Page 9'

Page précédente Page suivante

LES "PHASMES", insectes "bâtons" et insectes "feuilles" :

Insectes remarquables par leur allongement et l'étrangeté de leur forme, leur homochromie et leur homotypie copiante; leur taille est au-dessus de la moyenne et ils comptent parmi eux les plus grands Insectes actuels jusqu'à 30 cm de long (Palophus tristan d'Australie, Eurycantha horrida de Nouvelle-Guinée...); ils présentent 2 réactions intéressantes : l'immobilisation réflexe et l'autotomie-régénération; ils sont d'autre part parthénogénétiques (mâles inconnus)
C'est à cause de ces bizarreries que ces phytophages sont parmi les insectes les plus élevés en particulier Carausius morosus et Cuniculina imbigra non indigènes en France; les "Phasmes" comprennent 2 grands types morphologiques : formes en "bâtons" ou "brindilles" (formes bacillaires) et les formes au corps apalati avec expansions latérales foliacées ou "Phyllies" (formes foliacées); on trouve en Europe du Sud 6 espèces de "Phasmes" aptères mais pas de "Phyllies" (Sud-Est asiatique)


Phasmoptère "bâton" - Phasmoptère "feuille" ou "Phyllie"" (Insectes exotiques)


2 "Phasmes" élevés en France en particulier dans les écoles :Carausius morosus - Medauroidea extradentata (=Cuniculina imbriga)

Le "Phasme morose" Carausius morosus (femelles vertes ou brunes de 80 mm, base des pattes antérieures rose) peut s'échapper dans les jardins et y vivre temporairement (lierre...) mais il ne s'installe pas définitivement...


Un Phasme facile à élever : Medauroidea extradentata femelle avec ses "cornes" sur la tête, ses pattes épineuses et son abdomen lisse...(photos V.Jouenne)


Oeufs de Medauroidea extradentata (photos V.Jouenne)


Rappel : Place dans la Classification : voir page 9

-S-O/ Orthopteroïdes
-O/ Cheleutoptères ou Phasmoptères
-s-O/ Aérolates et Anaérolates
-F/ Bacillides et Heteronemides

Caractères généraux essentiels des Phasmides :

-environ 2500 espèces mondiales dont quelques-unes aptères en Europe méridionale et de nombreuses autres espères tropicales ailées; les "Phyllies" moins nombreuses sont surtout dans le Sud-Est asiatique
-en France, 3 espèces aptères (Bacillus rossius, Clonopsis (Bacillus) gallica, Leptynia hispanica) + 1 espèce (Carausus morosius) élevée depuis longtemps et qui peut s'échapper dans la nature !
-tête prognathe, yeux petits, triangle ocellaire
-antennes filiformes de longueur variable pluriarticulées
-pièces buccales de type broyeur


Tête et pièces buccales de Carausius

-pronotum court quadrangulaire, méso- et métanotum longs (le métathorax est soudé au 1er tergite abdominal = segment médiaire)
-ailes antérieures (élytres) plus courtes que les postérieures (espèces aptères ou brachyptères)


Ailes de Phasme brachyptère


Autre photo de Phasme ailé exotique

-pattes longues et grêles à tarses de 5 articles et autotomie fréquente...; fémurs antérieurs avec encoche à la base


Face ventrale du thorax de Carausius - Patte de Carausius
(em=epimère; ep=episterne, h=hanche, Ps=poststernellum, S=eusternum, Sl=sternellum, tr=trochantin)

-tibias postérieurs avec carène médiane dont la forme est un critère de classification en 2 groupes...
-abdomen très long et étroit de 10 segments; cerques courts à 1 article plus ou moins en pince; oviscapte court
-homochromie fréquente, reproduction parthénogénétique thélytoque fréquente
-oeufs abandonnés au hasard sur le sol jamais dans une oothèque; hémimétaboles (5-8 mues successives)


Oeufs de Carausius morosus (photo G.Bouloux) - Phasme se nourrissant la nuit de feuilles de Rosier (photo A.Laboile)


juvéniles de petite taille se nourrissant sur Potentille (photos D.Dubroca)


la "pâquerette" donne la taille de ce "bébé Phasme"

Ces Insectes à mouvements très lents, à marche saccadée lente, sont des thermophiles et hygrophiles nocturnes (se nourrissent la nuit : phytophages) et sont inactifs le jour; ils sont protégés par leur homotypie copiante : ressemblance marquée avec le milieu par leur forme et leur couleur

Mimétisme et homochromie:


Difficile de distinguer les Phasmes parmi ces brindilles...

Cités comme exemple le plus abouti d'homotypie copiante d'autant mieux qu'ils se déplacent très lentement et peuvent rester longtemps immobiles le jour; certains, en plus, peuvent changer de couleur le jour et la nuit (rythme nyctéméral chez Carausius qui peut être clair le jour et sombre la nuit sous l'influence du système nerveux central...)


Homotypie (Clonopsis gallica) et Homochromie

Autotomie :

elle s'effectue dans une région particulière de la patte (réaction de défense) : entre trochanter et fémur; ces appendices régénèrent uniquement au cours des mues et pas chez l'adulte mais les appendices régénérés sont plus simples avec moins d'articles; on a aussi obtenu chez Carausius une patte qui repousse à la place d'une antenne amputée...


