Page 13ter-21-01

Page précédente Page suivante

LES GEOMETRIDES ou "PHALENES", des chenilles "arpenteuses" (6) :

2-sous-Famille des Larentiines (suite) :


La "Lobophore verdâtre" Acasis viretata camouflée sur un mur en crépi, envergure 25 mm, chenille sur Viburnum, Rhamnus... (photos A.Linda et G.Chauvin)


Autre Acasis viretata dont la couleur verte a en partie disparu comme souvent - l'"Haltère" Lobophora halterata, envergure 22 mm, chenilles sur Populus (photos A.Linda)


La "Larentie fruste" Euphya frustata, envergure 27 mm, chenille sur Cerastium, Stellaria, Galium... (photo J.M.Desjacquot, Molines en Champsaur, mai 2016 )


la "Phalène dimorphe" Nycterosea obstipata femelle, envergure 22 mm, beaucoup moins contrastée que le mâle (photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


La "Souris" ou "Phalène de l'euphorbe" Minoa murinata, forme claire alpine amylaria, envergure 18 mm, chenille sur Euphorbia cyparissias (photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


La "Melanippe riveraine" Epirrhoe rivata, envergure 20 mm, bande blanche postérieure sans ligne grise médiane, sur Gaillets (montage-photos M.J.Ledoux)


Epirrhoe rivata - Epirrhoe alternata : La "Melanippe de l'alchemille", présence d'une ligne grise médiane dans la bande postérieure blanche (photos A.Linda)


Autre forme type d'Epirrhoe alternata (photo C.Fortune) - La "Phalène de l'Epine-vinette" Pareulype berberata forme griseata, envergure 30 mm, chenille sur Berberis, protégée en Angleterre (photo J.M.Chauvin)


Autres "Phalène de l'épine-vinette" Pareulype berberata, aseez variable (lignes transveres et tache discale plus ou moins nettes) mais toujours un trait noir à l'apex des antérieures, chenille sur Berberis (photos C.Fortune, Alpes du Queyras)


La "Phalène lapidée" Coenocalpe lapidata, envergure 30 mm, chenille polyphage (photo G.Colombel, Ristolas, Queyras, 1500 m, fin août)


Autres photos d' Epirrhhoe alternata (photos M.Chevriaux et O.Sigaud)


Epirrhoe alternata : (photo P.Prevot, [54] le 28/08/2011) - revers d'un autre individu (photo P.Prevot, BERMERING 573440, le 08/05/2011)



Epirrhoe alternata : femelle (photos M.J.Ledoux, Var) - (Bretagne, début septembre)


Autre Epirrhoe alternata - La "Melanippe triste" Epirrhoe tristata, envergure 24 mm, chenille sur Galium (photo A.Linda)


Epirrhoe pupillata, très proche d'E.tristata...(photo J.P.Lavigne, Cervières, Queyras) - Autre Epirrhoe tristata...(photo P.Prevot, 31/07/2011, [54] Neuf Maison)


"Mélanthie du caille-lait" Epirrhoe galiata...(photos M.J.Ledoux, Var)




Chenille d'Epirrhoe tristata, corps brun rougeâtre, tête avec nombreuses marques et taches...(photos M.Le Masson)


Gros plan sur la tête de la chenille d'Epirrhoe tristata...(photo G.Champier)


La "Mélanippe affligée" Spargania luctuata, envergure 30 mm, chenille sur Epilobium... (photos G.Champier)


la "Mélanippe hastée" Rheumaptera hastata, envergure 35 mm - Autre Spargania luctuata (photos G.Champier)


La "Phalène ondulée" Hydria (Rheumaptera) undulata, envergure 35 mm (photo M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1300 m)


Larentiine des montagnes : l'"Acidalie jaunâtre" Hydrelia flammeolaria, envergure 16 mm, chenille sur chatons de divers feuillus (photo G.Champier, Isère)


La "Mélanthie du gaillet" Epirrhoe galiata, envergure 25 mm, chenille sur Gaillets (photo A.Linda) - La "Larentie de la clématite" Horisme vitalbata, envergure 35 mm, chenille sur Clematis vitalba (photo J.M.Chauvin)


Autre Horisme vitalbata (photo J.M.Chauvin)


Autre Horisme vitalbata...(photo M.J.Ledoux, Var)


L'"Horisme rayé" Horisme vitalbata...(photos M.J.Ledoux, Var)


L'"Horisme élégant" Horisme tersata, envergure 20 mm, chenille sur Clematis-Lonicera (photo M.J.Ledoux, Var)


Autre Horisme tersata...(photo M.Le Masson)



Horisme tersata...(photos M.J.Ledoux, Var)


Horisme tersata mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Probablement Horisme radicaria, envergure 25 mm, très proche de la précédente...(photo C.Lalouel, Drôme provençale)


La "Mélanthie pie" Melanthia procellata, envergure 40 mm, chenille sur Clematis vitalba (photo A.Bauvey, Isère, La Mure)


La "Larentie effacée" Epirrita dilutata, envergure 38 mm, chenilles sur arbres et arbustes...


