Page 15terterter'-3

Page précédente Page suivante

LES DIPTERES SYRPHIDES, de jolies "mouches" héliophiles au vol très rapide (8) :

-Action prédatrice des "larves-sangsue" aphidiphages de Syrphes :
-Ces larves consomment environ 400 pucerons au cours de leur vie qui dure de 8 à 15 jours !
-Précocité de leur intervention au printemps
-Mobilité des adultes qui assurent une recolonisation rapide des champs
-Localisation des oeufs près des colonies de Pucerons
-Grande voracité des larves qui s'attaquent à tous les stades des pucerons et même des ailés


Larve de Syrphe aphidiphage...


Autre larve aphidiphage de Syrphe sur Phyteuma halleri (photos C.Fortune, Queyras)

Pour toutes ces raisons, les larves de Syrphes ont une réelle efficacité dans la régulation des populations de pucerons


Neoascia podagrica femelle, 4-6 mm, face blanchâtre, P1 et P2 rousses annelées, P3 noirâtres avec fémurs renflés denticulés en dessous, larves aphidiphages (individu se réchauffant au soleil d'octobre)


Autre Neoascia podagrica femelle au printemps, larves se nourrissant des pucerons radicicoles...(photos P.Legros)


Neoascia sp. femelle (photo P.Falatico)




Autre Neoascia femelle sur Ficaria ranunculoides...(photos M.Le Masson, Grésivaudan, avril 2013)


Un Syrphide à toison en collection :Cheilosia oestracea : 10-12 mm, yeux velus, pilosité jaunâtre autour du thorax et derniers segments abdominaux; les "Cheilosies" ont des larves qui se développent dans les tiges des plantes (photo de droite de M.Chevriaux : Cheilosia illustrata)
(Chilosia oestracea Schellenberg référencé auparavant dans le "Séguy" est devenu maintenant Cheilosa illustrata Harris...)


Un autre Syrphide à toison mimant un "Bourdon" commun sur les inflorescences des adrets alpins : Cheilosia illustrata


Autres Cheilosia illustrata femelles : exemplaire breton (photo C.Fortune) - exemplaire alpin...


Autre Cheilosia illustrata mâle, exemplaire de plaine (Yonne) (photo P.Legros)


Ferdinandea cuprea : mâle - femelle à droite (photo M.Chevriaux)


Ferdinandea cuprea femelle sur "Pissenlit"...


Autres Ferdinandea cuprea femelles...(photos Y.Glon et P.Falatico)


Vue arrière de Ferdinandea cuprea...(photo A.Bauvey)

mais il existe de nombreuses espèces de "Cheilosie" moins velus : les Cheilosia ont des larves phytophages...


Cheilosia personata mâle aux yeux non velus...(photos H.Robert)


Cheilosia caerulescens sur lierre en septembre (photos P.Legros)


Cheilosia sp. mâle proche de C.proxima...


Cheilosia sp. mâle...(photo P.Falatico)


Autre "Cheilosie" proche de Cheilosia flavipes femelle, environ 11 mm...(photos H.Maleysson)




Cheilosia chrysocoma femelle...(photos C.Fortune, Bretagne))
(la larve est mal connue et rarement observée; elle est phytophage et on pense qu'elle vit sur les Apiacées type Angelica sylvestris et en Bretagne, l'adulte va souvent sur les fleurs de myrtille...)


Cheilosia variabilis mâle, solitaire se tenant au soleil (ailes un peu écartées) sur les feuilles basses d'un jeune framboisier avant de faire un "vol patrouille" pour revenir ensuite au même endroit et ceci pendant plusieurs jours au printemps...


Autres Cheilosies mâles proche de Cheilosia variabilis...(photos C.Fortune et R.de La Grandière)


Cheilosia variabilis : in copula (photo M.Billard, Savoie, 380 m) - mâle (photo A.Bauvey, Isère) - in copula (photo A.Bauvey, Isère, 600 m)


Cheilosia scutellata femelle, scutellum nettement bordé de rougeâtre...(photo M.Chevriaux)




Cheilosia albitarsis mâle, 7-10 mm, tarses en partie blanc-jaunâtres avec 5e article noir, balanciers jaunâtres, assez commune (photos P.Legros)


Autre Cheilosia albitarsis mâle sur Renoncule (photos P.Falatico)


Probablement Cheilosia nigripes mâle...(photo M.Consolo)


Autre petit Cheilosia sp. femelle sur Renoncule...


Autre Cheilosie sur cèpe (Boletus) proche de Cheilosia longata femelle...(photos C.Fortune)
(Larve décrite et figurée par Rotheray (1990); se nourrissant de basidiomycètes, spécialement Boletus, Leccinum, Suillus (Buxton, 1955 and Hackman & Meinander, 1979)


Cheilosia pagana femelle : typique par son 3e segment antennaire large et orange (+arista nue et scutellum entièrement noir) photos M.Le Masson (marais de Montfort, vallée du Grésivaudan)


Cheilosia sp. et gros plan sur sa tête vue de profil...(photos A.Bauvey)


Cheilosia impressa mâle...(photo M.Consolo, Italie du Nord)




Cheilosia impressa mâle...(photos A.Wojtyra, Oise)




Cheilosia impressa femelle sur inflorescence de Daucus carota...(photos A.Wojtyra, Oise)
(espèce aux pattes noires, aux yeux pubescents et à la base des ailes jaune...)




