Page 12-01'

Page précédente Page suivante

Ordre des NEVROPTERES ou PLANIPENNES (2) :




Autre Hémérobiide : Drepanopteryx phalaenoides, 15 mm de long (avec la tête rentrée !); la forme des ailes lui donne un aspect de feuille morte et en plus au repos, comme ici, il rentre la tête entre les ailes ce qui fait un très bon camouflage; larve et adulte se nourrissant surtout de Pucerons...(photos R.Stas)


Drepanopteryx phalaenoides : tête au long "cou" non cachée...


Drepanopteryx phalaenoides : son long "cou" permet de replier une grande partie de la tête dans les ailes...(photos P.Falatico)


Autre Drepanepteryx phalaenoides aux ailes diaphanes temporaires...(photo J.Hausser)


Genre au champ costal très large à la base : Megalomus sp....(photos A.Bauvey)

Les "Chrysopes" sont des Névroptères assez communs aux yeux dorés dont les imagos hivernent dans les maisons ou dans la végétation et aux larves dévoreuses de "Pucerons". Nombreuses espèces se différenciant par la nervation et sa couleur, la présence ou non de taches sur la tête, entre les antennes et sur le corps, la couleur du corps, la forme du 1er article antennaire....etc...et il y a des variations saisonnières de coloration ! (il faut donc observer sous une loupe binoculaire !)


Une Chrysope commune : le "Lion des pucerons" Chrysopa perla, vert bleuâtre, nettement marqué de noir...(photos M.Chevriaux)


Autre Chrysopa perla commune dans la végétation basse en juin...


Autre Chrysopa perla, envergure 24-30 mm, grosse tache noire en forme de X entre les antennes...
(on voit aussi les antennes brun clair avec le 1er article large et le 2e artcile noir caractéristiques !)


Diverses vues de Chrysopa perla...(montages-photos P.Prevot)


Chrysopa perla : tete avec le X noir entre les antennes - Profil antérieur montrant 1 tache noire sur le joue et 1 tache noire de chaque côtédu clypeus et marques noires thoraciques (photos P.Prevot)


Repas de pucerons noirs pour Chrysopa perla...(photo G.Champier)


Autre Chrysopa perla et gros plan sur la tête (photos A.Wojtyra, Oise)





Autre espèce proche de la précédente : Chrysopa walkeri, envergure 30 mm, tache noire en X entre les antennes, 2 taches brunes sur le vertex, 2e article antennaire noir, nervures transverses costales noires, nervure sous-costale jaune...(photos M.Le Masson)


Chrysopa pallens ? : environ 20 mm de long, couleur verte sans taches marquées (photo M.Chevriaux) - oeufs pédonculés, déposés en groupe, de Chrysopa sp. (photo F.Bahuaud)


Autre ponte à oeufs pédonculés de Chrysopa sp. collés sur l'arête coudée d'une glume d'un épillet de Poacée (photo J.P.Lavigne) - Autre ponte sur feuille de bouleau (photo J.Dassié)




Chrysopa sp. proche de Chrysopa vittata (photos C.Allardin)






Chrysopa carnea et gros plan sur la cellule ovale...(photo M.Le Masson, massif de Belledonne, 1300 m, bord d'un ruisseau)
(face sans taches brunes ou noires-1ère transverse entre Rs et M aboutit avant la cellule ovale-aile antérieure à bord costal régulièrement arqué-nervures vertes et 1er article antennaire 2 fois plus long que large)


Autre Chrysoperla carnea en octobre..(photos P.Falatico, Drôme)


Chrysopa flava : même aspect que le précédent (nervure tranverse aboutit sur la cellule ovale : cf.flèche) mais bord costal sinueux...(photos J.M.Desjacquot)


Gros plan sur les "beaux yeux" de la "Chrysope" Chrysopa sp. (photos G.Rubatto)


Forme hivernante rose rose-rouge de Chrysoperla carnea (photo M.Chevriaux)
(les 2 sexes hibernent dans les maisons ou autres locaux pour s'abriter; si la coloration du corps est en général verte, il apparait souvent des variétés portant des taches rouges sur les côtés des tergites abdominaux, parfois le thorax et la tête; il semblerait que ce coloris rouge accompagne la diapause (hivernation); au printemps, il disparait et les individus redeviennent verts...)


