Page 13-9

Page précédente Page suivante

LES LYCENES, une famille cosmopolite en régression (3) :

3-sous-Famille des Plebeines ou "Petits bleus" :

Groupe à fort dimorphisme sexuel, les mâles étant surtout bleus; on y trouve la plupart des chenilles myrmécophiles


Le "Petit Argus" Plebejus argus femelle, envergure 25 mm, plusieurs variantes, chenilles fortement myrmécophiles (surtout genre Lasius) (photo H.Maleysson)


Plebejus argus mâle...(photos J.P.Lavigne)


Rassemblement près d'un point d'eau de "Moyen Argus" Plebejus idas avec un mâle ici, plusieurs formes et sous-espèces - revers avce lunules submarginales orange coiffées de lunule noires sagittées (aux postérieures


Aricia(Plebejus) nicias, mâle (photo H.Maleysson) - Le "Petit Argus" Plebejus argus femelle, chenilles mâtures dans nids de fourmis... (photo C.Ollieu)


Plebejus argus : parade avant copulation- in copula (photos P.Falatico)


Le couple de Plebejus argus...(photo A.Bon)
(nombreuses variantes locales concernant la largeur de la bande marginale du mâle, l'importance de la suffusion bleue femelle, l'importance et l'intensité de coloration des lunules marginales...)


Plebejus argus mâle : présence d'une forte épine à la base du tibia 1 (ce qui le différencie de P.idas)


Plebejus argus femelle : recto - revers (photos A.Bon)


Plebejus idas ? - Autre Plebejus sp. in copula (photos H.Maleysson)


Chenille vert clair mature de Plebejus idas sur Onobrychis montana...(photos C.Fortune, Queyras)


Plebejus pylaon femelle : ocelles marginaux du revers des postérieures noirs (non pupillée de bleu brillant comme les autres Plebejus)...(photos M.J.Ledoux, Var !)


Le "Demi-Argus" Cyaniris semiargus, ces "Bleus" peuvent se rassembler en grand nombre sur les Poacées au soleil le soir (photo de droite de F.Cregut)


Cyaniris semi-argus : mâle - femelle recto - femelle verso (photos A.Papé)


"Demi-Argus" ou "Azuré des anthyllides" Cyaniris semiargus : mâle (photo P.Prevot, 30/06/2013, 57340) - femelle, verso gris-brun sans dessins marginaux (photo M.Chevriaux, Savoie)


Le "Demi-Argus" ou "Azuré des anthyllides" Cyaniris semiargus femelle...(photos C.Fortune, Bretagne)


Cyaniris semiargus male ...(photos P.Prevot, VILLER 57340 le 13/05/2011)


Autre Cyaniris semiargus au revers gris brun sans dessins marginaux (photo J.P.Marino) - Cyaniris semiargus in copula (photo G.Champier, Isère)


"Argus bleu" ou "Bleu céleste" mâle Lysandra (Polyommatus) bellargus : dessus-dessous
(32 mm, mâle bleu ciel satiné finement bordé de noir, femelle brune, chenille sur Légumineuses herbacées)


Lysandra (Polyommatus) bellargus femelle (photo P.Falatico) - Polyommatus sp. femelle...(photo D.Pollen)


Mâles de l'"Azuré bleu céleste" Lysandra bellargus avec ses franges blanches finement entrecoupées de noir (photos B.Saquet et J.P.Lavigne)


Femelle de Lysandra bellargus : dessus brun lavé de bleu à la base et lunules ubmarginales oranges aux ailes postérieures surtout coiffant des points noirs - revers assez brun mais variable (photos B.Saquet)


Autre photo de Lysandra bellargus : femelle (photo L.Weitten) - mâle (photo M.A.Schira)


Lysandra bellargus mâles...(photo J.P.Petit)


Autre Lysandra bellargus mâle...(photos F.Cregut)


L'"Azuré de la Bugrane" ou "Azuré commun" Polyommatus icarus, le plus commun en Europe qui subit donc des variations (photos L.Weitten)
(32 mm, mâle bleu violet, femelle brune, chenille sur Légumineuses herbacées et fraisier sauvage)


Autre Polyommatus icarus mâle, un des "petits Bleus" les plus communs et les plus beaux...(photos P.Falatico)


Autre Lysandra (Polyommatus) bellargus mâle et revers, exemplaire provençal


Lysandra (Polyommatus) bellargus mâle...


Polyommatus icarus femelle : revers avec le point noir cellulaire de l'aile antérieure visible - recto avec suffusion bleue marquée au recto par rapport à la forme nominale au recto brun (photos J.Balda et M.Chevriaux)


Polyommatus icarus : Femelle - Accouplement par opposition...(photo M.Lamarlere)


Autres Polyommatu icarus in copula (photos C.Fortune et H.Maleysson)


Polyommatus icarus : mâle (photo B.Saquet) - femelle (photo C.Fortune)


Autre revers de Polyommatus icarus : (photo P.Falatico) - sur Staehelina dubia (photo B.Saquet, Le Rozier, 48)


Polyommatus icarus femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Polyommatine endémique de la péninsule des Balkans : Polyommatus andronicus maintenant considérée comme une simple variété de Polyommatus icarus d'après des études portant sur l'ADN...(photos C.Fortune, Crète)


Polyommatus sp. mâle


Autre photo de Polyommatus bellargus mâle (photo P.Pinson) - Polyommatus sp. mâle...(photo M.Lamarlere)


les points foncés du bord des ailes confirment ici Polyommatus bellargus...mais le bleu devrait être plus intense ?...(photo C.Thomas)