Espèce proche des Cheilosia : Portevinia maculata femelle avec ses taches abdominales d'un gris poudreux...(photos G.Champier, Ste Marie du Mont, Chartreuse)


Autre petit Syrphide proche des Cheilosies : Paragus majoranae femelle, 4-5 mm...(les Paragus ont des larves aphidiphages...)


Autres Paragus majoranae assez communes au printemps...(photo de droite de P.Falatico)


Paragus cf.pecchiolii synonyme de Paragus majoranae mâle (à gauche sur fleur de Bryona) (photos P.Legros)


Autre Paragus cf.pecchiolii mâle...(photo M.Le Masson)


Paragus cf.pecchioli mâle...(photo M.Consolo, Italie du Nord)


Autres Paragus cf.pecchiolii in copula à l'abri dans les Helianthus en mai...


Paragus cf.pecchiolii in copula (photo de droite de P.Legros)


Paragus bicolor...(photos C.Ollieu)


Autres Paragus bicolor...(photo M.Chouillou, 2011-06-05, Cévennes et P.Falatico, Drôme)




Diverses vues de Paragus bicolor...(photos P.Falatico)


Paragus sp. (sous-genre Paragus) femelle ; pilosité des yeux en bandes (photos J.P.Lavigne)


Paragus quadrifasciatus, 4 mm...(photo Y.Glon, Le Touquet, octobre 2012)




Autre Paragus quadrifasciatus mâle...(photos M.Le Masson)


Probablement Paragus quadrifasciatus - Autres Paragus sp. mâles...(photos J.P.Lavigne)


"Mouches" brillantes au niveau du sol : Paragus sp. (sous-genre Pandylophtalmus), déterminables que par l'étude des génitalias (photos J.P.Lavigne)


Autre Paragus sp. (photos M.Billard, Savoie, 450 m)


Eumerus sp. femelle...(photo M.Chevriaux)


Autre Eumerus sp. femelle (genre à la face non tuberculée, au contraire des Cheilosia, 3e article antennaire grand et très arrondi) (photos P.Legros)




Eumerus sabulonum femelle...se repose sur le sol après chaque envol (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1300m)
(Eumerus tarsalis est proche mais les tarses des P1, P2 et P3 sont clairs; uniquement ceux des P1 et P2 pour E.sabulonum)




Eumerus ornatus femelle, 7,5 mm : coxa 1 jaune, 3e segment antennaire brun avec la base orange, abdomen rétréci... (photos A.Delannoy, Normandie)




Eumerus grandis femelle : yeux nettement pubescents, tarses noirs...(photos M.Le Masson, col des Guérins, Hautes-Alpes, 1300 m)
(on voit ici les caractères du genre : face plate, abdomen arrondi, soies jaunes autour du scutellum, nervure courbe d'Eristaline et les 2 rangées d'épines à la surface du fémur 3)


Un grand Syrphide peu courant : Doros profuges mâle... (photos J.M.Chauvin)
(mime un peu une "guêpe solitaire" comme Argogorytes mystaceus...)




Doros profuges femelle, 16 mm...(photos G.Champier, Isère)

et beaucoup d'autres espèces...

Nombreuses sous-Familles:

-s-F/ Syrphines : Chrysotoxum-Dasysyrphus-Didea-Epistrope-Eupeodes
-Leucozona-Meliscaeva-Scaeva-Sphaerophoria-Syrphus...

-s-F/ Volucellines : Volucella...
-s-F/ Pipizines : Heringia-Pipiza-Pipizella...
-s-F/ Merodontines : Eumerus-Merodon...
-s-F/ Chrysogastrines : Chrysogaster-Neoascia-Sphegina...
-s-F/ Cheilosiines : Cheilosia-Rhingia...
-s-F/ Bacchines : Baccha-Melanostoma-Platycheirus...
-s-F/ Eristalines : Eristalis-Helophilus-Myatropa...
-s-F/ Xylotines : Blera-Chalcosyrphus-Syritta-Temnostoma-Xylota...
-s-F/ Sericomyiines : Sericomyia...
-s-F/ Microdontines : Microdon dont les pupes se trouvent dans des fourmilières
...


Microdon devius : Syrphe atypique aux antennes longues (certains auteurs placent ce genre dans une famille à part : les Microdontidae !) photo P.Falatico - Microdon-mutabilis-myrmicae (photo M.Le Masson)
(M.mutabilis et myrmicae ne sont identifiables qu'aux premiers stades !)




Autres Microdon mutabilis-myrmicae in copula (photos M.Le Masson)





Syrphide mâle néotropical bien coloré avec des motifs abdominaux originaux : Toxomerus sp., nombreuses espèces, 6-8 mm...(photo C.Fortune, Guadeloupe)



Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15terterter'-15terterter'-01-15terterter'-1 -15terterter'-2-15terterter'-3-15terter-2-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57