Page 15'-1

Page précédente Page suivante

Les "TIPULES", de très grands "Moustiques" à très longues pattes (2) :

3-Famille des Tipulides :

Petite remarque sémantique : Les scientifiques ont toujours dit dans leurs ouvrages correspondants une Tipule donc il serait logique d'adapter le féminin; cependant, autour de moi, chez les agriculteurs en particulier, on a toujours dit un Tipule pour désigner le gros "Cousin" (Tipula oleracea le plus souvent) qui rentre en nombre dans les maisons en autommne à la campagne...j'ai donc privilégié ici le langage populaire ! mais bon...les puristes ne seront pas d'accord !


Nervation de l'aile de Tipula sp. d'après Freeman



-se maintiennent accrochés aux plantes par leurs pattes interminables
-ailes ouvertes et non repliés sur le dos au repos
-peuvent se poser sur l'eau pour "boire" et se contente de sucs humides car leur bouche est réduite
-tête remarquablement prolongée en "museau"


"Museau" de Tipula sp.


"Museau" de Tipulide vu de profil...


Partie antérieure dorsale de Tipulide - photo du "museau" de profil


"Museau" de Tipule avec les palpes vu de côté; on voit également bien 1 "balancier" en bas à gauche - "Museau" de Tipula oleracea (photos M.Aumont et H.Robert)


Autre "museau" de Tipula vernalis (photo G.Rubatto)

-bout de l'abdomen tronqué chez le mâle et effilé chez la femelle (ovipositeur robuste)

-beaucoup de "Tipules" ont des larves terrestres qui creusent des galeries dans les racines et le collet des jeunes plants (maïs, orge,...) ce qui provoque des dégâts surtout sur cultures après retournement des anciennes prairies... (Tipula oleracea-Tipula paludosa)
-d'autres larves vivent dans le bois pourri, la vase...


Le plus grand "Tipule" en France: Tipula maxima (27-40 mm de long)


Autres photos de la "Tipule géante" Tipula (Acutipula) maxima femelle, envergure 27 mm, assez commun...


Tipula maxima mâle...


Autre grand Tipula maxima mâle...(photo B.Delit)




Tipula maxima mâle...(photos R.Stas)


Les 2 "Tipules" aux larves parasites des cultures :Tipula oleracea-Tipula paludosa (15-25 mm)
(Le"Tipule du chou" est le plus commun en automme jusqu'en novembre; c'est lui qui est appelé "Faucheux"! T.oleracea a le 3 1ers articles antennaires ferrugineux ou jaunâtres, T.paludosa a seulement les 2 premiers articles jaunâtres!)


Tipula sp femelle, exemplaire alpin (photos T.Bardagi)


Tipula sp femelle à l'abdomen gonflé parasitée par un champignon Entomophtoride...(photo J.C.Bernard)


"Tipule du chou" mâle Tipula oleracea : ailes avec 3 bandes longitudinales sombre puis vitreuse puis moins foncée que la première (photo P.Pinson) -femelle


Tipula oleracea mâle et gros plan sur l'aile (photos O.Hépiègne)


Autres photos de Tipula oleracea femelle ou "Mouche faucheux" ou "Tipule du chou" ou "Cousin" suivant les dénominations locales; le plus commun ...


Autre Tipula oleracea femelle


Autre Tipula oleacea femelle : gros plan sur la partie dorsale antérieure et les antennes aux 3 premiers articles jaunâtres (seulement les 2 premiers chez Tipula paludosa) photos A.Bon


Tipula oleracea mâle, bord costal brun ainsi que le stigma, premiers articles antennaires jaunâtres...(photo J.C.Bernard)


Tipula oleracea femelle, commune en automne - Autre Tipula oleracea mâle, aspect cendré, présent encore en novembre en Bretagne...


Autre Tipula oleracea : femelle (photo H.Maleysson) - in copula (photo G.Colombel)
(cette photo montre assez bien les 3 bandes longitudinales alaires : la 1ère sombre comme le stigma, la 2e vitreuse et la 3e moins foncée que la 1ère !)


Tipula oleracea femelle et gros plan sur son thorax...(photos P.Falatico)


Tipula oleracea : gros plan sur le "museau"...


