Page 14ter'

Page précédente Page suivante

LES SCOLIIDES ou "SCOLIES" : souvent très grandes mais inoffensives pour l'homme

Surtout répandues dans les régions tropicales; insectes très colorés au corps trapu couvert de poils hérissés aux pattes robustes épineuses; leur piqûre est douloureuse mais non dangereux pour l'homme; la nervation de l'aile antérieure s'arrête bien avant le bord de l'aile; les mâles ont le corps plus fin et de longues antennes; leurs larves se développent sous terre ou en parasites de diverses larves de Coléoptères souterrains (Cétoines, Oryctes, petits Hannetons...) grâce à leurs pattes antérieures fortes et très épineuses leur permettant de creuser la terre; quelques espèces surtout méditerranéennes en France; le plus grand Hyménoptère européen (jusqu'à 50 mm de long) est un Scoliide : Megascolia maculata...


Caractéristiques de la Famille des Scoliides


Megascolia (Scolia) maculata flavifrons : parasite la larve d'Oryctes nasicornis (recherchée dans les vieux tas de sicure et compost) et surement d'autres larves de Scarabéides; bien que ses couleurs peuvent évoquer un Frelon pour les néophytes, elle ne pique pas ! assez commune dans le Sud (photo H.Ferri)
(la nomenclature a changé : Scolia flavifrons est devenu Scolia maculata maculata ou Scolia maculata flavifrons; certains lui donnent des noms différents pour le genre : Megascolia, Triscolia...ou l'art de faire compliqué !)

On trouve plus au Sud, jusqu'en Afrique du Nord, un autre grande Scolie : Scolia bidens aux antennes rouille...


Megascolia maculata flavifrons femelle (le mâle a la tête noirâtre!), environ 40 mm de long (photo Eric Larrue) - Scolia hirta, environ 20 mm, larges bandes jaunes sur 2e et 3e segments abdominaux (photo O.Sigaud)


Autre femelle de Megascolia flavifrons sur le sol d'un jardin des Landes; on voit, à droite, les longues et fortes mandibules permettant de creuser le sol à la recherche de grosses larves de Scarabéides (photos F.Skarniak)


Autre photo de Megascolia flavifrons sur inflorescence d'Allium (photo M.Lamarlere) - Scolia hirta aux ailes teintées de brun noir à irisations bleues, parasite les larves de " Cétoines") (photo P.Falatico)
(Adulte floricole; la femelle creuse la terre pour aller piquer et paralyser une larve de Cétoine (ou de petit hanneton du genre Anomala) puis pond un oeuf dessus avant de sortir...)


Mâle de Megascolia (Regiscolia) maculata maculata (=Scolia flavifrons var.haemorrhoidalis) (photos C.Fortune, Ile de Rhodes, Grèce)


Femelle de Megascolia (Regiscolia) maculata maculata (= Scolia flavifrons var.haemorrhoidalis (photos C.Fortune, Ile de Rhodes, Grèce)
(vaste aire de répartition de l'Europe méridionale jusqu'au Caucase...)


Autre Scolia hirta femelle avec ses antennes courtes aux articles plus larges que longs...(photo H.Maleysson)


Scolia hirta, semble préférer les fleurs bleues !...(photos C.Fortune)




Autre Scolia hirta femelle avec gros plans sur la face...(photos P.Falatico)


Colpa sexmaculata, femelle, environ 20 mm, chasse les larves de Coléoptères...(photos P.Falatico)


Scolia sexmaculata femelle, variété quadripunctata...(photos A.Bauvey, Connest, Isère, 1000 m)
(il existe une variété sixpunctata avec 2 petites taches banches supplémentaires aux tergites suivants...)


Scolia sexmaculata femelle, variété sixpunctata...(photo M.Le Masson, Briançonnais, 1000 m)


Scolia sexmaculata mâle, variété quadripunctata...(photos P.Falatico)


Autre Colpa sexmaculata femelle (photo H.Robert)


Megascolia maculata femelle (photo F.Cregut) - Scolia hirta - Colpa sexmaculata mâle...(photos P.Falatico)

Les Scoliides ont un dimorphisme sexuel marqué comme le montrent les photos suivantes de Pierre Falatico :


Colpa sexmaculata : mâle - femelle


Colopa sexmaculata : mâle - femelle


Colpa sexmaculata : mâle (longues antennes, mandibules peu développées) - femelle (antennes courtes, mandibules fortes et arquées pour creuser le sol)

Chez Colpa : 2 cellules discoïdales
Chez Scolia : 1 cellule discoïdale


Mâle de Dasyscolia ciliata 12-18mm, pseudocopule avec une Orchidée Ophrys ciliata (speculum) ou "Ophrys miroir" : pseudocopulation céphalique
(fourrure roux vif mais noire sur la tête, ailes plus irisées de bleu chez la femelle...)


Autres Dasyscolia ciliata : Moyen-Atlas marocain - sur capitule de Cladanthus arabicus dans la plaine marocaine... (photos C.Fortune)
(c'est surement la sous-espèce Dasyscolia ciliata ciliata !; on voit les ailes nettement irisées de bleu chez la femelle à droite)





Scoliide néotropical (Antilles) : Xanthocampsomeris sp. femelle...(photo C.Fortune, Guadeloupe)


Campsomeris dorsata mâle...(photos C.Fortune, Guadeloupe)


Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis-14ter'- 14ter-14ter'-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57