ochracé ou jaune terne...(photos C.Fortune)


Nephrotoma scalaris femelle, pleures jaunes tachés de noir et tarière finement émoussée (photos H.Robert)


Détail de la tête de Nephrotoma scalaris femelle - palpes un peu noirâtres (photos H.Robert)


Nephrotoma crocata femelle : antennes (photo H.Robert)


Nephrotoma (Pachyrina) crocata femelle issue de la nymphe à gauche (nymphe allongée avec appendices stigmatiques prothoraciques et rangées d'épines sur les segments abdominaux - la nymphe avec l'ouverture de sortie (photo L.Matsemakers)


Grand Tipulide femelle sortant de son exuvie nymphale : tégument non ancore tanné d'où sa couleur particulière ! (photo G.Chauvin)

Certaines espèces de Tipulides vivant en altitude jusqu'aux névés sont adaptées au froid et au vent d'altitude et ne volent plus (surtout les femelles) par dégénérescence des muscles alaires (ailes présentes non fonctionnelles) ou par atrophie des ailes comme l'espèce suivante photographiée à plus de 2000 m en Maurienne et qui apparait après la fonte des neiges sur les espaces dégagées des prairies au-dessus de 2000 m:


Tipulide alpin femelle aux ailes atrophiées de 13-15 mm : Tipula cisalpina et détail de la partie antérieure (le mâle a les ailes normales!) (photos T.Bardagi)


Tipulide exotique (Coll.Life)


Les Tipules nous apparaissent comme de gros "moustiques" qui s'envolent balourdement et de façon peu assurée dès que l'on s'approche (il se pourrait même que le bruissement net émis soit un signe de souffrance ?); ils sont inoffensifs à ce stade mais leurs larves gris noirâtre et cylindriques à corps mou et stigmates étoilés coupent les plantules jeunes de céréales, en particulier de maïs jusqu'au stade 5-6 feuilles; les dégâts peuvent être importants et on parle même, à la campagne, d'"années à Tipules" en ce qui concerne leur quantité dans le sol après retournement des vieilles pâtures



Larves de Tipules dans un sol (M.Chassain)



Page suivante







1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15-15'-15'-1-15'-2-15-1-15-2-15-3 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57