Tipula oleracea : gros plan sur les pleures (photo P.Falatico)

Les grands Tipules suivants correspondent au groupe ds Tipules aux ailes maculées et à 4 bandes pronotales; souvent l'identification sur simple photo bloque ici à l'obervation précise des 1ers articles antennaires, de la nervation et des extrémités abdominales; la loupe s'impose !




Tipula (Savtsenkia) rufina in copula... (avril, Côtes d'Armor, Bretagne)








Tipula rufina femelle, 42 mm d'envergure : facile à distinguer par la bande brune pleurale allongée parallèle au bord du thorax (photos M.Le Masson)

Les photos suivantes d'Henri Robert montrent plus précisément les critères d'identification de Tipula variipennis mâle :






Tipula (Pterelachisus) variipennis mâle avec gros plan antérieur (peut-ête la variante nigicornis aux antennes brun noirâtre) (photos H.Robert)


Autre Tipula variipennis mâle (Tipula nigricornis serait la même espèce pour certains) photos A.Bauvey

-ailes brillantes maculées et avec nervures ombrées
-abdomen noirâtre ou brunâtre avec bord des tergites plus clair (parfois roussâtre)
-ligne brune sur le milieu du front qui est plus plus clair que le reste de la tête
-palpes brun foncé


Tipula variipennis femelle avec gros plan sur l'aile...(Haute-Savoie, juin 2016, 1100 m)

Tipula pseudoscripta est devenu maintenant Tipula nubeculosa


Tipula (Vestiplex) nubeculosa souvent collé immobile sur une fenétre ou sur un mur pendant des heures...


Autre Tipula (Vestiplex) nubeculosa...(photo H.Maleysson)

Les photos suivantes d'Henri Robert montrent plus précisément les critères d'identification de Tipula scripta mâle :






Tipula (Vestiplex) scripta mâle avec gros plans antérieur et sur les génitalias (photos H.Robert)

-ailes maculées
-bandes médianes du thorax réunies en avant et en arrière
-abdomen ferrugineux brun en arrière plus pâle au bord des tergites
-tarses bruns, fémurs à base roussâtre, tibias bruns


Probablement Tipula nubeculosa femelle : ailes maculées à taches claires et foncées, 4 bandes mésonotales foncées, fémurs jaunâtres à extrémité plus foncée formant presque un anneau noirâtre (photos R.Stas)


Autres photos de Tipula nubeculosa femelle aux 1ers articles antennaires jaune-ferrugineux...(photos R.Stas)






Autres photos de Tipula nubeculosa femelle (photos H.Robert)






Tipula irrorata femelle : ailes à reflets bleuâtres, antennes noires avec les 2 premiers articles jaunes, abdomen jaune-brun sans taches, pattes longues, minces à articulations un peu assombries, commun dans les Alpes...(photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1300 m)


Tipula luna femelle (grosse espèce noir bleuâtre aux antennes brunes, lunule préstigmatique atteignant la cellule discale) (photo Dr.Y.Glon) - Tipula sp. mâle...


Tipula (Acutipula) luna femelle...(photo H.Robert)
-antennes brunes
-Thorax à 4 bandes foncées
-Abdomen gris à bandes dorsales et latérales plus ou moins noirâtres et marquées
-ailes gris brun pâle
-lunule préstigmatique atteignant la disco•dale


Tipula lunata in copula (photo P.Falatico) - Tipula excisa in copula (photo H.Maleysson)


Tipula (Vestiplex) excisa femelle, 16 mm de long, espèce de montagne : abdomen ferrugineux à extrémité brune - aile maculée (photos T.Bardagi, juillet 2013, 2350 m, Parc de la Vanoise)


Tipula excisa femelle : gros plans sur tête, antennes (2 premiers articles ferrugineux) et thorax (mésonotum à bandes bordées de foncé)


Tipula excisa femelle : gros plan sur l'ovipositeur en vue dorsale






Tipula (Vestiplex) excisa mâle...(photos M.le Masson, Massif de Belledonne, 1800 m)


Tipule proche de Tipula lunata : mâle (photo E.Clot) - femelle à la tarière longue et émoussée (volent en mai-juin)
(Tipula lunata correspond à un groupe d'espèces proches identifiables que par leurs génitalias ! : groupe Lunatipula)