Chenille d'Epirrita dilutata...(photo G.Champier)


Autres Epirrites ou "Phalènes pâles de novembre" proches d'Epirrita dilutata (photo G.Chauvin) et d'Epirrita christyi
(3 espèces sont proches et souvent identifiables qu'avec les génitalias : E.autumnata, E.christyi, E.dilutata! et il y a des formes mélaniques)


Autre "Epirrite de novembre" rentrée dans une maison : Epirrita autumnata...


Epirrita sp. (photo J.Balda, Nord Espagne) - Forme verte de la chenille à terme d'Epirrita sp. (photo A.Wojtyra, Oise)


Lythria sanguinaria mâle...(photo A.Peuch, Portugal) - Lythria cruentaria (purpurata) mâle avec ses bandes roses plus ou moins variables...dans le Midi (photos O.Sigaud)


L"Ensanglantée des renouées" Lythria purpuraria mâle, chenille sur Polygonum aviculare (montage-photo M.J.Ledoux, Var)
(ici, les bandes violet-rose de la la forme estivale ne s'approchent pas du bord internes des antérieures contrairement à L.cruentaria)


Lythria purpuraria mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Lythria cruentaria (purpurata) mâle et femelle, envergure 25 mm, espèce très variable pour la coloration des antérieures, la largeur, la disposition et l'intensité des lignes roses (photos M.Chevriaux)


Autres Lythria purpurata mâles...(photos P.Falatico et H.Maleysson)


Lythria purpuraria femelles...(photos P.Falatico)




Autres vues de Lythria purpuraria mâle (photos P.Falatico)


Autres Lythria cruentaria (purpurata) : femelle- mâle, chenille sur Rumex acetosella ("Petite Oseille") (photos P.Falatico)
( pas toujours facile de distinguer de Lythria purpuraria aux bandes plus minces !...)


Autres variantes de Lythria cruentaria mâles : forme estivale - forme vernale (photos C.Fortune et Mme Héraut)


Lythria cruentaria femelle (photo B.Saquet, Lozère 1200 m)


Formes estivales de Lythria cruentaria : mâle - femelle (photos J.P.Lavigne, Queyras)


La "Brocatelle d'or" Camptogramma bilineata : grande variation de couleur de fond (mais le jaune domine souvent) et de la bande médiane plus ou moins foncée; chenilles sur plantes basses (photos L.Weitten et M.Chevriaux)


Autre variante corse de Camptogramma bilineata (photo C.Fortune) - Gros plan sur la tête (photo A.Wojtyra)


Autre photo de Camptogramma bilineata avec la bande médiane foncée; à l'abri dans un "Laurier-sauce" - Autre exemplaire...


La "Larentie rédigée" Camptogramma (Euphyia) scripturata, enbvergure 23 mm, fond gris blanc avec nombreuses lignes transverses et un oit cellulaire net, espèce de montagne, chenille sur Bellis, Stellaria, Anagallis... (photo J.M.Chauvin)


La "Phalène de l'Anserine" Scotopteryx chenopodiata femelles, frange uniforme, chenille polyphage (photos O.Sigaud et L.Weitten)


Autres Scotopteryx chenopodiata mâles, envergure 36 mm...(photos J.M.Chauvin)


Autres variantes de Scotopteryx chenopodiata, mâle à droite..(photos P.Prevot et J.M.Chauvin)


Scotopteryx chenopodiata : femelle - mâle (photos C.Fortune, Queyras)


Autres variantes de Scotopteryx chenopodiata mâle...(photos J.P.Marino et J.M.Chauvin)


Scotopteryx chenopodiata (photo A.Bauvey, Isère, 1700 m) - Scotopteryx angularia (photo J.M.Chauvin)


L"Ortholite anguleuse" Scotopteryx angularia, envergure 32 mm, chenille sur Genêts - Scotopteryx bipunctaria cretata envergure 34 mm...(photos J.M.Chauvin)