Autres revers alaires pour comparer : Polyommatus icarus (photo F.Cregut) - Polyommatus bellargus femelle (photo C.Fortune)


L'"Azuré du plantain" Polyommatus escheri ou "Azuré d'Escher" mâle : 38 mm, chenilles sur Astragale de Montpellier, plantains...(photo N.Cayssiols) - Accouplement (photo Y.Baniere)


Autre Polyommatus escheri femelle du Maroc (photos C.Fortune)
(c'est un Polyommatus sans point cellulaire sur l'aile antérieure donc 3 possibilités pour les espèces présentes au Maroc : P.escheri, P.amandus et P.thersites; la répartiton et l'importance des taches jaunes marginales du recto des ailes confirme bien Polyommatus escheri, l'"Azuré d'Escher"


Polyommatus escheri mâle, bord antérier de l'aile stré de blanc (photos M.J.Ledoux, Var) - autre mâle (photo P.Falatico)


Polyommatys escheri : revers du mâle - in copula (photos P.Falatico)


Le "Bleu nacré" Polyommatus coridon mâle, femelle brune, envergure 28 mm, chenille sur pelouses calcaires - Le "Bleu nacré espagnol" Polyommatus hispanus mâle, méridional, même habitat en plus sec (photos O.Sigaud)


Polyommatrus hispana femelle...(photo J.P.Lavigne, Vinon sur Verdon)


Lysandra (Polyommatus) hispana (hispanus), lunules submarginales fauves, revers femelle brun ici (photo J.Balda, Nord-Espagne) - Lysandra coridon, revers de la femelle (photo J.Bierrewaerets, Belgique)


L'"Azuré bleu-nacré" mâle, Polyommatus coridon, envergure 40 mm, sur Vesces et Hippocrépide...-femelle (taches latérales en partie effacées) (photo J.P.Petit)


Autres de Polyommatus coridon mâle et femelle (photos P.Straub et M.Chevriaux)


Autres revers des ailes de Polyommatus coridon femelle (photo H.Maleysson) et mâle (photo A.Guibentif)


Autre revers mâle de l'"Argus bleu-nacré" Lysandra coridon (photo J.P.Lavigne)


Lysandra (Polyommatus) coridon mâle (photo M.Ponsot) - Autre revers de Polyommatus coridon...(photo H.Maleysson)


Polyommatus coridon mâle...(photos J.P.Lavigne, Var)
(pas facile de différencier le mâle de certaines formes de femelles !)


Autre forme de Polyommatus coridon femelle (forme tithonus ?) (photos F.Cregut)


"Sablé provençal" Agrodiaetus (Polyommatus) ripartii, raie blanche nette au verso des postérieures, sur Onobrychis ("Sainfoin") : femelle (photo P.Falatico) -exemplaire un peu délavé (photo O.Sigaud)


Agrodiaetus ripartii femelle : large bande blanche au revers des postérieures allant en s'élargissant vers la marge...(photos P.Falatico)


Agrodiaetus damon (photo J.P.Lavigne, Cervières, Queyras)


Le "Sablé du sainfoin" Agrodiaetus damon femelle, large trait blanc au verso de l'aile postérieure, Alpes du Sud (photo P.Falatico) - Autre Agrodiaetus damon mâle (Queyras, 1600 m)


Autres Agrodiaetus damon mâles sur chardon alpin (Queyras, 1800m)


Autre revers d'Agrodiaetus damon mâle...(photos J.P.Marino, Mercantour, 1600 m et J.P.Lavigne, Cervières, Queyras)


Le "Sablé du sainfoin" Agrodiaetus (Polyommatus) damon mâle (photos C.Noir)


Autres Polyommatus damon in copula à droite en fin août...(photos G.Colombel, Ristolas, 1500m, Queyras)


Chenille de dernier stade du "Sablé du sainfoin" Agrodiaetus damon sur Onobrychis montana avec fourmis du genre Formica...(photos C.Fortune, Queyras)
(fait partie des "Lycènes myrmécophiles" : la chenille secrète un liquide sucré riche en acides aminés par la glande dorsale de Newcomer du 7e tergite, exudat ("miellat") que viennnent lécher les fourmis...relations de mutualisme car les fourmis protègent la chenille en échange contre les insectes parasitoïdes et prédateurs; a noter que la chenille, comme la plupart des Lycaénides, libère par les glandes à pores du 1er segment céphalqiue des phéromones qui inhibent l'agressivité de ces fourmis)


L'"Argus de la sanguinaire" Eumedonia eumedon : revers postérieur typique dans les 2 sexes avec un trait blanc en travers (+ quelques points submarginaux fauves) photo J.P.Marino, Alpes maritimes)


Autre revers d'Eumedonia eumedon femelle...(photo J.P.Lavigne, Cervières, Queyras)


Autres Eumedonia eumedon...(photos J.P.Lavigne, Convachier, Queyras)


Le "Bleu nacré espagnol" Polyommatus hispanus, espèce méditerranéenne (photos P.Falatico)


Autre revers d'un Polyommatus hispanus femelle (photo H.Maleysson)


Autres Lysandra(Polyommatus) hispana in copula...(photos P.Falatico)

Les Polyyommatus bellargus, coridon, hispanus sont devenus maintenant des Lysandra bellargus, coridon, hispana


Chenille de Polyommatine...(photo H.Maleysson)


Autre chenille de Polyommatus sp....(photos C.Ollieu)


Chenille proche de Polyommatus bellargus (ou P.coridon ?) photo P.Falatico


"Thomise" Thomisus onustus venant de capturer un "Azuré" du genre Plebejus...(photo P.Falatico)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7 -13-8-13-8'-13-9-13-9'-13-1014-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57