Autre variété rougeâtre (abdomen et thorax) de Chrysopa carnea (photo P.Legros)


Autre forme hivernante de Chrysoperla carnea (photo P.Prevot)


Une trentaine de Chrysoperla carnea hivernaient dans cette ruche abandonnée...(photo P.Prevot)
(les 2 sexes hivernent dans les maisons ou tout autre habitat les mettant à l'abri (guépier vide, ruche vide...)


Autre exemplaire printanier de Chrysoperla(Chrysopa) carnea vert pâle (photo J.P.Marino)


Chrysoperla carnea...(photo R.Stas)


Autre Chrysopa carnea...(photos G.Rubatto)


Chrysoperla carnea...(photo J.P.Marino)


Chrysoperla carnea : gros plans sur la "cellule ovale" (1ère nervure transverse entre Rs et M aboutissant au-delà de la cellule ovale) et sur la tête (sans taches brunes)


Une "Chrysope" originale : Hypochrysa elegans...(photo M.Chevriaux)


Autre Hypochrysa elegans...(photo A.Wojtyra, Oise)


Gros plan sur la tête d'Hypochrysa elegans...


Hypochrysa elegans (photo A.Wojtyra, Oise)




Dichochrysa prasina : ailes antérieures avec une petite tache brun à la base, jaune verdâtre, 2 ou 4 petites taches brunes sur le pronotum, nervures longitudinales vert pâle, nervures transverses noires seulement à leur extrémité...(photos M.Le Masson)




Cocon de Chrysope sur feuille de Rosa rubiginosa d'où a émergé peut-être Dichochrysa (Chrysopa) prasina mais il faudrait un gros plan de la face pour préciser ! (photos A.Wojtyra, Oise)


La "Chrysope italienne" Notochrysa (Nathanica ou Italochrysa) italica, envergure 45 mm, 1er article antennaire et tête orangé brillante, côtés du thorax roussâtres...


Gros plan de la Tête de Nathanica italica, genre renommé actuellement Italochrysa


Notochrysa italica...


Autre "Chrysope italienne" Notochrysa italica (photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Nathanica sp. à la tête orangée...


Notochrysa capitata, envergure 35 mm, tête orange, thorax brun rouge sans ligne médaine claire...(photo J.L.Blanchard)




Chrysopa septempunctata, envergure 35 mm, vert pâle, antennes de même couleur claire que la tête, nervures vertes avec les transversales noires dans la région basale, commune (photos P.Falatico)
(plus ou moins 7 taches noires sur face et côtés de la tête)


Chrysopa formosa, envergure 30 mm, vert bleu pâle, tête avec taches noires dont 2 sur le vertex, transversales du champ costal noires...(photo P.Falatico)

les photos suivantes de Pierre Falatico illustrent les différents stades de Chrysopa formosa suivis en élevage :


Oeufs pédonculés - La larve, aussitôt éclose, s'attaque à un puceron


Larve de 7 jours se nourrissant de pucerons - Nymphes de 4 jours


Larve de Chrysopa formosa parasitée par un Hyménoptère Proctotrypoïde Héloride du genre Helorus dont la femelle a pondu de nombreux oeufs dans la larve qui meurt au bout de quelques jours (photo P.Falatico)
(parasite d'un insecte auxiliaire donc nuisible!)


Nymphe âgée...


On reconnait cette larve aphidiphage de Chrysope, se cachant sous des déchets divers, grâce à ses 2 longs "crocs mandibulaires" arqués...




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12-12-01'-12-01-12'- 12-1-12-2-12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57