L'"Ortholite gémellée" Scotopteryx octodurensis, très proche de S.bipunctaria, envergure 30 mm, chenille sur Ononis (photos C.Fortune, Queyras)


L'"Ortholite des Pyrénées" Scotopteryx coelinaria, envergure 30 mm, mal connue (photo J.Balda, Pyrénées espagnoles) - Autre Scotopteryx octodurensis, ressemble à S.bipunctaria mais les 2 points discaux ont tendance ici à se réunir et la teinte générale est plus bleutée...(photo C.Fortunbe, Queyras)


Autre Scotopteryx coelinaria (photo J.Balda, Espagne) ,- Scotopteryx moeniata (photo a.Bauvey, Isère, 800 m)


L'"Ortholite fortifiée" Scotopteryx moeniata, envergure 25 mm, chenille sur Genêts - Scotopteryx luridata (photos M.J.Ledoux, Var)


Scotopteryx moeniata mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Probablement Scotopteryx mucronata : les 2 lignes médianes et post-médianes ne sont pas rectilignes et le point discal "coule" un peu vers le bas...(photos M.J.Ledoux, Var)
(fait partie du groupe luridata-mucronata aux espèces variables difficiles à séparer sans recours aux génitalias...)


Autres Scotopteryx mucronata...(photos C.Fortune, Corbières et J.Balda, Navarre)


L'"Ortholite entourée" Scotopteryx peribolata, envergure 30 mm, chenille sur Genêts et Ajoncs - L"Ortholite plombée" Scotopteryx luridata, envergure 30 mm, chenille sur Genêts (photos A.Linda) - Scotopteryx bipunctaria (photo J.M.Chauvin)


l'"Ortholite plombée" Scotopteryx luridata mâle (photos M.J.Ledoux, Var)


Scotopteryx luridata...(photo G.Champier)


L'"Ortholite rétrécie" Scotopteryx coarctaria, envergure 25 mm, chenille sur Fabacées - La "Phalène de l'aquiline" Petrophora chlorosata, envergure 34 mm, chenille sur "Fougère-aigle" Pteris aquilina (photos P.Falatico)


Petrophora chlorosata fuscata (photo M.Chouillou, 2011-04-30, Lozère, Cévennes) - Autre Petrophora chlorosata...(photo C.Pallard)


La "Pétrophore convergente Petrophora convergata, envergure 27 mm, chenille sur Thym, Lavande, Romarin..., espèce thermophile du Sud de la France (photos J.M.Chauvin)


Autre Petrophora convergata (photo M.J.Ledoux) - Une Larentiine en régression : la "Phalène convexe" Costaconvexa polygrammata, 22 mm, chenille sur "Gaillet des marais" (photo P.Falatico)


La "Phalène du nerprun Philereme transversata, envergure 38 mm, chenille sur Rhamnus-Crataegus..., exemplaire en collection...




La "Petite Phalène du nerprun" Philereme vetulata femelles (le mâle a l'abdomen plus long et plus fin), chenille sur Rhamnus-Crataegus...... (photos C.Fortune, Queyras)


La "Cidarie agate" Eulithis testata femelle, envergure 26 mm, chenille sur Populus, Salix, Calluna... (photo J.M.Chauvin)


Eulithis prunata...(photo D.Martin)


La "Cidarie du prunier" Eulithis prunata (mâle à gauche : abdomen recourbé vers le haut), envergure 40 mm, chenille sur Ribes (photos C.Fortune,Queyras)


Eulithis prunata...(photos P.Prevot, BENING. 57800 le 14/06/2012)




La "Cidarie pyrale" Eulithis pyraliata, envergure 35 mm, chenille sur Galium (photos C.Fortune, Queyras)


La "Cidarie du peuplier" Eulithis populata, envergure 35mm, chenille sur divers arbres et arbustes... (photos M.Le Masson, Massif de Belledonne 1400 m)


Autre Eulithis populata...(photo J.Bailloux, Var)


"La Cidarie du sorbier" Venusia cambrica, envergure 24 mm, fond blanchâtre avec nombreuses lignes transversales dont une double ligne médiane bien marquée, espèce circum-paléarctique et localisée en France dans les Alpes et Pyrénées (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1300 m, près d'une source)


La "Chésias des genêts" Chesias legatella, envergure 35 mm, chenille sur Genista, Sarothamnus... (photos A.Linda)



Chesias isabella ?...(photo A.Linda)




Autre Chesias legatella...(photos C.Fortune)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-2'-13ter-20-13ter-21-13ter-21-01-13ter-21'-13ter-22-13ter-3-13ter-4-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57