Page 13-41'-1

Page précédente Page suivante

LES NOTODONTOIDES, des papillons ternes et des chenilles "tourmentées" (3) :

Thaumetopeides ou "Processionnaires" :

-classés actuellement comme une sous-Famille de Notodontides (s-F/ Thaumetopoeines)
-chenilles très urticantes formant des nids soyeux, grosses bourses en sac dont la longueur peut atteindre 1m, dans les chênes ou pins; elles en sortent la nuit pour se nourrir en procession (également le jour en procession pour changer d'arbre ou pour aller s'enterrer et se métamorphoser dans le sol)


Nids ou "bourses" de Processionnaires du Pin (photos P.Falatico)


On peut aussi trouver des "bourses" de processionaires du pin sur sapin et sur cèdre comme ici (photo P.Falatico)

"Processionnaire du chêne" Thaumetopoea processionnea : 3-4 cm d'envergure, front avec protubérance arrondie recouverte de longs poils, corps massif et velu grisâtre parsemé de raies et taches noires
"Processionnaire du pin" Thaumetopoea pityocampa : papillon un peu plus grand que le précédent, front avec robuste crête chitineuse dentée dénudée (utilisée pour sortir du sol à la métamorphose); raies noires et taches noires (femelle plus allongée avec dessins plus diffus) peut causer de gros dégâts dans les forêts de Pins


"Nid" en bourse de Processionnaire du pin - Adulte de "Processionnaire du chêne" très velu
(On voit les chenilles quitter le nid "en procession"...)


Autre nid de Thaumetopoea pityocampa...(photos C.Pallard)




Nid de "Processionnaire du chêne" Thaumetopoea processionea détaché du tronc puis ouvert montrant la quantité de "crottes" à l'intérieur et les chenilles à très longs poils...(photos C.Pallard, île de Creizic, Golfe du Morbihan)

Parmi les auxiliaires parasites des chenilles donc limitant leurs populations, on peut citer les Tachinides avec 4 espèces principales :
-espèces non spécifiques : Phryxe caudata - Compsilura concinnata
-espèces spécifiques : Pales processionea - Carcelia ilaca


Tachinide parasite Carcelia iliaca en attente sur une "bourse" de processionnaire du pin (photos P.Falatico)


Carcelia iliaca avec son arista épaissie caractéristique...(photos P.Falatico)


Chenilles de Thaumetopoea pityocampa sur la toile du "nid" - Cocon entremélé de poils (environ 15 mm) (photos P.Falatico)


Autre nid en bourse photographié en hiver de "Processionnaire du Pin" (photo P.Dubois) - "Procession" (photo R.Schmitt)

Les "Processionnaires du Pin" se trouvent dans la plupart des massifs forestiers résineux français (Pins maritime, noir, sylvestre, laricio, d'Alep et sur Cèdre...); elles ont 5 stades larvaires et sont processionnaires au 5ème stade pour aller se nymphoser dans le sol; les traitements se font par thermo-nébulisation avec B.thuringiensis au niveau du sol ou en hélico...; elles sont naturellement régulées par de nombreux ennemis naturels : Hyménoptères parasites(Ichneumonides, Braconides, Chalcidides), Diptères parasites (Tachinides...), Fourmis, le grand "Carabique" Calosome sycophante, les Oiseaux ("Coucous", Mésanges, Huppes...); les Ephippigères peuvent aussi avoir une action prédatrice sur les pontes...




La "Processionnaire du pin" Thaumetopoea pityocampa (forêt domaniale de Quimperlé, photos Th.Lefeuvre)
(cette "procession" montre la tête de chaque chenille au contact de l'extrémité anale de la précédente !...)

On peut modifier cette "procession" linéaire en reliant la dernière à la première; on a alors une procession circulaire, sorte de mouvement perpétuel..


"Procession" circulaire sans fin obtenue par la main de l'homme...ce qui montre les limites de l'"intelligence des insectes " réduite ici à suivre sans fin le fil d'Ariane ? (photo P.Falatico)




Autres chenilles de la "Processionnaire du Pin" Thaumetopoea pityocampa (photos H.Maleysson)


Gros plan sur une chenille mâture de Thaumetopoea pityocampa (photos P.Falatico et J.M.Gratet)


Autre "Processionnaires du Pin" au Portugal...(photos A.Peuch)


Traumatocampa(Thaumetopoea) pityocampa mâles, envergure 35 mm...(photo J.M.Chauvin et A.Linda)


Autre Thaumetopoea pityocampa...(photos P.Falatico)


Thaumetopoea pityocampa femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Processionnaire du Pin" Thaumetopoea pityocampa mâle (photos M.J.Ledoux, Var)


Autress Thaumetopoea pityocampa mâles...(photos J.Bailloux, Var, 950 m et G.Fowler, Bourg-rn-Bresse)

La Processionnaire du Pin étend depuis les années 1990 son aire de répartition vers le Nord et en altitude; c'est un vrai témoin du changement climatique d'après des chercheurs de l'INRA; elle arrive maintenant sur les rivages bretons (Saint-Malo) et on la retrouve aussi à Melun, Chartres, Auxerre...; l'implantation de pins partout en ville a aussi favorisé son implantation dans le Nord (jeunes plants achetés dans le Sud !); les "processions" commencent en décembre-janvier dans le Sud et en mars dans le Nord; la lutte chimique ou biologique ne l'empêchent pas de conquérir de nouveaux territoires !


Ecopiège à processionnaires du pin...(photos P.Falatico); voir un exemple de fonctionnement et les conditions de commercialisation : Ecopiege à processionnaires

Le revêtement de poils urticants peut provoquer un prurit désagréable et une dangereuse kératite oculaire ; ces poils ressemblent à des fléchettes à fort grossissement :


Poils urticants de Chenille de "Processionnaire du Pin" : miroirs à fléchettes - fléchettes urticantes (photos M.E.B G.Chauvin)


Autres chenilles de la "Processionnaire du Chêne "Thaumetopoea processionea, longues soies blanchâtres aux propriétés urticantes (photo M.Chevriaux)


Adulte de la "Processionniare du chêne" Thaumetopoea processionea femelle, envergure environ 30 mm, femelle plus grande que le mâle, ailes plus enfumées (gris foncé) que celle du Pin...(photos M.Chevriaux et C.Pallard)


Autre Thaumetopoea processionea mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Processionnaire pinivore" Thaumetopoea pinivora mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Chenilles de Thaumatopoea solitaria sur Cyprès... et surtout faisant de gros dégâts sur Pistachiers; Chypre, Rhodes, Turquie, Iran, Irak...(photos C.Fortune, île de Rhodes)

Les "Notodontes" sont donc originaux par leurs chenilles à aspect tourmenté et leur attitude caractéristique de défense; ces chenilles, en particulier les "Processionnaires" sont nuisibles et peuvent même défolier des forêts de pins ou chênes; on peut citer l'exemple historique de lutte biologique, dans les années 1970, contre les Processionnaires du pin du Mont Ventoux par épandage aérien de suspension de poudre de virus (virus à polyèdres) obtenu à partir d'un élevage de masse de chenilles infectées par ce virus ! (Bacillus thuringiensis semble maintenant plus efficace)


Expérience inspirée de Fabre ou "les Processionnaires et le mouvement perpétuel" (photo A.Laboile)





Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-4'-13-4'-1-13-41'-13-41'-01-13-41'-1-13-42-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57