Femelle du groupe Lunatipula (normalement les 2 premiers articles antennaires sont jaunes chez Tipula lunata ce qui n'est pas le cas ici) : groupe à lunule préstigmatique nette atteignant ou dépassant la discoïdale...(T.lunata, T.cava, T.bullata, T.fascipennis, T.vernalis...) photos A.Bon


Lunatipula femelle : partie antérieure avec les 4 bandes longitudinales foncées thoraciques... (photo A.Bon)


Lunatipula : lunule préstigmatique atteignant et dépassant la cellule discoïdale (photo A.Bon)


Tarière longue et émoussée de Lunatipula femelle précédente...(photo A.Bon)




Lunatipula selene femelle : thorax gris brun à 4 bandes foncées, pleures jaunâtres cendrées, taches costales abdominales brunes, lunule préstigmatique atteignant la discoïde, tarière fine et pointue...(photos P.Falatico)


Tipula lunata mâle et détail des pièces génitales terminales (photos M.Blaise)
(on voit ici, à droite sur l'hypopygium de profil, le sternite 8 terminé par une touffe de poils courts et raides typique de l'espèce!)


Lunatipula lunata in copula...(photo P.Falatico)


Lunatipula lunata mâle et gros plan sur son "museau" (la couleur ochre explique l'ancien nom de Tipula ochracea) (photos P.Falatico)


Gros plans sur l'hypopygium de Lunatipula lunata


Gros plan sur la copulation...(photo P.Falatico)

Les photos suivantes montrent les principaux critères d'identification de Lunatipula groupe lunata :

-2 premiers articles antennaires jaunâtres
-lunule préstigmatique dépassant un peu la cellule discoïde
-tarière (ovipositeur) assez longue et émoussée


Lunatipula lunata femelle...(photos H.Robert)


Lunbatipula lunata femelle : vues antérieures de profil et dorsale (photos H.Robert)


Lunatipula lunata femelle : ovipositeur - aile (photos H.Robert)


Tipula (Lunatipula) fascipennis mâle avec sa lunule préstigmatique atteignant quasiment le bord de l'aile...(photo R.Stas)


Un Tipule printanier : Tipula vernalis femelle en avril


Autre Tipule femelle proche de Tipula vernalis en avril (photo G.Rubatto)


Tipula (Lunatipula) vernalis mâle et femelle : thorax à 3 bandes, 1er article antennaire gris clair, abdomen ocreux et brun en arrière, bandes dorsales et costales brunes, ailes laiteuses...(photos R.Stas)


Tipula (Lunatipula) vernalis femelle... (photos P.Falatico en avril)


Tipula vernalis in copula - gros plan antérieur dorsal (photos R.Stas, Liège, fin avril)


Aile de Tipula vernalis...


Tipula lateralis mâle...(photo R.Stas)


Tipula lateralis femelle en ponte dans la vase...(photos C.Fortune)
(groupe des Tipules à taches longitudinales claires et foncées, bande laiteuse en dessous de la cubitale, coloration variable...)


Tipula lateralis : in copula - femelle (photos J.M.Desjacquot, col des Aravis)


Nigrotipula nigra in copula


Nigrotipula nigra, 11-15 mm de long, base des antennes roussâtre, ailes unicolores noirâtres... : femelle aux ailes réduites - mâle (photos M.Le Masson, bord du marais de Montfort)


Autre Nigrotipula nigra femelle...(photos G.Champier)


Tipula sp. in copula ; détail des extrémités abdominales (photo J.P.Marino)


Autre détail des extrémités abdominales chez Tipula oleracea in copula (photo P.Falatico)

Famille des Pédiciides :

-antennes de 8-16 articles
-yeux poilus
-pattes moins étalées que chez les Tipulides
-suture thoracique dorsale profondément marquée en V au milieu
-costale alaire n'entourant pas entièrement l'aile, cellule discale, pas de cellule anale fermée
-genres prinicpaux : Dicranota-Pedicia-Ula-Tricyphona...




La "Pédicie des sources" Pedicia rivosa mâle, (photos M.Le Masson, zone humide du massif de Belledonne, 1700 m)

Page suivante







1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15-15'-15'-1-15'-2-15-1-15-2-15-3 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57