Autotomie-régénération chez Carausius morosus

Un autre moyen dedéfense est la catalepsie ou "immobilisation réflexe" : si on jette l'insecte à terre, toutes les pattes s'appliquent le long du corps, les pattes antérieures en avant : brindille immobile figée longtemps ...

Les 2 groupes de Phasmoptères :

A-Les Aérolates : carène médiane interne des tibias 3 divisée à l'apex (aire triangulaire)

-Famille des Phylliidés : ce groupe a été vérifié ici par Alain Dégardin, spécialiste des "Phyllies"...


Phyllie exotique


Autres Phasmes exotiques d'élevage : Phyllium philippinicum femelles adultes : élevage (photo F.Cregut) - sur un pouce (parc forestier de Nouméa : photo J.C.Garrigues)


Phyllium philippinicum : femelle adulte - mâle adulte (photos A.Dégardin)


Phyllium bioculatum femelle adulte - Phyllium westwoodii larves mâles (photos A.Dégardin)


Juvénile de Phyllium sp. (photo F.Cregut)

-Famille des Bacillides : Bacillus rossius-Clonopsis gallica dans le Midi sur les buissons, le second plus commun...

-Bacillus rossius : 70-100 mm, femelles vertes lisse et brunes granuleuses, antennes de 20-25 articles
-Clonopsis gallica : femelles vertes ou brunes, taille inférieure à 75 mm, antennes plus courtes (12-13 articles), oeufs tachés de brun


Phasme non déterminé - Le "Bacille de Rossi" Bacillus rossius venant de s'extraire de sa mue


Le Phasme français le plus méridional : Bacillus rossius, femelle brune (photo C.Verdet - Corse du sud)


Probablement un juvénile de Clonopsis gallica : difficile ici de distinguer Clonopsis gallica de Leptynia hispanica juvéniles car les femelles ont 11 ou 12 articles aux antennes et on ne peut compter ici... (photo J.P.Lavigne)

Le jeune Phasme précédent n'a pas eu de chance ! : un Polistes bischoffi femelle l'a décapité pour son repas : photos suivantes


Tête du Clonopsis gallica servant de nourriture à une femelle de Polistes bischoffi (photos J.P.Lavigne)

-Famille des Pseudophasmides
-Famille des Timenides

B-Les Anaérolates : carène médiane interne des tibias 3 continue jusqu'à l'extrémité

-Famille des Lonchodides : Carausius morosus-Cuniculina imbriga


Carausius morosus femelle (mâle très rare)...


Cuniculina imbriga, un des 2 "Phasmes" élevés en France depuis longtemps (sur feuilles de Ronce)

-Famille des Pachymorphides : Leptynia hispanica






Leptynia hispanica mâle : 45 mm environ, antennes courtes, cerques dépassant l'extrémité, ligne blanchâtre latérale abdominale...


Autre Leptynia hispanica d'environ 50 mm (photo P.Falatico) et gros plan sur la tête (photo S.Rolandez)


Leptynia hispanica femelle...(photo C.Noir)




Autres photos de détail de Leptynia hispanica mâle...(photos D.Dubroca)


Forme bien verte de Leptynia hispanica...(photo J.M.Chauvin)




Phasmes d'élevage in copula...(photos F.Cregut)

-Famille des Phasmides
-Famille des Necrosciides




Un Necrosciide originaire de Thaïlande importé pour élevage : Phaenopharos khaoyaiensis femelle, 13-14 cm (+ 8 cm pour les antennes), mésothorax avec petites aspérités grises (photos F.Cregut)
(apparaitront à la prochaine mue 2 mini-ailes rouges une fois déployées pour dissuader éventuellement les prédateurs !)


Les mini-ailes sont apparues...(photos F.Cregut)


Autre Phasme "bâton" exotique


Autres "Phasmes" exotiques de grande taille (source N.H.M Oxford) - Larve d'Heteropteryx dilatata


Autre Phasme exotique utilisé en élevage : Extatosoma tiaratum femelle adulte (photo F.Cregut)


Gros plan de la tête du Phasme précédent - Extatosoma tiaratum mâle adulte (photo F.Cregut)




Anaeorolate Diaphéroméride Diaphéromérine exotique : Clonistria guadeloupensis mâle long et fin avec longues antennes fines... (photos C.Fortune, Guadeloupe)




Criquet exotique ressemblant à un Phasme de la Famille des Proscopiides : (Para)proscopia sp....(photos Y.Puntous, Andes péruviennes)


2 autres Phasmes exotiques en collection...


"Insecte le plus long du monde" ? (17/10/2008 - le Figaro.fr)

Ces Insectes étranges, semblant fragiles, ont donc au moins quatre moyens de défense passive : l'homotypie copiante et l'homochromie, l'autotomie et l'immobilisation réflexe assocés à la lenteur de leur déplacement qui les rend invisibles le jour; leur activité est surtout nocturne où leur phytophagie peut causer quelques dégâts; toutes ces particularités associées à leur mode de reproduction parthénogénétique font qu'ils sont élevés depuis longtemps dans les labos et chez les amateurs avertis; on trouve d'ailleurs sur Internet de nombreux sites où vous saurez tout sur les modalités d'élevage, assez simples, de ces Insectes pas comme les autres...



Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9'-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55--57